Armoiries

Armoiries de Rivière-Beaudette

Armoiries de Rivière-Beaudette

Armoiries de la municipalité de Rivière-Beaudette

Les Beaudettois disposent d’un espace de vie de quelque 20 kilomètres carrés, situé à a quelques kilomètres du lac Saint-François et dont la limite ouest touche à l’Ontario. Implantée à une trentaine de kilomètres a sud-ouest de Vaudreuil en Montérégie, l’actuelle municipalité résulte de la fusion des municipalités du village et de la paroisse de Rivière-Beaudette survenue en 1990. Celles-ci avaient respectivement vu le jour en 1887 sous le nom de Rivière-Beaudette et, en 1966, sous celui de Sainte-Claire-d’Assise, modifié en 1978 pour être identique à celui désignant la municipalité de village.

Bien que la reconnaissance officielle de la municipalité de village originelle soit survenue en 1887, la dénomination Rivière-Beaudette remontait à une épique beaucoup plus ancienne. En effet, outre le bureau de poste créé en 1857 sous l’appellation de River Beaudette, le nom de lieu Pointe au Beaudet figure déjà dans l’acte de ratification de la seigneurie de la Nouvelle-Longueuil, concédée en 1734 à Paul-Joseph Le Moyne de Longueuil (1701-1778) par l’intendant Jocquart et le gouverneur Beauharnois, Cependant, dès 1686, une carte de Deshayes signale Pointe au Beaudet – tout comme celles de 1695 et 1715 – et un manuscrit de 1705 conservé au Séminaire de Québec mentionne la mort d’un homme à la pointe à Beaudet.

Chez Gédéon de Catalogne, on relève « Pointe au Beaudet » (1723, P. au Beaudet sur la carte de Taché (1870). Par ailleurs, les « Mémoires » de La Pause ou Lapause (1755) et de Bougainville (1757) signalent respectivement Pointe au Beaudet et Anse au Baudet, Rivière au Baudet. Dans le greffe de Joseph Gabrion (1787), on souligne l’existence d’une scierie à la Rivière au Baudet.

Pour sa part, Jacob Mountain utilise en 1794 les formes Point au Baudet et Point au Baudette. Suivant la version la plus connue et signalée par Hormisdas Magnan, qui reprend en partie Pierre-Georges Roy, ce nom, attribué d’abord à la pointe, rappellerait que près de l’endroit où le cours d’eau se jette, on avait érigé jadis un camp de fortune.

Par suite d’un incendie, un voyageur y avait découvert une variété de lit appelé baudet, vocable parfois orthographié beaudet et prononcé (bodet). Avec le temps, on désigne l’endroit comme la pointe Beaudette, la graphie reflétant la prononciation populaire du terme, laquelle semble fixée au début du XXe siècle, appellation qui identifie bientôt la rivière, puis le village et les municipalités de paroisse et de village. Un beaudet est un lit à sangles, c’est-à-dire constitué de bandes de toile forte qui forment le fond du meuble. Ce mot existe encore dans le français de Normandie.

La version selon laquelle un certain Beaudette abritait autrefois les trappeurs sur la pointe n’a jamais recueilli la faveur des chercheurs. Celle suivant laquelle il pourrait s’agir d’un anthroponyme pourrait être renforcée par l’attestation remontant à 1705 signalée plus avant.

On a de plus avancé l’hypothèse qu’il pourrait s’agir d’un tréteau sur lequel les scieurs de long débitaient leur bois, explication accréditée par la présence assurée d’une scierie dès 1787, qui existait sans doute plus tôt, le long de la rivière, cependant dénommée depuis 1755. Il faut également compter avec le nom familier de l’âne, en français, comme équivalent de baudet. La proximité de la frontière ontarienne à l’ouest justifie la présence de Beaudttois des deux principales communautés linguistiques du Canada.

Explication des armoiries de la municipalité de Rivière-Beaudette :

  • Beaudet : Vers 1787 a été construite la première scierie de l’actuel Comté de Soulanges
  • Enclume : Représente la forge qui était installée dans le village
  • Maïs : Représente l’agriculture de notre municipalité
  • Phare : Construit en 1859 il fût fonctionnel jusqu’en 1950
    environ, il dû être démoli en 2015
  • Rivière : Qui serpente notre municipalité
  • Lac : Dans lequel notre rivière se jette
  • Rose : Qui représente les femmes de Vaudreuil-Soulanges.
Armoiries de Rivière-Beaudette. Source de l’image : Site Web de la municipalité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *