Armoiries

Armoiries de Danville

Armoiries de Danville

Armoiries de Danville

Description des armoiries de Danville :

Léopard rouge et couronne or, cerf : des armoiries de l’état du Vermont, dû à l’origine du nom de Danville d’après celui d’une localité de cet état.

Bande bleue avec croissant et étoiles argent : des armoiries de la famille McGovern, d’origine irlandaise. Le zèle apostolique de Peter McGovern, commerçant de Danville, et de son épouse a contribué à l’établissement de la paroisse de Ste-Anne de Danville. Les étoiles sont aussi présentes sur le drapeau du Vermont.

Armoiries de Danville

Armoiries de Danville. Logo de GrandQuebec.com.

Devise de Danville : Serviendo Guverno (Je Gouverne En Servant)

Description tirée du site Web de Danville : villededanville.com.

Historique de Shipton

Le territoire de cette ancienne municipalité de l’Estrie, aujourd’hui, secteur de la ville de Danville, a vu au cours des ans les municipalités d’Asbestos et de Danville s’en détacher en raison de l’exploitation minière.  Les rivières Nicolet Sud-Ouest et Danville contribuent à la fertilisation des terres environnantes.

Proclamé en 1801, le canton de Shipton, qui a donné son nom à la municipalité de canton établie en 1845 et au bureau de poste ouvert en 1817, évoque quelques lieux de l’Angleterre ainsi dénommés, tout comme plusieurs autres entités cantonales de cette région. La communauté paroissiale de Saint-Aimé-de-Shipton verra le jour en 1897. Le zèle infatigable de son premier pasteur, l’abbé Louis-Aimé Masson (1841-1904), curé de Danville (1865-1904) et fondateur de la mission en 1865, a poussé les autorités à enchâsser son prénom dans l’appellation de la paroisse. La localité de Shipton ne compte pas de villa proprement dit, l’administration s’effectuant par la mairie de la ville de Danville.

Les autorités ont sanctionné, en 1985, le gentilé Shiptonnais pour désigner les citoyens de l’endroit, véhicule privilégié de leur identité territoriale depuis.

Hameau de Denison Mills

Situé à la tête du lac homonyme dans la municipalité du canton de Shipton, Denison Mills est un hameau dont le nom évoque le loyaliste américain Avery Denison et son fils. Établi en ce lieu en 1797, il décéda tragiquement en 1826, à Trois-Rivières – il fut tué par des voleurs qui s’emparèrent du produit de la vente de ses bestiaux, au retour de Québec. Le toponyme fait toutefois davantage allusion au fils du fondateur, Simeon Minor Denison, qui construisit un moulin à farine (de 1850 à 1855) et un moulin à scie (1858), autour desquels le hameau s’édifia, ce qui justifie le constituant Mills au pluriel. Un bureau de poste répondant au nom de Denison’s Mills fut en service de 1861 à 1916. Jusqu’à l’adoption officielle du toponyme en 1955, on relevé les graphies Denison’s Mills (1906), Denisons Mills (1911) et notamment Dennisson’s Mills sur la carte du comté de Richmond en 1931.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *