Armoiries

Armoiries de Bristol

Armoiries de Bristol

Armoiries de la ville de Bristol

Le 6 octobre 1989, les armoiries de la Municipalité de Bristol furent présentées à la collectivité par l’institut des femmes de Wyman.

Les armories furent conçues par les membres de l’Institut et peintes par Dale Shutt de l’Isle du Calumet.

Les armoiries incorporent les symboles d’importance pour la collectivité, la province du Québec et le pays.

Couronne : Ceci est le symbole de notre jumelage avec la Ville de Bristol, en Angleterre. Elle démontre aussi nos racines dans les Îles Britanniques et l’Europe, la plupart des premiers pionniers étant venus de l’Écosse, l’Irlande et la France.

Drapeaux : Les drapeaux croisés indiquent notre loyauté envers notre pays et notre province.

Castor : Ceci est un de nos symboles nationaux et il est très répandu dans notre région.

Cerf : Les deux cerfs, un de chaque côté de l’écusson, illustrent un animal qui est aussi très répandu dans notre collectivité.

Écusson : Ceci est conçu pour représenter Bristol du Sud au Nord. Il montre d’abord la Rivière des Outaouais, ensuite les terres agricoles, ensuite les forêts à la base des montagnes, et finalement les montagnes elles-mêmes.

Fleur de Lys : Les armoiries sont complétées par notre emblème floral provincial, la fleur de lys.

Municipalité de canton de Bristol, note historique

La municipalité du canton de Bristol, comme son nom le reflète, occupe une portion du territoire du canton homonyme créé en 1834 ; elle est située à l’ouest de Pontiac, sur le bord du lac des Chats, près de Shawville. Instituée en 1845, comme le bureau de poste, cette municipalité forme avec le hameau voisin de Norway Bay un endroit de villégiature recherché, comme en compte passablement l’Outaouais. Bristol fait allusion à une ville d’Angleterre du Gloucestershire, remarquable par ses installations portuaires.

Hameau Wyman

Situé dans la municipalité du canton de Bristol, ce hameau d’Outaouais chevauche la limite des cantons d’Onslow et de Bristol, à 2 km au sud-ouest de la rivière Quyon. Il tient son nom de James Wyman, l’un des premiers résidents de l’endroit. Un bureau de poste appelé Wyman a desservi ce lieu de 1905 à 1970. Wyman a désigné aussi la gare de ce lieu. Le hameau s’appelait auparavant Bellerica ou Bilelrica, selon les sources, probablement d’après le nom de la ville de Billerica, au Massachusetts, et, avant cela même, Woburn. La Commission de géographie du Québec a accepté le nom Wyman en 1956.

Hameau Elmside

Petite enclave anglophone regroupant une vingtaine de familles, le hameau d’Elmside est établi dans la municipalité du canton de Bristol, à 45 km à l’ouest de Gatineau, dans la région de l’Outaouais. Le bureau de poste de l’endroit, en service de 1881 à 1920, et l’agglomération ont été désignés sous le nom qui rappelle que le lieu est bordé de gros ormes (elms en anglais).

Hameau de Norway Bay

Cette petite agglomération, rattachée à la municipalité de Bristol, se trouve à plus d’une soixantaine de kilomètres à l’ouest de Gatineau, sur les rives du lac des Chats, élargissement de la rivière des Outaouais. Le hameau fut établi vers 1885 sous le nom de Norway, en raison de l’abondance locale du pin résineux ou pin rouge, Pinus résinosa, dit Norway Pine en anglais, dont les pionniers, colons et bûcherons, firent l’exploitation pendant plusieurs années. La beauté du site a sans doute contribué également à faire de cet endroit un centre de villégiature fort apprécié.

armoiries de bristol

Armoiries de Bristol. Image libre de droits.

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *