Sociétés d'histoire

Société d’histoire de Weedon

Société d’histoire de Weedon

Société d’histoire de Weedon

Société d’histoire de Weedon a été fondée en 1981 dans le but de colliger des informations pour aider les résidents de Weedon à prendre conscience de leur histoire et les aider à se construire un avenir sans oublier leur passé.

La Société gère les Archives et la Bibliothèque de Weedon, situées au Centre communautaire du village, entretient des plaques commémoratives sur les sites suivants: au Parc Central (la vieille gare), au Parc du vieux Moulin (Moulin Beaudoin), à la Marina (Village Trahan, site archéologique et Pont Victoria) et à la Mine de Fontainebleau.

Les Archives contiennent des publications, documents, photographies et autre matériel relatif à la municipalité. Comprend des recensements depuis 1851, les actes de baptêmes/mariages/sépultures de Weedon, Fontainebleau et St-Gérard, des statistiques démographiques et autres données utiles aux généalogistes et aux historiens. On y compte 350 anciens livres scolaires, déjà exposés à plusieurs reprises.

La Société est responsable du Monument Doris Lussier à la Place Doris Lussier à Fontainebleau et entretient un local d’exposition à la Maison Laplante à Weedon.

La Société d’histoire tient les expositions régulières sur des thèmes d’intérêt local et les séminaires sur l’histoire locale. Elle organise des publications de souvenirs d’anciens et d’actuels résidents de Weedon dans le journal local, L’Éveil du Citoyen.

Coordonnées de la Société d’histoire de Weedon :

209, rue des Érables
Weedon
J0B 3J0

Téléphone : 819 877-2110

Site Web de la Société : histoiredeweedon.info.

Historique de la municipalité de village de Weedon Centre

Comme son nom l’indique, cette municipalité occupe la partie centrale du territoire de la municipalité du canton de Weedon qui la circonscrit de toutes parts, immédiatement à l’ouest de Fontainebleau, à 55 km au nord-est de Sherbrooke. Le ruisseau Weedon coule en son centre. La municipalité du village de Weedon Centre a été détachée de la municipalité du canton de Weedon en 1887 et reprenait le nom du bureau de poste local ouvert en 1882 et fermé en 1918. Autrefois, l’endroit constituait un petit centre ferroviaire d’une certaine importance desservi par le Québec Central. Les lieux servaient notamment de point d’eau pour les locomotives.

Secteur de Fontainebleau

Une ancienne municipalité, située à environ 5 km au sud-est de Weedon Centre et à quelque 60 km au nord-est de Sherbrooke, prenait, en 1957, le nom de Fontainebleau.

Jusqu’alors, elle était connue, et cela depuis 1915, sous la dénomination-fleuve de Saint-Raymond-de-Pennafort-de-Weedon. Penafort est le nom d’un château près de Barcelone (Espagne) et saint Raymond Penafort (1180-1275), un dominicain qui, avec Pierre Nolasque, a fondé l’ordre de Notre-Dame-de-la-Merci pour la rédemption des captifs. C’est le nom du bureau de poste, adopté dès 1914, qui a été retenu pour désigner la municipalité actuelle. Ce nom est aussi celui d’une ville de France, remarquable par sa forêt et par son château, où, en 1814, Napoléon Ier a signé son abdication et fait ses adieux à sa vieille garde.

La paroisse de Saint-Raymond-de-Pennafort, qui a inspiré la dénomination municipale originelle, a fait l’objet d’une érection canonique en 1915. Il n’est pas sans intérêt de souligner que les premiers colons avaient pour noms de famille Lisée, Carle, Fontaine. Or, la famille Fontaine a été propriétaire d’un moulin à scie sur la rivière au Saumon dès 1875 et le village était connu, à l’origine, comme Moulin-Fontaine, appellation identifiant le bureau de poste local entre 1904 et 1914. Nul doute que cet élément a exercé une certaine influence dans le choix dénominatif. Le gentilé des citoyens de Fontainebleau est identique à celui qui s’applique à la ville française, soit Bellifontain. Il repose sur une étymologie complxe. En effet, Bellifontain suggère que le nom de la ville est dû à Fontaine-Belle-Eau, mais il s’agirait, en fait de Fontaine Bliaud, devenue Fontainebleua par agglutination.

Marais La Bogue

Ce territoire marécageux du canton de Weedon est situé à 10 kilomètres au nord de la rivière Saint-François, au nord-est du lac Welland et du lieu-dit d’Erle, et à 40 kilomètres au nord-est de Sherbrooke. Ce patronyme, paru sur divers documents depuis le milieu des années 1980, correspond à la prononciation francisée du mot anglais bog et désigne une zone de terrain humide et spongieux formé de végétation en décomposition. Le mot bogue fait partie notamment du parler populaire beauceron et abitibien.

Weedon

Weedon, paysage rural. Photographie libre de droits.

Pour en apprendre plus :

1 commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *