Abitibi-Témiscamingue

Pourvoirie Camachigama

Pourvoirie Camachigama

Pourvoirie Camachigama

La pourvoirie à droits exclusifs Camachigama, d’une superficie de 216 km², est située à l’extérieur de la Réserve faunique La Vérendrye, porte d’entrée de la région de l’Abitibi, un coin de pays unique et inoubliable.

Les paysages d’ici sont vraiment magnifiques et on y respire de l’air pur du nord et profiter de la baignade. Un séjour à Camachigama ouvre donc des grandes opportunités de pêche et de chasse, mais aussi la possibilité de jouir d’une nature sauvage où les amoureux de grand air et de vastes espaces se souviendront longtemps de leurs aventures. On peut y pratiquer des activités diverses telles que cueillette de petits fruits, pédalo, canoë, baignade, randonnée pédestre,  observation du milieu faunique et aquatique. Tout cela et beaucoup plus conjuguées à la sérénité, le calme, la tranquillité et la beauté de ces forêts, font de chaque visite un souvenir impérissable.

Les eaux cristallines du lac regorgent de grands brochets du nord, de dorés, de corégones, de lottes, d’esturgeons, de truites et autres espèces de poisson. La chasse se pratique dans des camps éloignés incluant les équipements suivants : poêle à bois, lumière au gaz, cuisinière et ustensiles. On y chasse l’orignal, l’ours, le petit gibier et on pratique la chasse à la carabine et à l’arc.

La pourvoirie possède une douzaine de chalets situées sur les îles et bien équipés. Ces chalets offrent des vues imprenables et on les services suivants : électricité, eau chaude/froide, douche, toilette privée, poêle à bois, vaisselle, réfrigérateur, cuisinière, ustensiles et literie.

La pourvoirie vous offre deux possibilités de séjour à forfait : américain et européen. La location de chaloupe/hors-bord est possible.

Parsemés d’innombrables lacs, ruisseaux et rivières, les territoires, d’une superficie de 10 à 15 km² chacun, sont tous privés.

Pour obtenir de l’information au sujet de la pourvoirie, des dates disponibles, des prix, visitez le site web de la pourvoirie Camachigama : camachigama.com.

Téléphones : 819 570-6535 (hiver), 819 737-8656 (été).

Note : Quelle est la valeur nutritive de la corégone ?

La chair blanche floconneuse de ce poisson contient près de 16 g de protéines, 7 g de matières grasses et 138 calories/100 g. Elle est recherchée car elle est très savoureuse. Pour acheter le corégone, il faut savoir que le corégone se vend frais ou congélé, en filets ou étêté et paré. Les ciscos sont parés mais non étêtés et souvent fumés. Les oeufs, très appréciés, sont commercialisés sous le nm de « caviar doré ». Ces poissons s’apprêtent de multiples façons (au four, à la poêle, pochés, etc.) ; éviter d’en masquer la finesse. Ils peuvent remplacer le saumon ou la truite.

Le corégone est souvent contaminé par divers résidus. La contamination varie en fonction de l’âge du poisson et de son habitat. Plus un poisson est âgé, donc gros, plus la concentration de résidus est élevée. Il est préférable de limiter la consommation de corégone, à moins de savoir qu’il provient d’un habitat non pollué. Au Québec, les autorités responsables de l’environnement recommendent de ne pas manger plus de 460 g de corégone par semaine.

Canton de Lens et son histoire

L’offensive des forces alliées au printemps de 1917, lors de la Première Guerre mondiale, donna lieu aux célèbres batailles d’Artois, au cours desquelles les troupes canadiennes s’illustrèrent, notamment à Vimy, mais aussi à Lens, située à une douzaine de kilomètres plus au nord. Occupée par les Allemands de 1914 à 1918, cette ville du Pas-de-Calais, dont le nom est attesté sous la forme latinisée de Lennis, au Ixe siècle, fut alors entièrement démolie, et les mines de houille qui avaient contribué à sa prospérité furent systématiquement détruites. Bref, la ville a souffert à un point tel qu’on l’a décorée de la Légion d’honneur, en 1919. Et pourtant, elle subit le même sort au cours de la Deuxième Guerre mondiale, entre 1939 et 1945. Aujourd’hui, Lens, avec sa population de 38 000 habitants qui constitue le noyau d’une agglomération d’environ 350 000 personnes, demeure indubitablement un centre industrial important du nord de la France. Évoquant la Grande Guerre, son nom est inscrit sur la carte des cantons du Québec depuis 1918. Voisinant le canton de Vimy, dont le nom évoque le même épisode de la Guerre 1914-1918, le canton de Lens se trouve à quelque 120 km au sud-est de Val-d’Or, juste au nord de la réserve faunique La Vérendrye. Le centre et la partie orientale du canton font partie de la ZEC Festubert, zone d’exploitation contrôlée pour la chasse et la pêche, dont le nom rappelle également une autre des batailles d’Artois. Festubert est aussi le nom du canton contigu, à l’est; et c’est sur ce même territoire que la rivière Bethune trouve sa source. Ce petit cours d’eau, qui porte lui aussi le nom d’une commune du Pas-de-Calais, site d’une autre bataille, termine sa course dans le canton de Lens en se jetant dans la rivière Camachigama.

camachigama

Photo : Pourvoirie Camachigama.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *