Patrimoine

Centre d’Interprétation Côte-de-Beaupré

Centre d’Interprétation Côte-de-Beaupré

Centre d’Interprétation de la Côte-de-Beaupré

Le Centre d’Interprétation de la Côte-de-Beaupré, ou CICB, fondé en 1984, est situé à Château-Richer, dans un vieux couvent construit en 1907.

Ce Centre d’Interprétation met en lumière les différents aspects de la région de la Côte-de-Beaupré, tels que son histoire, sa géographie et sa vie sociale. Le C.I.C.B. propose aux visiteurs plusieurs activités culturelles et éducatives enrichissantes afin de favoriser une meilleure connaissance de la Côte-de-Beaupré.

Pour les enfants, on organise l’Archéo-Quiz, un jeu sur l’archéologie et sur le site du vieux couvent (cette activité se déroule lors du Mois de l’Archéologie), le Go L’Archéo! est destiné à faire découvrir aux jeunes les rudiments de l’archéologie.

Le CICB accueille des expositions temporaires réalisées par différents organismes, dont la Société du patrimoine et d’histoire de la Côte-de-Beaupré.

En 2008, dans le cadre du 400e anniversaire de la Ville de Québec, une exposition portant sur François de Laval, seigneur de la Côte-de-Beaupré, et une exposition sur la poterie de la Nouvelle-France ont été présentées dans les locaux du centre d’interprétation.

Fait historique: le vieux couvent de Château-Richer a abrité une école dirigée par les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame du Perpétuel Secours jusqu’en 1972. En 2000, le couvent Château-Richer a été acquis par le Centre d’interprétation de la Côte-de-Beaupré qui y emménage (auparavant le CICB se trouvait dans le vieux moulin du Petit-Pré).

Adresse du Centre d’interprétation de la Côte-de-Beaupré :

Beaupré
Vieux couvent de Château-Richer
7976, Avenue Royale
Château-Richer
G0A 1N0

Téléphone : 418 824 3677

Site internet du CICB : histoire-cotedebeaupre.org.

Rivière Trompeuse

Coulat dans la partie nord-ouest de la réserve faunique des Laurentides, cette rivière sinueuse draine les eaux de plusieurs petits lacs, à la tête desquels se trouve le lac Trompeur. Son trajet particulier lui a valu le nom de Rivière Trompeuse, qui paraissait déjà sur une carte de 1928, en raison du fait qu’on peut la prendre pour le cours principal de la rivière aux Écorces. En effet, du lac Trompeur, le cours d’eau s’oriente vers le sud-ouest et rejoint la rivière aux Écorces qui, elle, se dirige vers le nord-ouest, traverse le lac aux Écorces et atteint le lac Kénogami. À l’embouchure de la première section de la rivière Trompeuse, des frayères très productives font de cet endroit., à la tête du lac aux Écorces, l’un des meilleurs lieux de pêche printanière du territoire de la réserve faunique.

Beaupré

Beaupré. Photo libre de droits.

Pour en apprendre d’avantage :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *