Festivités

À la Rencontre

À la Rencontre

À la rencontre des Premières Nations

C’est la Nation huronne-wendat qui a été désignée par l’ensemble des Premières nations du Canada pour acceuillir les célébrations du 400e anniversaire de Québec.

Le thème choisi pour les festivités est La Rencontre, qui illustrera la présence millénaire des Premières Nations au Québec et au Canada, et démontrera leur contribution à l’histoire de la ville de Québec et de l’ensemble du Canada.

L’élément le plus important de la présence autochtone sera assurément le grand spectacle Kiugwe, qui signifie en wendat: «le temps et le lieu de rencontre». Ce spectacle permet de partager pendant près de deux heures l’expérience de la culture huronne à travers les mythes et l’histoire.

C’est une grande production en plein air avec la participation d’artistes hurons et issus d’autres peuples autochtones, mise en scène par Jacques Crête avec les ressources expertes d’Inter-Nation-Art, filiale du Festival d’été de Québec. Cette production exceptionnelle est l’expression des composantes artistiques et artisanales de la Nation huronne-wendat.

La première a lieu le vendredi 18 juillet 2008 et on prévoit au minimum une vingtaine de représentations.

À ce spectacle s’ajoute une grande variété d’activités, dont un volet international qui permettra aux Chefs d’environ 40 Nations et à environ 400 représentants des Premières Nations du Canada, réunis à Québec le 17 juillet, de prendre part à un grand rassemblement. Les participants suivront un sentier symbolique jusqu’à Québec.

D’autres activités sont au programme, incluant des danses, des chants, des expositions de costumes traditionnels, un festival de cinéma avec des œuvres ayant pour thème les Premières Nations, des conteurs et des expositions d’artisanat. Ces festivités seront intégrées aux célébrations qui se tiendront à Québec en 2008.

Rappelons que la Journée nationale des Autochtones est célébrée le jour du solstice d’été, le 21 juin 2008. De plus, un Pow-Wow estival aura lieu en août et les fêtes des moissons se tiendront en septembre. Toutes ses activités auront un développement tout à fait particulier en 2008.

(source : Conseil de la Nation huronne-wendat, Société du 400e anniversaire de Québec).

Une famille huronne, image ancienne, libre de droits.

Réserve indienne de Wendake

Cette réserve indienne est située à une douzaine de kilomètres au nord-ouest de Québec, sur la rive est de la rivière Saint-Charles. Avant que les Français ne les rencontrent dans la région des Grands Lacs au début du XVIIe siècle, les Hurons étaient appelés Wendat ou Ouendat, mot qui signifie les habitants de l’île ou de la péninsule. La finale “ke” de Wendake avait en français le sens de chez. Wendake signifierait donc chez les Wendat ou pays des Wendat. Selon d’aucuns, s’ils furent nommés par la suite Hurons, c’est que leurs coiffure hérissée adoptait la forme d’une hure ou tête de sanglier. Les Wendats n’ont par ailleurs, pas toujours habité leur village actuel. À la suite des nombreuses guerres que leur ont déclarées les Iroquois, ils ont en effet abandonné leur Huronie natale pour venir une première fois, à Québec, même, en 1650.

Au printemps de 1651, ils s’installent à l’île d’Orléans, à l’endroit appelé Anse du Fort où ils demeurent jusqu’en 1656 alors qu’ils sont de nouveau attaqués par les Iroquois. Certains vont s’établir à Sillery, Kamiskoua-Ouangachit en langue huronne, d’autres à la Haute-Ville de Québec, où ils vivent dans une enceinte protégée. En 1668 et 1669, on les retrouve à Beauport, sur la terre des Jésuites qu’on appelle Notre-Dame-des-Neiges puis à Notre-Dame-de-Foy (L’Annonciation de Nostre Dame), de 1669 à 1673 pour aboutir à Lorette devenue plus tard L’Ancienne-Lorette, près de l’église actuelle.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *