Le Quebec vu par un couple

Quartier Latin

Quartier Latin

Quartier Latin

Le Quartier Latin de Montréal est situé dans l'arrondissement Ville-Marie. Son nom provient de sa proximité avec l'Université de Montréal (Université Laval à l’époque) qui était située dans ce quartier. En fait, la filiale montréalaise de l’Université Laval s’installe dans ce secteur dès 1876 et qui est devenu l’Université de Montréal, en 1919.

Naturellement, le est d'origine parisienne et désigne l'arrondissement où s'élève une université, dont l'enseignement est dispensé en latin. À l’aube du XXe siècle, l'École Polytechnique, implantée ici dès 1905, l'École des Hautes Études Commerciales (1907) et la Bibliothèque Saint-Sulpice, ouverte en 1915, viennent confirmer la vocation universitaire du quartier. L'école littéraire de Montréal y tenait ses séances.

En fait, au début du XXe siècle, le Quartier Latin de Montréal constituait l'un des principaux foyers intellectuels francophones de l'Amérique française. Un grand nombre de notaires, magistrats, notables, ingénieurs, hommes de lettres habitaient dans les alentours.

Une population riche et instruite s'est emparée de ce secteur. On a construit plusieurs résidences somptueuses autour de la cathédrale Saint-Jacques de Montréal, rue Saint-Denis. Ces demeures en pierre se font victoriennes et monumentales.

Les intellectuels et les étudiants fréquentaient assidument ses nombreux cafés-terrasses, ses librairies et ses tabagies.

Bref, le Quartier Latin était un secteur cossu, où résidait l'intelligentsia francophone de Montréal.

La prospérité du Quartier Latin s'est maintenue jusqu'en 1940, année du départ de l'Université de Montréal pour le flanc nord du mont Royal. Le déménagement de l’université marque le début de la dégradation du quartier, car la plupart des familles bourgeoises se déplacent elles vers Outremont.

Ensuite, de nombreuses résidences sont démolies élargir des boulevards Dorchester et Maisonneuve et y construire des complexes à bureaux.

Au début des années 1970, l'implantation de l'Université du Québec à Montréal et du Cégep du Vieux Montréal donne un second souffle au secteur. La présence du Festival Juste pour Rire à partir de la fin des années 1980 aide à relancer le Quartier Latin.

librairie du quartier latin

Le Quartier Latin est limité au sud par la rue Saint-Antoine, au nord par la rue Sherbrooke, à l'est par la rue Saint-Hubert et à l'ouest par le boulevard Saint-Laurent. Photo : © V. Petrovskiy

rue st denis

Rue Saint-Denis. Les grands projets de réaménagement urbain ont entraîné dans leur sillage le sacrifice de nombreux quartiers montréalais, pourtant remarquables sur le plan patrimonial. Le cas du Quartier Latin en est un exemple. Photo : © V. Petrovskiy

maisons du quartier latin

Autrefois admiré pour le panache et l'homogénéité de ses résidences victoriennes, le Quartier Latin est aujourd'hui caractérisé par un ensemble urbain hétérogène. Photo : © V. Petrovskiy

cafes du quartier latin

De nombreux petits bars, cafés et terrasses se retrouvent dans ce secteur. Photo : © V. Petrovskiy

double pizza

Rue Saint-Denis, coin Sherbrooke. Le quartier est limité au sud par la rue Saint-Antoine, au nord par la rue Sherbrooke, à l'est par la rue Saint-Hubert et à l'ouest par le boulevard Saint-Laurent. De rares mais prestigieux vestiges témoignent encore d'une gloire révolue. Photo : © V. Petrovskiy

theatre saint-denis

 Le Théâtre Saint-Denis est situé au coeur du quartier, au1594, rue St-Denis, H2X 3K2. Photo : © V. Petrovskiy

uqam

L'usage montréalais de l’expression Quartier Latin remonte bien avant l'arrivée de l'Université du Québec à Montréal, en 1969. L'église Saint-Jacques a été démolie, pour faire place au pavillon central de l'UQAM. Son clocher, sur la rue Saint-Denis, et le transept Sud, en face de la chapelle Notre-Dame-de-Lourdes, propriétés de l'UQAM, sont les derniers vestiges de ce qui avait été la première cathédrale du diocèse de Montréal. Photo : © V. Petrovskiy

st laurent rue

Vers la seconde moitié du XXe siècle, de nombreuses résidences sont démolies et laissent place à des structures bizarres et peu attirantes… Photo : © V. Petrovskiy

square viger

Jadis très élégant, le square Viger disparaît dans les années 1970, pour laisser place à un stationnement, puis à l'autoroute Ville-Marie, avant de renaître selon un concept bétonné développé par Charles Daudelin. Photo : © V. Petrovskiy

notre dame de lourdes

La chapelle Notre-Dame de Lourdes y a été construite par l'architecte Napoléon Bourassa en 1880. Située à quelques pas de la station de métro Berri-UQAM, la chapelle est toujours très fréquentée. Plusieurs centaines de fidèles y entrent chaque jour pour célébrer l'eucharistie, adorer le Saint-Sacrement exposé tous les après-midi, prier le chapelet, vivre le sacrement de la pénitence-réconciliation ou se recueillir. Elle demeure un havre de paix au milieu des bruits et de l'agitation du centre-ville. Photo : © V. Petrovskiy

la main mañana

Mañana. Oeuvre réalisée par Daniel-Vincent Bernard et installée sur le boulevard Maisonneuve. Câble coaxil, béton et acier. Cette ouevre a été créée dans le cadre des célébrations du 50e anniversaire des Habitations Jeanne-Mance. Photo : © V. Petrovskiy

le magicien

Le magicien. Haut lieu culturel, accessible par la station de métro Berri-UQAM, il est le lieu où se déroulent des fêtes et des festivales, entre autres, le Festival Juste pour rire. Photo : © V. Petrovskiy

bixi

Un stationnement du service BIXI (mot-valise, contraction de bicyclette et taxi), système de vélos en libre-service, exploité par la Société de vélo en libre-service. Photo : © V. Petrovskiy

fresque hiver

Fresque Hiver, boulevard de Maisonneuve. On y trouve les quatre saisons sur quatre murs des édifices de logements gérés par la Société d'Habitation de Montréal. Photo : © V. Petrovskiy

tourist room

Après la relocalisation de l'Université de Montréal, dans les années 1940, commence la dégradation du Quartier Latin et peu à peu, des «tourist room» surgissent ici et là. Photo : © V. Petrovskiy

visage du quatier latin

Les différents visage du quartier… Photo : © V. Petrovskiy

stationnement bixi

Stationnement de BIXI en face de la Bibliothèque et archives nationales. Au début des années 1970, l'implantation de l'UQAM et du CEGEP du Vieux-Montréal a donné un second souffle au Quartier Latin et aujourd'hui c'est la Société de développement du Quartier Latin qui tente d'assurer un développement durable dans cet arrondissement historique. Photo : © V. Petrovskiy

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>