Le Quebec vu par un couple

Montréal : quartiers résidentiels

Montréal : quartiers résidentiels

Part II : Quartiers résidentiels de Montréal

Par Elena et Viacheslav Petrovskiy

Nous avons visité le centre culturel et historique de la ville, et nous en avons été fascinés. Ce qui nous intéressait de plus toutefois, c'étaient les facettes de la ville qui portent d'habitude peu d'intérêt pour les touristes, mais sont d'une importance primordiale pour les immigrants potentiels : les zones résidentielles, les transport en commun, le magasinage. Nous avons donc décidé de comparer un nombre de quartiers, situés dans le voisinage des stations de métro Langelier, Jolicoeur, la ville de Côte-Saint-Luc qui fait partie de la communauté urbaine de Montréal, le quartier de l'Île-des-Soeurs. Naturellement, on a fait le tour de ces secteurs en utilisant le transport en commun, afin d'évaluer si le réseau urbain permet une déplacement assez confortable.

Le réseau du métro de Montréal ne couvre pas tous le territoire de la ville, mais ce défaut se compense par un vaste réseau des autobus. Curieusement, le métro de Montréal roule sur pneumatiques et grâce à cela la circulation des trains est ou dirait plus douce, il y a moins de bruit en comparaison avec le métro de Moscou, l’accélération et le freinage sont relativement rapides. En général, même lorsque vous prenez le métro pendant la journée et non pendant les heures de pointe, il y a des foules aux stations centrales. Les stations sont décorées d'une façon plutôt modeste : le carrelage et le béton, mais parfois on y voit également des images futuristes. Un billet acheté pour un voyage dans le métro sera valide pour l'autobus pendant une heure et demi après que vous ayez traversé les tourniquets.

voitures de métro

Voitures de métro (station Berri-UQAM). Photo : © Elena et Viacheslav Petrovskiy

panneau fondateurs de montréal

Vitrail Hommage aux fondateurs de la ville de Montréal, station Berri-UQAM. Photo : © Elena et Viacheslav Petrovskiy

Les autobus circulent d'après l'horaire, et pour les passagers qui voyagent très tard il y a des autobus de nuit. Le chauffeur est également un receveur : il contrôle les cartes de voyage, reçoit de l'argent pour le voyage, mais il ne rend pas de monnaie – donc il faut avoir des petites monnaies. Un grand nombre de rues de la ville sont construites par quadrilatères, ainsi les rues se croisent généralement à angle droit – c'est un avantage direct pour les automobilistes qui ont donc de nombreuses possibilités de contourner des zones d'embouteillage. Pour les passagers des autobus, pourtant, le mouvement devient très lente, parce qu’à chaque carrefour l'autobus s'arrête devant le feu de circulation. Les arrêts se situent assez souvent – c'est pratique, mais, d'autre part, rend le mouvement de l'autobus encore plus lent.

Les quartiers résidentielles de Montréal sont très calmes, remplis de maisons typiques à un étage ou deux. Il y a beaucoup d'espaces verts. Sur les routes secondaires il n’y a presque pas de voitures. Chaque secteur comprendra un endroit spécial pour les loisirs et le sport. En effet, on y trouvera des terrains de jeux pour enfants, des stades, et près du métro Jolicoeur il y a même une petite piste de ski. Les terrains de jeux pour enfants et les stades ne sont pas parsemés entre les maisons, comme dans les zones résidentielles de Moscou, sinon ils sont concentrés dans un lieu. Chaque quarter est habituellement traversé par une ou deux artères animées, où on trouvera des magasins, cafés et services.

parc public

Un parc public. Photo : © Elena et Viacheslav Petrovskiy

stade de quartier

Un stade de quartier. Photo : © Elena et Viacheslav Petrovskiy

rosemont

Une rue de l'arrondissement de Rosemont. Photo : © Elena et Viacheslav Petrovskiy

Comme dans n'importe quelle ville, on pourrait diviser les arrondissements de Montréal en plus prestigieux ou moins prestigieux. Dans un quartier qui n'est pas vu comme un secteur de renom, la situation générale quand-même ne change pas et on y retrouve les mêmes rues tranquilles avec leurs maisons typiques, des terrains de jeux et des stades spacieux. La différence est dans le décor extérieur: on y verra un grand nombre de graffitis sur les murs des rues principales, l’extérieur desquelles n’est pas si soigneux. Par une raison quelconque il y a un grand nombre de poteaux de bois avec des gros fils et câbles électriques noirs accrochés ce qui est c’est un spectacle inhabituel.

arrondissement sud ouest

Arrondissement du Sud-Ouest. Photo : © Elena et Viacheslav Petrovskiy

ndg

Notre-Dame-de-Grâce ou Sud-Ouest. Photo : © Elena et Viacheslav Petrovskiy

arrondissement

Notre-Dame-de-Grâce. Photo : © Elena et Viacheslav Petrovskiy

L'arrondissement où on peut entendre la langue russe le plus souvent, est différent des précédents. Les gens d'ici préfèrent vivre dans des immeubles à plusieurs étages. Le magasin russe offre des produits qui nous sont familiers, fournis par des producteurs russes.

cote st luc

Côte-Saint-Luc. Photo : © Elena et Viacheslav Petrovskiy

Le mélange d'influences nationales se sent à Montréal plus que dans le reste de la province et c'est ce multiculturalisme qui fait de la ville un endroit si spécial. Les relations entre tous les résidents se caractérisent par la bienveillance, la tolérance aux opinions des autres, aux goûts et aux habitudes. Toute personne que vous connaissez un peu ou si vous l'avez simplement vue, vous saluera et vous souhaitera une bonne journée (même les chauffeurs d'autobus saluent et disent au revoir à chaque passager). Vous serez d'accord que si le matin tout le monde vous souhaite une bonne journée, cela fera rehausser votre humeur.

En général, il semble que les gens sont plus détendus ici qu'à Toronto, plus souriants, et peut-être un peu plus lents. Tout le monde parle aussi bien les deux langues, mais s’ils se rendent compte que vous êtes un touriste et vous pouvez vous expliquer en français – il y apparaît une chaleur spéciale qui se sentira.

quartier chinois

Quartier chinois. Photo : © Elena et Viacheslav Petrovskiy

rue prince arthur

Rue Prince-Arthur. Photo : © Elena et Viacheslav Petrovskiy

C'est bizarre de voir un assez grand nombre de gens mal vêtus et ivres qui attirent l'attention dans le centre-ville. Pourtant cette ville moderne et développée possède un système d'assistance sociale pour les nécessités. Mais, on nous a expliqué plus tard qu'il s'agit surtout des gens qui ont choisi ce mode de vie. Et ils ne représentent aucun danger pour les autres.

style de vie

Quelques-uns préfèrent ce style de vie. Photo : © Elena et Viacheslav Petrovskiy

Les automobilistes conduisent un peu brusquement et moins soigneusement. Les soirs, dans les rues on peut voir des gens un peu éméchés.

Les Québécois portent les vêtements modestes, la mode est soumise à l'idée de praticité et de rationalité. Cela se reflète dans la conception des maisons, des voitures et des articles ménagers.

Contrairement à Toronto qui est une ville plutôt sèche et une ville d’affaires par excellence, Montréal offre à ses résidents un large éventail des manifestations culturelles et festivals qui ont lieu tout au long de l'année.

Viascheslav a eu la chance de rouler à bicyclette à travers les rues de Montréal, et même prendre part au festival de vélo «Tour de l'île de Montréal», qui a été dédié à l’ouverture de la saison de la vélo. Voici ce qu’il a écrit à ce sujet : Tour de l'Île.

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>