Villes et villages

Rivière-du-Loup

Rivière-du-Loup

Rivière-du-Loup

La ville de Rivière-du-Loup est située à l’embouchure de la rivière du Loup, à environ 450 kilomètres au nord-est de Montréal, et à plus de 180 kilomètres au nord-est de Québec. La ville occupe une superficie de près de 83 kilomètres carrés. Sa population est d’environ 20 mille Louperivoises et Louperivois, soit les deux tiers de la population de la MRC de Rivière-du-Loup. Elle appartient à la région administrative du Bas-Saint-Laurent et c’est le centre administratif de la municipalité régionale de comté de Rivière-du-Loup.

Les premières familles de colons y viennent après la concession des seigneuries le long du fleuve, dans la région du Bas-Saint-Laurent, par l’intendant Jean Talon et la Compagnie des Indes occidentales, à d’anciens officiers du régiment de Carignan. Néanmoins, un recensement effectué en 1765 ne dénombre à Rivière-du-Loup que 68 âmes.

La véritables colonisation commence vers la fin du XVIIIe siècle, quand plusieurs Écossais y construisent des moulins à scie.

À l’époque, le village est connu sous le nom de Fraserville, en l’honneur du propriétaire de ces terres, M. Alexander Fraser. En 1870, le chemin de fer de la Grand Tronk Railway atteint Rivière-du-Loup. En 1889, on y ouvre l’Hôpital Saint-Joseph qui devient le centre hospitalier le plus réputé de toute la région. (Mais à l’époque, y avait-il un autre centre hospitalier dans cette région ?)

C’est en 1919 que Fraserville, Saint-Ludger et Saint-François-Xavier fusionnent pour former la municipalité de Rivière-du-Loup. Jusqu’à nos jours, la ville de Rivière-du-Loup, étagée en amphithéâtre, se divise en trois paroisses: Saint-Patrice, Saint-François-Xavier et Saint-Ludger.

L’économie de la ville est axée sur l’exploitation du bois, et on y trouve l’importante usine de produits forestiers F.-F.Soucy.

Rivière-du-Loup conserve des monuments patrimoniaux, tels l’église presbytérienne Saint-Barthelemy, datée de 1841; l’église de Saint-Patrice, construite en 1883; l’édifice de la Banque de Montréal, érigé dans les années 1910; le complexe du barrage hydroélectrique, édifié sur la rivière du Loup en 1928; plusieurs maisons anciennes; le phare de l’île du Pot-à-l’Eau-de-Vie, de 1830.

Parmi les attraits naturels, on peut citer l’île de la Lièvre et le Parc des Chutes, situé au cœur de la ville.

On peut visiter le Musée du Bas-Saint-Laurent d’ethnologie et d’art contemporain, situé au 300, rue Saint-Pierre. L’édifice est construit en béton dans le style brutaliste. Le musée propose une exposition permanente l’Histoire de Rivière-du-Loup, 1 000 ans d’échange entre l’humain et le fleuve.

Fait historique: c’est au-dessus de Rivière-du-Loup qu’eut lieu un grave accident aérien le 10 novembre 1950. Un avion américain largue alors une bombe atomique suite à un accident. Les explosifs contenus dans la bombe éclatent, sans toutefois atteindre la charge atomique (l’équipage de l’avion ayant réussi à débrancher le noyau nucléaire de la bombe). Environ 45 kilogrammes d’uranium sont dispersés dans l’atmosphère de la région.

Coordonnées de Rivière-du-Loup :

C. P. 37
Rivière-du-Loup
G5R 3Y7

Téléphone : 418 867 6700

Site internet de Rivière-du-Loup : www.ville.riviere-du-loup.qc.ca

carte postale ancienne

Parc Blais à Rivière-du-Loup, carte postale ancienne

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>