Villes et villages

Verchères

Verchères

Verchères

Verchères est une municipalité située à mi-chemin entre Montréal et Sorel sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, à une vingtaine de kilomètres de Montréal. À l’ouest, elle est limitée par la municipalité de Varennes, à l’est par Contrecoeur et au sud, par Calixa-Lavallée, Saint-Amable et Saint-Marc.

Le territoire de Verchères s’étend sur plus de soixante-deux kilomètres carrés. Un archipel de cinq îles fait également partie du territoire. La position géographique de Verchères est privilégiée, car elle est située entre deux centres industriels. Administrativement, Verchères fait partie de la région administrative de Montérégie et de la MRC de Lajemmerais, mais elle appartient aussi à la Communauté métropolitaine de Montréal.

La municipalité regroupe plus de cinq mille Verchèrois et Verchèroises.

Les terres agricoles composent près de 96 % du territoire de la municipalité (mais une partie est occupée par des bois), alors, c’est une municipalité à caractère agricole. L’industrie y est aussi présente, notamment, l’industrie non polluante et artisanale : l’usine de filtration des eaux potables et traitement des eaux usées qui peuvent offrir d’opportunités d’emplois pour les nouveaux immigrants.

Verchères a su préserver son caractère champêtre, paisible et agréable, même si la métropole du Canada est à deux pas. Le mélange entre agriculture et la richesse architecturale de nombreux bâtiments du vieux village, l’ouverture sur le fleuve via le parc des Pionniers et le quai forme un village unique et spécifique.

L’histoire de Verchères remonte à date ancienne :

François-Xavier Jarret y arrive en 1665 avec le régiment de Carignan-Salières. En 1672, l’intendant Jean Talon, agissant de représentant du roi, accorde une seigneurie à François-Xavier Jarret de Verchères.

vercheres

Vue aérienne de Verchères

La seigneurie de Verchères était exposée aux attaques constantes des Iroquois. En 1690, Marie Perrot, épouse de François-Xavier Jarret défendit pendant deux jours le fort de Verchères. Sa fille, la fameuse Madeleine âgée de quatorze ans, en 1692, tout comme sa mère, repousse l’attaque des Iroquois.

Aujourd’hui un monument à Madeleine est érigé sur les lieux, c’est l’œuvre du sculpteur Louis-Philippe Hébert. La statue fut érigée en 1913.

On retrouve à proximité plusieurs attraits touristiques : le moulin construit vers 1734, qui sert de galerie d’art ; le quai fédéral, lieu de promenades ; le parc des Pionniers en bordure du fleuve, est un lieu de rencontres pour la pratique des sports et les pique-niques. De la rive, on aperçoit l’Île Marie, l’Île Beauregard et l’Île-aux-Prunes.

À quelques pas du moulin se trouve le dernier atelier de fabrication de chaloupes de bois à fond plat -la verchère.

La partie la plus ancienne du village bâtie autour de l’église, regroupe des petites maisons ouvrières en majorité en bois. Ces édifices sont vraiment pittoresques.

Des producteurs maraîchers de Verchères offrent des fruits et des légumes de bonne qualité. D’ailleurs, les producteurs des îles bénéficient d’un micro-climat leur permettant d’offrir les premières récoltes maraîchères de la région de Montréal, donc, si vous êtes intéressés à travailler dans l’agriculture, n’hésitez pas à vous établir ici.

Verchères est bien connue aussi grâce à de célèbres citoyens :

Ludger Duvernay, défenseur du patriotisme français fonde plusieurs journaux dont la Minerve et la Société Saint-Jean Baptiste ; Calixa Lavallée qui composa la musique de l’hymne national «O Canada» en 1880 ; Joseph Coulon de Villiers, Sieur de Jumonville l’officier tué alors qu’il lisait une sommation de retrait, sur les rives de l’Ohio, au colonel Georges Washington.

Enfin, Verchères est membre de l’Association des plus beaux villages du Québec, et cette distinction est significative !

Coordonnées de Verchères :

581, route Marie-Victorin
Verchères
J0L 2R0

Téléphone : 450 583 3307

Site internet : www.ville.vercheres.qc.ca

Voir aussi :

2 Comments

  1. Réal Privé

    2012/11/04 at 12:17

    Bonjour,
    À la recherche de mes ancêtres, je recherche de l’information sur Michel Privé qui fut capitaine de milice vers 1816.
    Marié le 24 janvier 1785 à Marguerite Dansereau, à Verchères.
    Merci de votre collaboration,
    Réal Privé 1-418-998-1615

  2. Didier Privé

    2015/01/14 at 4:23

    Bonjour,

    Il semble que nous pourrions être de lointains cousins ?

    Cordialement

    Didier Privé (cousin de Lionel Privé)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>