Villes et villages

Valcourt (canton)

Valcourt (canton)

Canton de Valcourt

Le canton de Valcourt se déploie sur une superficie d’environ 80 kilomètres carrés. Un peu plus de mille Valcourtoises et Vacourtois y résident. Le canton de Valcourt entoure la ville de Valcourt. Le territoire du canton comprend également une zone mixte résidentielle et commerciale. Le canton de Valcourt fait partie de la Municipalité régionale de comté du Val Saint-François, elle-même faisant partie de la région administrative de l’Estrie.

Ces terres sont arpentées au début du XIXe siècle et le canton d’Ély est proclamé le 13 novembre 1802. Ce canton doit son nom à Charles Loftus, Marquis d’Ely, Maître général des Postes canadiennes de 1789 à 1806. Pour décrire ce territoire, mentionnons la présence de la rivière Noire avec ses nombreux méandres. Cette rivière se divise en embranchements dont les principaux sont le ruisseau Brandy Creek et la rivière Ulverton. Une route vers Montréal est ouverte au nord du territoire, et le chemin Craig traverse l’Est du canton à partir de Racine. Au XIXe siècle, une mine de cuivre est exploitée pendant une courte période au pied du mont Cobble Hille (Mont Valcourt).

Avec l’invention de la motoneige par Joseph-Armand Bombardier, un fils du village de Valcourt, la municipalité connaît un essor remarquable dès qu’en 1942 une usine débute la fabrication de ce véhicule. Aujourd’hui, on vient de partout visiter le Musée J. Armand Bombardier et l’usine ultra moderne de Bombardier Produits Récréatifs. D’ailleurs, le Centre culturel Yvonne L. Bombardier propose une programmation d’avant-garde en matière d’art visuel. Les amateurs de golf s’y donnent rendez-vous l’été et, en février, les plus grands coureurs de motoneige en Amérique du Nord convergent vers le Grand Prix Ski-Doo de Valcourt.

Au long de son existence, le noyau villageois s’est développé le long de la route 222, à la rencontre du chemin de l’Aéroport, dominé par le Mont Valcourt (anciennement Cobble Hill). Ici, on trouvera les industries, les commerces et les services.

Le Canton d’Ely est constitué en municipalité le 1er juillet 1845. Cette nouvelle entité municipale comprend les Townships de Roxton et d’Ely. Plus tard, le 1er juillet 1855, L’Acte des Municipalités et Chemins du Bas-Canada est promulgué. La municipalité Township of Ely est donc constituée qui comprend à l’époque Racine, Béthanie, le village de Valcourt et le Canton de Valcourt. Le Canton d’Ely devient Municipalité du Canton de Valcourt en 1964. Quant au nom de Valcourt, son origine est incertaine. Il se peut bien que cette appellation honore M. Pierre-Jean-Jacques venant du Val Court français.

Au fil des années, de nombreuses ententes, notamment en ce qui a trait aux services de sécurité et de loisirs sont signées entre la ville de Valcourt et le Canton de Valcourt. Grâce au génie inventif de Joseph-Armand Bombardier, natif de l’endroit, Valcourt connaît une expansion industrielle internationale. De nos jours, Valcourt offre des infrastructures modernes et diversifiées. On y trouve le parc industriel Germain Bombardier à l’angle de la route 222 et du chemin Carpentier. L’aéroport de Valcourt est situé sur le chemin de l’Aéroport, ainsi que deux importantes compagnies de transport par camions.

En fait, s’établir sur ce territoire c’est de vivre en harmonie avec la nature, parce que le territoire du canton est occupé dans une très forte proportion par des secteurs boisés (érablières) ou des terres agricoles.

Sur la Rivière Noire, on retrouve quatre ponts publics: le pont du chemin Benoît, le pont de la rue De la Montagne, le pont Skibérine et le pont Copping. Deux autres ponts existent au pied de la montagne, ce sont des ponts privés: le pont du chemin du Mont Valcourt (ancien pont du village sur le ruisseau Brandy Creek, fait en arc de cercle), et le pont du chemin Eugène Bombardier.

Des attraits et monuments historiques mentionnons la Croix du mont Valcourt. Cette croix lumineuse a été installée par Joseph-Armand Bombardier en 1950 pour garder en mémoire la signification profonde de l’Année sainte de 1950. La croix est 80 pieds de hauteur et de 27 pieds à chaque bras. Comme le chapelet qui compte 59 grains, la croix du mont Valcourt compte 59 ampoules électriques. Depuis, elle s’illumine au coucher du soleil, elle guide les voyageurs, veille sur la population de Valcourt et protège la montagne.

Notons également que sur le territoire du canton de Valcourt, depuis les années 1970, une quarantaine de maisons mobiles sont installées dans le parc du Haut-Bois sur le chemin De l’Aéroport (rang 5 sud).

Coordonnées du canton de Valcourt :

J0E 2L0
Téléphone : 450-532-2688

Site Web du canton de Valcourt : cantonvalcourt.qc.ca

Couvent de Valcourt

Couvent de Valcourt

Couvent – salle municipale – de Valcourt dans les années 1950. Source de l’image : Site Web Cantonvalcourt.qc.ca

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>