Villes et villages

Val-d’Or

Val-d’Or

Val-d’Or

La ville de Val-d’Or est située dans la Région administrative de l’Abitibi-Témiscamingue (MRC La Vallée-de-l’Or) et couvre un territoire de plus de 3 900 kilomètres carrés. Sa population est d’environ 33 mille habitants, mais dans l’agglomération de Val-d’Or habitent plus de 42 000 Valdoriennes et Valdoriens.

Le territoire de Val-d’Or est baigné par les lacs Blouin, Lemoine et De Montigny et traversé de nombreuses rivières. Contrairement à ce que peut suggérer son nom, Val-d’Or n’est pas située dans une vallée, mais dans une vaste plaine.

La région de Val-d’Or est connue des prospecteurs dès que le chemin de fer atteint Amos, donnant ainsi accès par voie d’eau aux sources de la rivière Harricana. En effet, la première découverte d’or ici fut faite en 1911 en bordure du lac De Montigny, qui portait alors le nom de Kienawisik. Les premiers habitants y arrivent en 1911 et c’est cette année-là que la première mine d’or de l’Abitibi fut découverte, la Sullivan Consolidated.

Statue du mineur à Val d'Or

Photographie : Statue du mineur à Val-d’Or, Copyright © GrandQuébec.com

Mais en 1935, les prospecteurs découvrent de l’or en abondance et la ville commence à se former. Les travailleurs arrivent pour défricher la forêt, seconde force naturelle de la région; une fois le commerce et l’industrie nés, la vie commence. La même année 1935, Val-d’Or est érigée en village, puis en ville en 1937. L’actuelle ville de Val-d’Or est le résultat de la fusion avec Bourlamaque et Lac Lemoine réalisée en 1968. Une autre fusion a eu lieu plus récemment en 2002 avec les municipalités de Vassan, Val Senneville, Dubuisson, Sullivan et Louvicourt.

(Durant 34 ans, on a extrait beaucoup d’or à Sullivan : Un million et demi d’onces d’or! C’était un filon riche, qui a fait vivre des générations de travailleurs, et créé un village prospère. Naguère modeste bourg minier installé sur les berges sud du lac De Montigny vers 1934, celui-ci devint une commune périphérique plutôt résidentielle. En dépit de cette mutation, certains vestiges de la fondation de la commune sont toujours visibles, tel que le château d’eau construit sur le site de la Sullivan Consolidated Mines, cité comme monument historique en 1998.).

Le toponyme Val-d’Or souligne l’importance des mines d’or de la région qui sont les plus importantes du Québec. À partir de l’été 1934, on voit ce nom sur divers documents. D’abord en août 1934, dans un texte annonçant la vente de lots de la mine Harricana, ensuite dans des articles de l’hebdomadaire La Gazette du Nord.

L’orthographe du nom de la ville a été officialisé sous la forme Val-d’Or. Toutefois, on rencontre parfois le toponyme écrit avec un «o» minuscule, ou encore sous la forme contractée : Valdor.

Val-d'Or

Couverture du livre Histoire de Val-d’Or : des origines à 1995, écrit par Denys Chabot, Jean Robitaille, Jean L’Houmeau, Société d’histoire de Val d’Or. Val-D’Or, Québec : Société d’histoire de Val-D’Or, 1995, Bottom of Form

En tout cas, il ne faut pas confondre la ville de Val-d’Or et la Vallée de l’Or, dénomination retenue pour désigner la Municipalité régionale de comté, dont le siège social est situé à Val-d’Or.

Aujourd’hui, Val-d’Or invite les nouveaux arrivants au Québec à venir la visiter et venir y vivre pour jouir d’une qualité de vie exceptionnelle. De plus, ses infrastructures lui permettent de répondre à tous les besoins de la vie moderne et le coût des immeubles n’est pas élevé.

Dynamique et entreprenante, Val-d’Or compte au-delà de 1 300 entreprises employant plus de 15 000 travailleurs. Un parc industriel moderne regroupe plus de 125 entreprises. Ses leaders forestiers sont Domtar, Uniboard, Unires et Norbord. Des compagnies minières gèrent trois mines d’or.

Le site officiel de Val-d’Or est bien organisé et facile d’orientation : www.ville.valdor.qc.ca. En le parcourant, vous aurez l’opportunité de découvrir ses attraits et services. C’est une ressource de choix qui vous permettra de planifier votre séjour à Val-d’Or. Par contre, s’il y avait davantage de photographies pour montrer ses vastes espaces verts, ses pistes cyclables, ses forêts récréatives et éducatives et ses sites touristiques, dont la mairie parle avec une fierté bien méritée, ce serait un site web parfait.

Mais l’invitation de vivre l’expérience unique d’une descente souterraine à plus de 300 pieds dans une ancienne mine d’or, proposée sur le site de Val-d’Or est exceptionnelle. Il est rare qu’on puisse visiter de tels sites, et être les témoins privilégiés d’une page de l’histoire minière.

Si la découverte des grands espaces et des nombreuses activités de plein air que l’on peut y pratiquer vous attire, Val-d’Or saura vous charmer.

Note historique : possédant une piste asphaltée de 10 000 pi. sur 150 pi., qui lui a d’ailleurs permis d’accueillir le Concorde d’Air France le 5 juin 1987, l’aéroport de Val-d’Or possède la 3e plus longue piste au Québec, après les pistes de Pierre-Elliott-Trudeau (Dorval) et de l’ancien aéroport de Mirabel.

Coordonnées de Val-d’Or :

C. P. 400
Val-d’Or
J9P 4P4

Téléphone : 819 824 9613

Site internet de Val-d’Or : www.ville.valdor.qc.ca

Voir aussi :

3 Comments

  1. Gilles Gamache

    2010/06/29 at 4:07

    Bonjour,

    J’apprends que votre ville possède, dans la charte de la ville, une réglementation des comités de citoyens. Est-ce possible d’obtenir une copie de cette règlementation, car ce genre d’activités participatives nous intéresse et nous ne voulons pas réinventer la roue puisque le travail est déjà lorgement réalisé.

    Mercei de l’attention portée à ma demande,

  2. pierrette lafontaine

    2013/04/16 at 12:50

    Bonsoir,
    Je suis à la recherche d’un oncle qui aurait travaillé dans les mines à val-d’Or durant les années 30. Il aurait commencé par être cuisinier dans les camps des mineurs, pour devenir prospecteur.Il aurais découvert une mine de cuivre qu’il a baptisé la Bruneau Mining. Son nom est Médard Lafontaine, je ne sais pas pourquoi, il aurait travaillé aussi
    sous le nom de Bill Lafleur. Si vous avez des renseignements,
    s.v.p. me les envoyer par email. Merci à l’avance,
    Pierrette Lafontaine

  3. bussieres richard

    2014/01/19 at 11:01

    je recherche les noms de famille des premiers arriver a val d’or moi j’ai des photos de 1938 j’aimerais merci on recherche nos ancetres

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>