Villes et villages

Val-David

Val-David

Val-David

Le village de Val-David est situé à 80 kilomètres de Montréal, dans la région administrative des Laurentides. La municipalité fait partie de la MRC des Laurentides et occupe un territoire de plus de 43 kilomètres carrés. La population du village est d’environ 4300 Val-Davidoises et Val-Davidois (même si la désignation de «ville» est attribuée à une localité dès qu’elle atteint 2000 habitants, Val-David reste officiellement un « village », parce que les citoyens veulent conserver leur statut de Villageois, ainsi les autorités n’ont pas fait la demande pour devenir ” Ville”).

Charmant village niché au pied des montagnes, Val-David est un lieu renommé de villégiature et de nombreux Québécois sont attirés par ses activités sportives et récréatives et par le niveau des services communautaires de la localité.

Les premiers colons, en provenance de Saint-Benoît, s’y établissent en 1849. Ce sont Olivier Ménard, son frère Narcisse Ménard et Jean-Baptiste Dufresne. Ils défrichent les lots de terres attribués à leurs familles dans la partie nord de la Paroisse de Sainte-Adèle (aujourd’hui Lac Paquin).

Val-David est peut-être la localité qui détient le record absolu des changements du nom dans son histoire: En 1862, le village sans nom fusionne avec la paroisse de Sainte-Agathe-des-Monts qui lui donne son nom. Neuf ans plus tard, en 1873, le village prend le nom de Mont-Morin en raison du bureau de poste qui est désigné comme tel, mais en 1873 l’appellation Mont-Morin a le statut de” lieu-dit” qui devient Belisle’s Mill, au statut de “lieu-dit” en 1892. En effet, le village se développe assez vite et en juillet 1892, la Compagnie de chemin de fer Canadian Pacifique y construit la gare Belisle’s Mill Station. Cette appellation lui est assignée à cause du moulin à scie et à farine qui appartient à Joseph Bélisle.

La localité est donc appelée Belisle’s Mill.

La paroisse catholique Saint-Jean-Baptiste connait son érection canonique en 1917, une chapelle est construite la même année et l’église en 1920. Puis, en 1921, le village municipalisé prend alors le nom “Saint-Jean-Baptiste-de-Bélisle”.

Le 30 juin 1944, la municipalité reçoit le nom du Village de Val-David, en l’honneur de l’Honorable Athanase David, député à l’Assemblée nationale et Secrétaire de la province de Québec. Ce nom est retenu jusqu’à nos jours.

Au début des années 1930, s’ouvrent les premières auberges, notamment La Villa Mon repos. Puis un grand nombre de chalets en bordure du Lac Doré voient le jour et des sentiers de ski de fond sont aménagés.

En 1949, le Mont-Plante, la première station de ski alpin ouvre ses portes, avec une école de ski. Les alpinistes fréquentent les monts Condor, Césaire et King et en 1965, la Fédération québécoise de la Montagne désigne Val-David comme lieu d’apprentissage pour les adeptes de l’alpinisme.

Remarquons également qu’en 1959, Gilles Mathieu ouvre à Val-David La Butte à Mathieu, première boîte à chansons à l’extérieur de Montréal. On dit que tous les grands noms de la chanson québécoise et française y ont offert des spectacles.

De nombreux artistes et artisans ont choisi de vivre à Val-David et d’y bâtir leurs ateliers. Ces gens ont fait connaître Val-David comme un village de choix pour les métiers d’art.

Cependant, le ski de fond, deux centres de ski alpin et l’escalade (plus de 500 voies d’escalade de rochers sont répertoriées) y sont toujours présents. De plus, la piste du Parc linéaire Le P’tit train du Nord qui traverse le centre du village en longeant la rivière du Nord et un grand nombre de restaurants, auberges et boutiques, attirent de plus en plus de touristes.

La Rivière du Nord offre plus de 7 kilomètres de voie navigable entre Val-David et Val-Morin, permettant la descente jusqu’au Lac Raymond en kayak ou en canoë.

Parmi d’autres attraits, on trouve à Val-David un terrain de pratique de golf unique aménagé sur quatre étages et un mini-golf pour toute la famille. En outre, plusieurs terrains de 18 trous se trouvent à proximité.

mont plante

Val-David. Centre de ski Mont-Plante, fondé par Rolland Plante en 1959, photo circa 1974 © Collection Société d’histoire et du patrimoine de Val-David, site Web www.histoirevaldavid.com

La pêche à Val-David est miraculeuse et on peut taquiner le poisson au parc des Amoureux ou dans la rivière du Nord.

Le vélo de montagne peut être pratiqué sur un réseau de 15 kilomètres.

Le Centre d’exposition de Val-David, la Maison du village et l’Allée des Créateurs, un lieu d’exposition en plein air qui se tient les samedis et dimanches pendant tout l’été, sont très populaires. De même, l’expo-vente les 1001 POTS, la plus grande exposition de céramiques en Amérique du Nord, se tient chaque année en juillet et août.

Il est impossible de citer tous ses attraits, mais rappelons finalement que le Parc régional de Val-David/Val-Morin, secteur Dufresne (du côté de Val-Morin c’est le secteur Far-Hills) possède au-delà de 60 kilomètres de sentiers balisés et entretenus pour tous les niveaux, un excellent réseau de sentiers en pleine nature, un refuge chauffé et un abri.

Notons finalement que visiter Val-David, c’est découvrir une multitude de restaurants, de gîtes et d’auberges, tous plus sympathiques les uns que les autres, où l’accueil chaleureux vous invite à revenir.

Coordonnées de Val-David :

2579, rue de l’Église
Val-David
Québec
J0T 2N0

Téléphone : 819 324-5678

Site internet de Val-David : www.valdavid.com

Voir aussi :

5 Comments

  1. Claude PROULX

    2010/09/22 at 2:17

    BIEN FAIT … et nous sommes fiers et contents de lire notre texte sur l’histoire de notre village. http://www.histoirevaldavid.com
    À modifier au 7e paragraphe:
    La paroisse catholique Saint-Jean-Baptiste connait son érection canonique en 1917, une chapelle est construite la même année et l’église en 1920. Puis, en 1921, le village municipalisé prend alors le nom « Saint-Jean-Baptiste-de-Bélisle ».

    Merci
    Claude PROULX, le président
    Société d’histoire et du patrimoine de Val-David

  2. admin

    2010/09/22 at 3:48

    C’est fait! Merci.

  3. Hélène Miousse

    2010/12/07 at 7:36

    Bonjour est ce possible pour votre municipalité de passer la même reglementation. Donnez moi des nouvelles a mon adresse couriel

    Val-Morin revient aux couches lavables!

    DANIEL DESLAURIERS
    Environnement – Publié le 15 novembre 2010 à 11:22
    Un retour en arrière ou peut-être en avant? Chose certaine, les couches lavables pour bébés refont leur entrée à Val-Morin.

    La municipalité de Val-Morin vient de lancer un tout nouveau programme de subvention de couches lavables pour bébés. Cette mesure vise à encourager les parents du territoire qui décident d’adopter ce type de couches pour le bien-être de leur enfant et pour l’environnement.

    Ce programme est une initiative de Stéphan Galibois, citoyen de Val-Morin. La subvention est d’une valeur égale à 50% des coûts reliés à l’achat de couches lavables neuves ou usagées, et ce, jusqu’à concurrence de 175$ par enfant.

    La municipalité encourage aussi l’achat auprès des fabricants québécois. C’est pourquoi la subvention sera bonifiée de 25$ si le produit est confectionné au Québec.

    Pour être admissibles, les citoyens doivent être résidents permanents de la municipalité de Val-Morin, s’engager à utiliser les couches lavables pendant la période complète durant laquelle l’enfant sera aux couches, fournir toutes les pièces justificatives (au plus tard dans les six premiers mois de vie de l’enfant), fournir la facture de l’achat et un ensemble de 20 couches minimum est exigé (neuves ou usagées). Les participants au programme peuvent fabriquer enfin leurs propres couches.

    Le programme entrera en vigueur le 1er janvier 2011, mais il sera possible d’obtenir la subvention pour tous les enfants, nés depuis janvier 2010, si les participants envoient tous les documents nécessaires avant le 28 février 2011.

  4. Claude PROULX

    2011/06/04 at 4:54

    SUGGESTION DE CORRECTIONS DU TEXTE SUR VAL-DAVID
    POUR VOTRE CONSIDÉRATION ET MERCI ….
    1. La population de Val-David est de 4320
    2. Si Val-David est toujours reconnu comme « Village » c’est que les autorités n’ont pas fait la demande pour devenir  » Ville » , les citoyens veulent conserver leur statut de Villageois.
    3. En 1873 l’appellation Mont-Morin a le statut de » lieu-dit »
    qui devient Belisle’s Mill, au statut de « lieu-dit » en 1892.
    4. Plus de 500 voies d’escalade de roche ( remplacer « roche » par rochers )
    5. Remplacer  » l’allée des artistes » par « l’Allée des Créateurs »
    6. Remplacer  » Parc régional Dufresne Val-David/Val-Morin par Parc régional de Val-David/Val-Morin, secteur Dufresne.( du côté de Val-Morin c’est le secteur Far-Hills.
    7. Remplacer: « possède des dizaines de kilomètres de sentiers » par: « possède au-delà de 60 kilomètres sentiers »

    Merci, Claude Proulx, SHPVD

  5. admin

    2011/06/08 at 12:35

    Merci, M. Proulx, on a corrigé le texte d’après vos suggestions.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>