Villes et villages

Saint-Zéphirin

Saint-Zéphirin

Saint-Zéphirin-de-Courval

La paroisse de Saint-Zéphirin-de-Courval regroupe environ 820 Zéphirinoises et Zéphirinois. La municipalité, constituée civilement en 1855, est située dans la région administrative du Centre-du-Québec, à mi chemin entre Drummondville et Nicolet. Elle fait partie de la municipalité régionale de comté de Nicolet-Yamaska. Elle se déploie sur une superficie de 71 kilomètres carrés.

Notons en passant que Saint-Zéphirin de Courval fut à l’origine un territoire beaucoup plus grand, mais la paroisse a dû céder une partie de son territoire pour la création ou l’agrandissement de nouvelles  paroisses: Saint-Elphège, en 1886; La Visitation-de-Yamaska, en 1898; Saint-Joachim, en 1901 et une partie de Sainte-Brigitte.

La municipalité est nommée en l’honneur du pape Zéphyrin, de 198 à 217, un saint de l’Église catholique, dont la fêté est célébrée le 20 décembre.

L’histoire de Saint-Zéphirin débute le 25 septembre 1754. Ce jour-là, une seigneurie constituée sur ces terres, est concédée à Louis-Pierre Poulin de Courval Cressé (1728-1764) qui lui donne son nom.

La paroisse Saint-Zéphirin-de-Courval est constituée canoniquement en 1828, mais une première chapelle-église en bois selon des plans du célèbre architecte Thomas Baillairgé, n’est érigée que vers 1843.

En 1847, à la suite de la famine en Irlande, un groupe de colons irlandais débarque ici.

La constitution civile de la municipalité de paroisse de Saint-Zéphirin-de-Courval a lieu en 1855. Une nouvelle église remplace la chapelle-église de 1845, en 1871, mais elle est démolie en 1900 à cause des déficiences de ses fondations et par la suite une nouvelle église paroissiale est construite en 1903. Curieusement, cette église est également démolie, parce qu’elle est minée par les déficiences de ses fondations et une troisième église est érigée en 1950. Cette fois, le 7 août 1952, elle brûle. L’église actuelle est bénie en 1956 et elle se tient bon.

En fait, Saint-Zéphirin de Courval ne fut pas le théâtre de moments épiques, ou de champs de bataille, il n’en demeure pas moins que son histoire reste toujours le reflet d’une époque. C’est une histoire d’hommes et de femmes qui ont choisi ces lieux pour en faire leur petite patrie. Dans le passé, leur vie de tous les jours en fut une de ténacité et d’acharnement à travailler cette terre qui aujourd’hui fait leur orgueil.

Aujourd’hui, plus de 90% du territoire de la municipalité est consacré à la production agricole, laitière, porcine, etc. On y trouve d’ailleurs de belles entreprises léguées de génération en génération.

Pour accéder à Saint-Zéphirin, il faut prendre autoroute 20 et ensuite route 255.

Fait historique : J.O. Lambert, médecin à Saint-Zéphirin-de-Courval dans les années 1888 est connu au Québec pour avoir été celui qui breveta un sirop contre la toux encore vendu aujourd’hui sous le nom de Sirop Lambert.

Coordonnées de Saint-Zéphirin-de-Courval :

1471, rang Saint-Pierre
Saint-Zéphirin-de-Courval
J0G 1V0

Téléphone : 450 564-2188

Site Web de Saint-Zéphirin-de-Courval : www.saint-zephirin.ca

Voir aussi :

1 commentaire

  1. jacques noel

    2012/06/24 at 12:04

    j’ai habiter st zéphirin durant 11ans et y ai travailler durant 6ans et je suis fier d’y avoir vécu j’y ai rencontré des gens sympatique attachant et fier de leur patelin j’y ai encore des amis et y retournerai de temp a autre bravo st zéphirin.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>