Villes et villages

Saint-Roch-des-Aulnaies

Saint-Roch-des-Aulnaies

Saint-Roch-des-Aulnaies

Constituée le 1er juillet 1855, la municipalité de paroisse Saint-Roch-des-Aulnaies est située dans la région de Chaudière-Appalaches et sa population dépasse environ mille Aulnoises et Aulnois. Elle occupe une superficie d’environ 49 kilomètres carrés.

Saint-Roch-des-Aulanies est la plus ancienne des municipalités de la Municipalité régionale de comté de L’Islet. En effet, le territoire de l’actuelle municipalité s’ouvre à la colonisation vers 1680, où un groupe de familles s’établissent dans la seigneurie de la Grande-Anse ou de Saint-Roch-des-Aulnaies, connue également comme Les Aulnets, qui avait été concédée en 1656 à Nicolas Juchereau de Saint-Denis.

C’est en 1722 que la paroisse de Saint-Roch-des-Aulnets fut érigée officiellement en 1722. Sa dénomination, attestée pour la première fois à l’occasion de la constitution de la paroisse, a été transmise à la municipalité actuelle. L’appellation « Les Aulnets » rappelle  la présence d’un grand nombre d’aulnes le long de la rivière Ferrée qui traverse la localité. La forme Aulnets, a été modifiée dans l’usage écrit. Le constituant Roch honore de sa part saint Roch de Montpellier, prêtre et confesseur dans le sud de la France, considéré le patron des cardeurs, dont la fête est célébrée le 16 août.

La beauté des paysages et de nos maisons, la prospérité des résidents gens, la richesse du patrimoine historique, religieux et culturel sont des attraits incontestables qui font que de nouvelles familles viennent s’y établir et la municipalité accueille avec plaisir ces nouveaux arrivants. L’expérience démontre que les nouvelles familles savent s’intégrer rapidement.

Saint-Roch-des-Aulnaies a deux axes économiques : l’agriculture et le tourisme. En agriculture, on peut citer les fermes le long de la 132 ou dans le 2e rang. En tourisme, on peut mentionner le domaine seigneurial, le moulin banal, à l’église, les ateliers d’artistes, le camping des Aulnaies, la beauté du fleuve.

Sur le territoire de la paroisse se situe le domaine historique des Aulnaies, construit au cours de la seconde moitié du XIXe siècle et classé monument historique en 1965. On y trouve un manoir seigneurial en bois de style Regency, implanté au milieu d’un vaste terrain paysagé d’environ 7 hectares. En 1837, Amable Dionne, homme politique et député de Kamouraska, acquiert la seigneurie. Son domaine, constitué d’une résidence luxueuse, de dépendances et de terrains aménagés, est conçu dans l’esprit du courant pittoresque. Le manoir seigneurial des Aulnaies est situé sur un plateau surplombant le paysage et s’intègre dans un magnifique aménagement paysager. Ce domaine est un témoin exceptionnel du régime seigneurial au Québec. Ce site évoque également le régime seigneurial par son emplacement au cœur de la municipalité, à proximité du moulin banal et de l’ancien chemin du Roy. Le manoir est attribué à l’architecte Charles-Philippe-Ferdinand Baillairgé (1826-1906). Le plan en U est formé par le corps principal et les tourelles en façade qui s’inspirent des châteaux français. L’ornementation puise dans les modèles néo-grecs et néo-égyptiens. Le style Regency quant à lui est illustré par la volumétrie du bâtiment – un rectangle à un étage couvert d’un toit à quatre versants avec avant-toits – et la large galerie qui le ceinture. À l’intérieur du bâtiment on voit un grand nombre de pièces disposées symétriquement, de part et d’autre d’un hall central, à l’instar des résidences bourgeoises.
Un autre monument historique de Saint-Roch-des-Aulnaies est la chapelle de procession Notre-Dame-de-Lourdes, érigée en pierre vers 1792 en bordure de l’ancien chemin du Roy, à l’extrémité est du noyau villageois. Les chapelles de procession constituent une manifestation privilégiée de la religion populaire québécoise. Elles servent notamment de lieux de rassemblement pour les paroissiens et de reposoirs lors des processions, comme celle de la Fête-Dieu, pratique religieuse importante au Québec jusqu’au milieu du XXe siècle. Ces chapelles constituent des repères visuels qui marquent l’entrée et la sortie des villages dans la vallée du Saint-Laurent.

Construit en 1842, le moulin banal des Aulnaies a été classé monument historique en 1977. Il s’agit d’un moulin à eau conçu pour moudre la farine. Ce bâtiment industriel en pierre, de trois étages et demi, est coiffé d’un toit à deux versants droits aux larmiers courts. Il est situé à la jonction de la route de la Seigneurie et de la route 132, et est adossé contre une dénivellation longeant la rivière Le Bras. Ce moulin voisine le domaine seigneurial des Aulnaies. Depuis les années 1980, le moulin est aménagé en centre d’interprétation sur le régime seigneurial.

Coordonnées de Saint-Roch-des-Aulnaies :

379, route de l’Église
Saint-Roch-des-Aulnaies
G0R 4E0
Téléphone : 418 354-2892

Site Web de Saint-Roch-des-Aulnaies : saintrochdesaulnaies.ca

St-Roch-des-Aulnais

St-Roch-des-Aulnais

Église de Saint-Roch-des-Aulnaies. Photo : Nicogag

À lire également :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>