Villes et villages

St-Eugène-d’Argentenay

St-Eugène-d’Argentenay

Saint-Eugène-d’Argentenay

Saint-Eugène-d’Argentenay est une belle municipalité, faisant partie de la municipalité régionale de comté de Maria-Chapdelaine, située dans la région administrative de Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Située au nord de Roberval, sur la rivière aux Rats, la municipalité compte environ 600 résidents et elle s’étend sur une superficie de plus de 86 kilomètres carrés.

Le territoire de St-Eugène a été ouvert à la colonisation vers 1895 avec l’arrivée du premier colon. D’autres défricheurs de plus en plus nombreux, viennent ensuite ouvrir de nouvelles terres à la culture. En 1904, la mission Saint-Eugène est ouverte et le canton de Pelletier est proclamé sur ces terres.

En 1908, un premier bureau de poste y est ouvert sous le nom d’Argentenay, mais le village faisait partie de la ville de Mistassini jusqu’en 1923, où, vu le succès de la colonisation, la municipalité se sent assez grande pour se libérer de la tutelle de Mistassini et constituer un premier conseil. La constitution civile de la municipalité a lieu le 14 novembre 1923.

En 1934, la bénédiction de l’église paroissiale a lieu et la paroisse est érigée canoniquement. Elle reçoit alors le nom de Saint-Eugène-d’Argentenay, en souvenir de l’abbé Eugène Bédard (Joseph-Eugène Bédard, selon certaines sources, né en 1863 et mort en 1918), fondateur de la première mission et on ajouta Argentenay pour le nom du bureau de poste.

La population de Saint-Eugène la augmenté sans cesse jusqu’en 1956, quand elle a atteint 1137 habitants, pour stagner et régresser plus tard en raison du phénomène bien répandu de l’attrait de la ville lors des reprises économiques, l’abandon des terres dû à la mauvaise qualité de certains sols et de l’absence croissante de relève.

En 1980, les moins Trappistes quittent leur monastère de Mistassini pour venir s’installer à Saint-Eugène.

C’est le 27 septembre 1997 que la municipalité de Saint-Eugène adopte le nom de Saint-Eugène-d’Argentenay.

Aujourd’hui, du point de vue économique, l’agriculture et l’industrie forestière sont les sources les plus importantes des revenues des résidents de Saint-Eugène. En fait, la municipalité est située à l’entrée des vastes réserves forestières de la compagnie Domtar. À ces deux pivots économiques – l’agriculture et la foresterie, il faut ajouter l’exploitation de calcite, cette pierre blanche de très bonne qualité qui a donné naissance à une entreprise prospère qui stimule l’économie de la paroisse.

Il faut noter que le tourisme devient de plus en plus important et pour attirer des touristes vers cette région incroyablement belle, la municipalité, en partenariat d’autres organismes, aménage des sites touristiques, par exemple, le site de la 9ième chute de la rivière Mistassini, par le biais du Programme de mise en valeur des ressources en milieu forestier. On peut y admirer aussi une ormeraie  centenaire. On y retrouve des sentiers pédestres, des tables et un abri avec installations sanitaires pour les usagers du site.

Un sentier de vélo BMX est aménagé près de la patinoire et de la bâtisse le Relais. Les jeunes peuvent venir y pratiquer leur sport.

On accède à la municipalité en empruntant Route 169 en direction de Dolbeau-Mistassini.

Coordonnées de Saint-Eugène-d’Argentenay :

Adresse physique :

439, rue Principale
Saint-Eugène-d’Argentenay

Adresse postale :

C. P. 70
Saint-Eugène-d’Argentenay
G0W 1B0

Téléphone : 418 276-1787

Site Web de Saint-Eugène-d’Argentenay : municipalites-du-quebec.org/municipalites/st-eugene-argentenay

paysage st eugene

Vue de la municipalité. Source de la photographie © Site Web de la paroisse

riviere aux rats

Rivière aux Rats. Source de la photographie © Site Web de la paroisse

À lire également :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>