Villes et villages

Saint-Apollinaire

Saint-Apollinaire

Saint-Apollinaire

Située dans la région de Chaudière-Appalaches, la municipalité de Saint-Apollinaire fait partie de la municipalité régionale de comté de Lotbinière. Le territoire de la municipalité est d’environ 98 kilomètres carrés et sa population atteint 5500 résidents dont le gentilé est Apollinairoises et Apolinairois.

La municipalité est localisée sur la rive-sud du fleuve, à environ 20 kilomètres des ponts de Québec.

L’histoire moderne de ce territoire débute en 1738, au moment où Angélique le Gardeur, la fille du seigneur de Tilly, épouse Aubert de Gaspé, seigneur de St-Jean-Port-Joli. Devenue veuve, Mme de Gaspé se fait concéder une seigneurie qu’elle nomme la seigneurie de Gaspé. Cette dernière est adjacente à la limite sud de la seigneurie de Tilly. Aujourd’hui, la municipalité de St-Apollinaire se trouve dans les limites de la seigneurie de Gaspé.

En 1798, Ignace, le petit-fils d’Angélique vend la seigneurie à Sir William Brown, négociant de New-York. Celui-ci la revendra à son tour en 1802 à Henry Caldwell déjà propriétaire de la seigneurie de Lauzon. Ensuite, en 1806, une route est ouverte entre St-Nicolas et St-Gilles. Cette route traverse le territoire de la seigneurie de Gaspé et la rend accessible au monde extérieur, permettant ainsi son développement.

En 1829, John Caldwell, le fils d’Henry Caldwell, se fait saisir ses biens. La seigneurie de Gaspé est vendue alors à Moses Hart de Trois-Rivières. Le fils de ce dernier sera propriétaire de la seigneurie et en tirera les bénéfices jusqu’à l’abolition de la tenue seigneuriale en 1854.

Le village de St-Apollinaire reçoit son érection canonique le 23 novembre 1853 après avoir eu le droit de construire une église et d’y faire venir un curé. La construction de l’église paroissiale débute donc à l’été 1855 pour se terminer à l’été 1858. L’église est bénie le 20 septembre 1858. Son premier curé fut Thomas Aubert de Gaspé, l’arrière-petit-fils d’Angélique le Gardeur de Gaspé. Par la suite, le presbytère sera prêt en septembre 1857.

C’est le 21 février 1857 que l’érection canonique de la paroisse de St-Apollinaire était effective, la paroisse choisissant  comme son patron saint Apollinaire, évêque et martyr décédé en l’an 81 après des souffrances de sept jours.

Par la suite, le développement du territoire  est évident. L’agriculture y est florissante. La construction de la première école, l’arrivée du chemin de fer, l’installation de la première ligne télégraphique ne sont que quelques signes de l’accélération du développement de la municipalité. L’arrivée du téléphone en 1905 poursuit cette progression.

En 1919, le village se sépare de la paroisse administrativement. Il est baptisé Francoeur. Les deux conseils municipaux se fusionnent finalement le 6 avril 1974.

Dans les années 1960, l’aménagement de la route transcanadienne (autoroute Jean-Lesage) sera déterminante pour l’avenir de St-Apollinaire la favorisant encore davantage. Des entreprises seront bâties attirant des journaliers pour y travailler. Ces derniers s’établiront à St-Apollinaire en expansion pour y fonder leur famille.

Plusieurs attraits touristiques qui ravissent les amateurs de plein air se retrouvent sur le territoire de la municipalité. Les amateurs de camping seront comblés puisque plusieurs endroits accueillent saisonniers et touristes comme le Camping Domaine de la Chute et le camping Domaine du Lac Sacré-Coeur.

Le camping Domaine de la chute offre un lac muni de jeux d’eau ainsi qu’une magnifique plage de sable. Bien situé à quatre kilomètres de l’autoroute 20, à 30 minutes de la ville de Québec, le camping Domaine de la chute, au fil des années, s’est taillé la réputation enviable d’être parmi les plus beaux et les mieux organisés. Ses activités familiales, sa tranquillité son accessibilité, son lac et sa plage sont quelques-uns des facteurs qui répondent à un besoin précis, celui de vous faire vivre des vacances inoubliables et en nature !

Au cours des prochaines années, la municipalité a comme projet d’élargir la Route 273 jusqu’à St-Agapit, municipalité voisine située au sud, afin de réserver une voie cyclable. Les cyclistes parcourant la Route Verte pourraient ainsi se rendre de St-Agapit vers St-Apollinaire en toute sécurité.

La ferme Le Canard Goulu offre la possibilité aux vacanciers de faire toute une expérience gustative. Différents produits dérivés du canard et de l’oie sont vendus directement à cette ferme.

Une piste de motocross dans le rang Terre-Rouge attire des jeunes comme des adultes passionnés par ce sport. Pour ceux qui recherchent des sensations fortes, le Parc Grand Prix permet de rivaliser sur une piste de karting.

L’école de paramoteur Air Pro Paramoteur est située au 767, rang Marigot.

Saint-Apollinaire est accessible par l’autoroute 20 (autoroute Jean-Lesage) qui traverse le territoire d’Est en Ouest ou par la route 273 qui le traverse du Nord au Sud.

Coordonnées de Saint-Apollinaire :

11, rue Industrielle
Saint-Apollinaire
G0S 2E0

Téléphone : 418 881-3996

Site Web de la municipalité de Saint-Apollinaire : st-apollinaire.com

st apollinaire

Rue Principale. Source de la photo : Site Web de la municipalité

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>