Villes et villages

St-André-de-Restigouche

St-André-de-Restigouche

Saint-André-de-Restigouche

La municipalité de Saint-André-de-Restigouche fait partie de la MRC de l’Avignon, de la région administrative de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. Cette municipalité se déploie sur un vaste territoire d’environ 144 kilomètres carrés à l’ouest de la MRC de l’Avignon, mais elle ne compte qu’avec une population d’environ 160 résidents. En plus du village de Saint-André-de-Restigouche à proprement parler, la municipalité est composée de deux hameaux : Millstream et Saint-Victor-de-Bonaventure.

La municipalité a été constituée civilement le 1er juillet 1855, mais le peuplement n’y débute que vers la fin du XIXe siècle et ce sont des Acadiens, des Normands et des Canadiens-Français venant de la Vallée du Saint-Laurent qui s’y établissent à l’époque pour s’occuper de l’agriculture et de la coupe du bois. Jusqu’à nos jours, par ailleurs, ces deux ressources génèrent une importante partie des revenues et des générations des fermes familiales et quelques érablières continuent d’occuper une bonne partie du territoire de la municipalité.

Les paroissiens choisissent le nom de Saint-André en l’honneur de Mgr André-Albert Blais (né en 1842 et décédé en 1919), ancien évêque de Rimouski (de 1891 jusqu’à son décès). Quant à la constituante Restigouche, elle vient du nom de la rivière qui signifie en langue Micmac « désobéit au père ».

Le tourisme est de plus en plus actif dans la région. En effet, le Sentier International des Appalaches traverse Saint-André en bifurquant par les chutes à Picot, étendues sur plusieurs centaines de mètres et reconnues parmi les dix plus belles chutes du Québec, des paysages captivants vous attendent.

En général, toute la région de Matapédia et les Plateaux, ce havre de paix, assure un rendez-vous avec la nature à l’état pur, où l’on découvre un climat favorable pour pratiquer les activités de plein air en toutes saisons. Ici, les couverts forestiers et paysages bucoliques se côtoient harmonieusement et parcourant ces terres, on constate que la richesse du milieu se définit par la forêt, l’agriculture et l’acériculture.

Il y existe un terrain de camping aménagé au chalet des loisirs, service de location d’équipements de sport et de randonnée (vélos, cannes à pêche, raquettes, etc.), sentiers de motoneige, quad, raquette et ski de randonnée.

Le village est situé à onze kilomètres de la route 132. Sur la route en haute altitude menant au village, on apercevra au loin la rivière Ristigouche et le Nouveau-Brunswick.

Notons finalement que c’est à cet endroit  qu’a eu lieu la dernière bataille entre Anglais et Français en 1760, l’année de la chute de la Nouvelle-France.

Coordonnées de Saint-André-de-Restigouche :

163, route Principale
Saint-André-de-Restigouche

G0J 2G0

Téléphone : 418 865-2234

Saint-André-de-Restigouche ne possède pas de site Web

St-André-de-Restigouche

St-André-de-Restigouche

Chevaux tirant des souches d’arbres, Saint-André, vers la fin du XIXe siècle

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>