Villes et villages

Saint-André-Avellin

Saint-André-Avellin

Saint-André-Avellin

Sise à mi-chemin entre Montréal et Gatineau, au nord de la route 148, s’étend la vallée de la rivière Petite-Nation, région unique au Québec pour la beauté de ses paysages. Au cœur de la vallée se situe la municipalité de Saint-André-Avellin, une municipalité de plus de 139 kilomètres carrés qui compte près de 3 500 habitants. Saint-André-Avellin fait partie de la municipalité régionale de comté de Papineau et de la région administrative de l’Outaouais.

C’est en 1839 que les premiers colons s’y établissent dans le rang Saint-Joseph, ensuite de nouveaux rangs s’ouvrent: Saint-André, Saint-Denis, Sainte-Julie, Saint-Louis, Sainte-Madeleine et Saint-Pierre.

Au centre de la localité, près de la rivière, une première chapelle est érigée en 1849. En 1851, Saint-André-Avellin est constituée canoniquement. Son premier curé désigné est l’abbé Sterkendries. En 1855, la municipalité de paroisse de Saint-André-Avellin est constituée civilement lors du découpage municipal originel au Québec et M. Joseph A. Lévis en devient le premier maire.

Le nom de Saint-André-Avellin rend hommage à André Trudeau, arpenteur, qui a travaillé à la division des terres de la seigneurie de la Petite-Nation. Quant au nom de saint, celui-ci évoque le missionnaire André Avellin, né à Castronuovo, en Italie, en 1521 et mort à Naples, en 1608.

En 1886, une magnifique église paroissiale est construite.

À l’époque et pendant plusieurs décennies, la plupart de résidents de la paroisse de Saint-André-Avellin s’adonnent à l’élevage laitier. Le village prend de l’expansion et on y voit de nombreux magasins généraux. On y construit des hôtels et des gîtes. Des forgerons, cordonniers, voituriers offrent leurs services. La venue de l’électricité et du téléphone change les habitudes. Ces changements amènent la fondation de la municipalité du village de Saint-André-Avellin en 1912. Son premier maire fut un médecin apprécié, le Dr. Joseph Baulne.

Les Soeurs de la Providence y construisent un couvent, un foyer pour vieillards, un pensionnat pour les filles, un Jardin de l’Enfance pour les garçons etc. près de l’église.

En 1998, les municipalités de la paroisse de Saint-André-Avellin et du village de Saint-André-Avellin fusionnent. Le premier maire de la nouvelle municipalité est Bernard Pilon.

La municipalité allie la tranquillité de la campagne, de nombreux services, des attraits touristiques et culturels. La vie sociale, communautaire et sportive y est intense grâce aux organismes et aux bénévoles.

Ses deux rivières, ses lacs, ses montagnes, ses fermes et ses boisés, ses professionnels et ses services variés, ses installations sportives et culturelles, ainsi que la tenue d’événements d’envergure font de cet endroit un petit coin de pays où il fait bon vivre et où se côtoient les avantages de la ville à la campagne.

Notons finalement qu’un camping accueillant a été aménagé à Saint-André-Avellin.

La municipalité de Saint-André-Avellin est accessible par les routes 317, 321 et 323.

Rappelons finalement que le Musée des pionniers de Saint-André-Avellin présente près de 1000 objets anciens : meubles, accessoires et ustensiles de cuisine, vêtements, bijoux, outils de travail, plus de 600 photographies anciennes, vidéos d’animation, près de 150 romans rares du XIXe siècle, collections de manuels scolaires, coupures de vieux journaux, écrits sur la vie des pionniers et beaucoup plus. Ce musée a été fondé par la Société historique de Saint-André-Avellin qui s’est donné pour mission de faire connaître l’histoire de ses pionniers. Dans le cadre de ses recherches historiques et généalogiques, la société s’est intéressée également à la protection du patrimoine et a recueilli divers documents, objets, meubles et photographies qui racontent l’histoire de nos pionniers.

En 1990, la Corporation des affaires culturelles de Saint-André-Avellin a été créée dans le but de construire un nouvel édifice pour loger les collections du musée de la société historique. Ce projet a été réalisé grâce à la collaboration financière du ministère fédéral de l’industrie, des Sciences et de la Technologie, du ministère québécois de la Culture ainsi que des municipalités, gens d’affaires et population des villages et paroisse de Saint-André-Avellin. Le musée a ouvert ses portes en juin 1992. Pour en apprendre plus sur le musée, visitez le site web : www.museedespionniers.qc.ca. Le Musée des Pionniers se trouve au 20, rue Bourgeois, près de la rivière Petite-Nation, en arrière de la Caisse populaire.

st andré avellin

Saint-André-Avellin. Source de la photographie : fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Saint-Andr%C3%A9-Avellin.JPG

Coordonnées de Saint-André-Avellin :

119, rue Principale
Saint-André-Avellin, Québec
J0V 1W0

Téléphone : 819 983-2318 ou sans frais : 1-877 983-2318

Site Web de Saint-André-Avellin : www.ville.st-andre-avellin.qc.ca

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>