Villes et villages

Sheenboro

Sheenboro

Municipalité de Sheenboro

Constituée le 1er janvier 1869 sur un territoire de plus de 565 kilomètres carrés, ette municipalité de la région administrative de l’Outaouais (Municipalité régionale de comté de Pontiac), est peuplée par cent Sheeners.

Le petit village agricole de Sheenboro est situé à quelque 100 kilomètres au nord-ouest de Gatineau et à une quarantaine de kilomètres de la municipalité de Waltham-et-Bryson, entre Rapides-des-Joachims et Chichister. Bornée au sud-ouest par la rivière des Outaouais qui sépare le Québec de l’Ontario, la municipalité compte de nombreux plans d’eau dont les lacs Esher, Greer, McCool, Tremblay et Lackey. Le noyau de population se concentre dans la partie sud-est du territoire.

Historiquement, en 1855, on assiste au détachement d’une partie du canton de l’Ïle-aux-Allumettes (1847) qui sera érigée en municipalité du canton de Sheen l’année suivante; les cantons d’Esher, D’Aberdeen et de Malakoff seront annexés à Sheen 1869, de telle sorte que le nom officiel de la municipalité devrait être Sheen. le village a servi de siège et d’adresse postale (1870) à la municipalité des cantons unis de Sheen-Esher-Aberdeen-et-Malakoff, qui a été renommée et a reçu le nom de Sheenboro. C’est à cet endroit qui se termine la route qui, du côté québécois, remonte la vallée de la rivière des Outaouais, juste au nord de l’île aux Allumettes. Une paroisse catholique dénommée Saint-Paul-de-Sheenborough était érigée canoniquement en 1872. L’usage de la forme Sheenboro s’est imposé vers le milieu du XXe siècle.

Cet amalgame territorial résulte en bonne partie des vicissitudes de l’arpentage et du peuplement relativement tardif des lieux, au milieu du XIXe siècle. La paroisse de Saint-Paul-de-Sheenborough fera l’objet d’une érection canonique en 1872.
Les Sheeners doivent leur gentilé au canton de Sheen

Le canton de Sheen fait partie de la municipalité. Arrosé au sud par la rivière des Outaouais, à plus de 100 km au nord-ouest de Gatineau. Ce canton, de forme irrégulière, est baigné notamment par le lac McGillivray et plusieurs autres étendues d’eau de moindre importance, tels que les lacs Sheen, McDonald, à la Truite, Tremblay et Greer. D’environ 110 m d’altitude au hameau de Fort William, près de la rivière des Outaouais, le relief s’élève à plus de 180 m au village de Sheenboro et atteint 430 m au nord-ouest du lac à la Truite. Partiellement défriché le long de la route, principalement à Sheenboro, ce territoire tire probablement son appellation d’un village anglais qui se trouve dans le North Surrey, près de Richmond, au sud-ouest de Londres. Ce village anglais est célèbre par les ruines d’un superbe château. Ce toponyme est consigné sur la carte de Gale et Duberger en 1795. Le canton de Sheen a été proclamé en 1849.

Les cantons d’Aberdeen (1870), qui figure sur un plan de canton en 1861, d’Esher (1902) et de Malakoff (1920) évoquent respectivement une ville d’Écosse, une agglomération résidentielle de la banlieue sud-ouest de Londres et la fortification principale pour défendre Sébastopol (Crimée), prise par l’armée française en 1855. Le bureau de poste local, dénommé Sheenboro, comprendre Sheenborough, ouvrait ses portes en 1870. Le mot anglais borough, souvent modifié en boro, a pour sens : bourg, agglomération.

Le canton d’Esher, proclamé en 1902, mais déjà tracé sur la carte de Gale et Duberger (1795), est limité au sud-ouest par la rivière des Outaouais, qui draine la rivière Shyan, à l’est, et le ruisseau de l’Indien, à l’ouest. On le retrouve à 25 km à l’ouest de Chapeau. À certains endroits marécageux, son terrain assez accidenté est arrosé notamment par les lacs Dufoe et Esher, de même qie par une partie du lac à l’Oiseau. Du hameau de Schyan Point, situé à la confluence de la rivière Schyan et de la rivière des Outaouais, et en direction du nord, le terrain s’élève graduellement de 121 à 411 m.

Proclamé en 1920, le canton de Malakoff, délimité du côté sud-ouest par le cours de la rivière des Outaouais, un peu en aval de Rapides-des-Joachims, ce canton est en grande partie recouvert par la ZEC Saint-Patrice. La carte de Gale et Duberger, dressée en 1795, indique sur cet emplacement un canton projeté sous le nom de Hastings, lieu de la célèbre bataille qui marqua la conquête normande de l’Angleterre en 1066. Le changement dénominatif, effectué en 1856, célébrait la victoire remportée en septembre 1855 par les troupes françaises de Mac-Mahon. Moment capital de la guerre de Crimée, ce succès militaire allait entraîner la chute de Sébastopol après l’assaut décisif des forces anglo-françaises commandées par Pélissier.

Coordonnées de la municipalité de Sheerboro :

59, chemin Sheen
Sheenboro, Québec
J0X 2Z0
Téléphone : 819 689-5022.

Église de Ste-Thérèse. Source de la photo : Site Web de Sheerboro -sheenboro.ca
Église de Ste-Thérèse. Source de la photo : Site Web de Sheerboro -sheenboro.ca.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *