Villes et villages

Sainte-Thècle

Sainte-Thècle

Sainte-Thècle

La municipalité de Sainte-Thècle s’étend sur une superficie d’environ 217 kilomètres carrés, près de Saint-Tite-de-Champlain à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Trois-Rivières, dans la région de la Mauricie. Sainte-Thècle fait partie de la municipalité régionale de comté de Mékinac. La localité regroupe environ 2500 Thécloises et Théclois.

L’histoire de la localité débute en 1860 avec l’établissement des premiers colons. Treize années plus tard, en 1873, la paroisse de Sainte-Thècle est érigée canoniquement par le détachement des paroisses de Sainte-Anne-de-la-Pérade et Saint-Adelphe. L’année suivante, le 23 septembre 1874, la municipalité de la paroisse de Sainte-Thècle est proclamée civilement. En 1909, pourtant, le village de Sainte-Thècle se sépare de la paroisse. Les deux municipalités fusionnent en 1989 pour devenir une seule entité : la municipalité de Sainte-Thècle.

Le nom de la municipalité rappelle sainte Thècle, une martyre du premier siècle de notre ère, née dans la région d’Isaurie en Turquie, dans la ville d’Icônium (aujourd’hui, cette ville s’appelle Konya). Elle a subi de nombreuses persécutions pour sa foi, ce nom a été choisi parce que sainte Thècle était l’amie de saint Tite. En effet, Sainte-Thècle et Saint-Tite se développaient conjointement grâce à l’agriculture et à l’industrie du bois.

La source primaire des revenus des citoyens de la municipalité a toujours été l’exploitation de la forêt. En effet, le territoire est couvert de belles forêts aux essences variées, où habite une faune diversifiée au pelage brillant et où de nombreux lacs et rivières regorgent de poissons de toutes sortes.

En 1877, Alfred Naud établit le premier moulin à scie à Sainte-Thècle sur les bords de la rivière des Envies, près du chemin du lac Traverse.

En 1886, l’ouverture du chemin de fer des Basses-Laurentides vient marquer l’histoire de du territoire en brisant son isolement, et un « village de la gare » se développe alors autour de la gare ferroviaire. Le premier moulin à scie et à farine y est construit par M. Théophile Magnan dans les années 1880. La manufacture de portes et fenêtres commence sa production en 1905 et la scierie Saint-Amand au lac Traverse est bâtie en 1899.

L’église de Sainte-Thècle est érigée en 1903. Elle est sur pied jusqu’à nos jours, et on la considère comme un des exemples les plus intéressants d’architecture religieuse québécoise des débuts du XXe siècle.

Notons que la première automobile fait une apparition triomphante en 1908, quand Théophile Magnan, l’homme le plus riche de la région en fait l’acquisition. C’était l’une des premières autos jamais vues en Mauricie.

Aujourd’hui, on trouve dans la ville les Entreprises Groleau qui ont toujours été associées au commerce du bois, la Quincaillerie Lafrance, fondée en 1901, Meubles P. Jacob & Fils Ltée, fondée en 1899 à Saint-Narcisse et présente à Sainte-Thècle depuis 1959.

Parmi les nombreux attraits touristiques de Sainte-Thècle, citons une cabane à sucre qui peut accueillir jusqu’à 300 visiteurs.

Au Musée local de l’érable, on peut apprendre l’histoire du sucre d’érable depuis l’époque des Amérindiens, ainsi que des notions d’aménagement des peuplements de feuillus tolérants et d’érablière sucrière. La plus grande collection de scies anciennes dans l’est du Canada s’y trouve.

Le parc Saint-Jean avec la Promenade Lacordaire est un arrêt incontournable pour les visiteurs autant pour la beauté du lieu que pour la détente qu’il procure. L’aménagement de la bande riveraine Promenade Lacordaire a été réalisé grâce au programme de mise en valeur de l’environnement du projet Chissibi–Jacques-Cartier d’Hydro-Québec en mai 1996. Le long de cette promenade, agrémentée de fleurs et d’arbres, des lutrins sont installés pour raconter l’histoire de la municipalité. La vue panoramique sur le lac et les environs donne à ce site de repos un autre coup d’œil sur Sainte-Thècle. La fontaine d’eau sur le lac Croche ajoute une atmosphère rafraîchissante au décor estival du parc.

Depuis 1980, l’organisme Promotion Sainte-Thècle travaille activement au développement de la municipalité dans tous les domaines afin de promouvoir les intérêts économiques, culturels et sociaux des Thèclois. Promotion Sainte-Thècle a plusieurs réalisations à son actif, telles que la fontaine d’eau sur le lac Croche, la Promenade Lacordaire, un dépliant promotionnel de Sainte-Thècle, le projet d’insonorisation de la salle Aubin, la préparation de différentes cartes du territoire, etc. C’est Promotion Sainte-Thècle qui gère le site internet officiel de la municipalité de Sainte-Thècle.

Remarquons que le patineur de vitesse Éric Bédard, champion des Jeux Olympiques d’hiver de Nagano de 1998 (médaille d’or sur relais 5000 m) et champion aux Jeux Olympiques d’hiver de Salt Lake City en 2002 (médaille d’or sur relais 5000 m également), est natif de Sainte-Thècle.

On accède à Sainte-Thècle en suivant la route 153 via l’autoroute 55 ou la route 155.

Coordonnées de l’hôtel de ville de Sainte-Thècle :

301, rue Saint-Jacques
Sainte-Thècle
G0X 3G0

Téléphone : 418 289 2070

Site internet : www.ste-thecle.qc.ca

Sainte-Thècle

Sainte-Thècle

Sainte-Thècle vue des airs. Source de l’image : Site Web de Sainte-Thècle

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>