Villes et villages

Sainte-Monique

Sainte-Monique

Sainte-Monique

La municipalité de Sainte-Monique est située dans la municipalité régionale de comté de Nicolet-Yamaska et fait partie de la région administrative du Centre-du-Québec. La municipalité compte environ 530 Moniquoises et Moniquois et se déploie sur une superficie de près de 59 kilomètres carrés.

La municipalité est bordée par la ville de Nicolet. La rivière de Nicolet traverse son territoire. La ville de Trois-Rivières se situe à 20 minutes de route et Drummondville à une demi-heure ou un peu plus.

Le nom de la municipalité honore sainte Monique, la mère de Saint Augustin.

Au début du XIXe siècle, le développement de la seigneurie de Nicolet débute. Ce développement nécessite l’implantation d’un moulin qui est mis en exploitation en 1808, dans le Haut de la seigneurie de Nicolet, sur le site où se formera le village de Sainte-Monique, et par la suite quelques familles s’y établissent.

La paroisse de Sainte-Monique, érigée en 1842 par détachement de la paroisse de Saint-Jean-Baptiste-de-Nicolet, fait partie, à l’époque de sa fondation, du diocèse de Québec, mais elle devient l’une des paroisses du diocèse de Trois-Rivières, en 1852 et plus tard, du diocèse de Nicolet, lorsque fondé en 1885. Cette paroisse est l’une des premières paroisses faisant partie du deuxième groupe de paroisses de la rive sud du Saint-Laurent qui aient pris naissance sur les riches terres de la région du Lac Saint-Pierre.

En 1849, la première église paroissiale y est érigée. L’emplacement physique de l’église s’est concrétisé après de longs débats et est choisi pour des raisons d’accessibilité facilitée par les voies terrestres de communication déjà en place. Les espaces nécessaires à un centre religieux  sont offerts gratuitement par un commerçant de bois, Samuel Waterford Woodward.

En 1852, le bureau de poste y est inauguré sous le nom de Sainte-Monique et en 1866, la paroisse de Sainte-Perpétue est constituée canoniquement par détachement de celles de Sainte-Monique et de Saint-Frédéric.

La municipalité de paroisse de Sainte-Monique est constituée civilement en 1855, lors du premier découpage municipal du Québec, après l’abolition du régime seigneurial.

Le 18 septembre 1922, la municipalité de village de Sainte-Monique se détache de la paroisse de Sainte-Monique, mais le 3 janvier 1996, le village et la paroisse de Sainte-Monique se regroupent pour former la nouvelle municipalité de Sainte-Monique.

Des attraits de Sainte-Monique, on peut citer son église, construite dans le style néo-roman.

Sainte-Monique s’avère un choix judicieux autant pour les familles. Les principaux services y sont offerts : une caisse, une école primaire, un dépanneur, des garderies… Ces résidents ont la chance de profiter au quotidien d’un panorama unique, la municipalité étant entourée de grandes étendues de verdure et de collines avec sa rivière serpentant sur ses terres. Un milieu de vie calme et sain en pleine nature!

La rue Principale de la municipalité de Sainte-Monique est identifiée à la fois à la route 226 et à la route 259.

Coordonnées de Sainte-Monique :

247, Principale
Sainte-Monique
Québec, J0G 1N0

Téléphone : 819 289-2051

sainte_monique

Paysage de Sainte-Monique. Source de la photographie : www.groupecible.ca

sainte_monique_nicolet

Sainte-Monique. Source de la photographie : www.groupecible.ca

Pour compléter la lecture :

1 commentaire

  1. yvette

    2013/10/13 at 12:13

    Bonsoir,
    Est-ce que je pourrais savoir d’où vient le nom de Petit Saint-Esprit , comparé au Grand Saint-Esprit?
    Merci pour la réponse.
    Yvette G.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>