Villes et villages

Sainte-Marthe

Sainte-Marthe

Municipalité de Sainte-Marthe

Sainte-Marthe est une municipalité montérégienne qui se déploie sur une superficie d’environ 80 kilomètres carrés dans la Municipalité régionale de comté de Vaudreuil-Soulanges. Sainte-Marthe a une population d’environ 1100 Marthéennes et Marthéens. La municipalité actuelle a été constituée civilement le 27 décembre 1980.

Cependant, l’histoire ancienne de Sainte-Marthe date de 1771, l’année où Michel-Eustache-Gaspard-Alain Chartier de Lotbinière fait l’acquisition des seigneuries de Rigaud et de Vaudreuil. À son décès, le territoire de la municipalité actuelle est léguée à sa fille Marie-Charlotte qui séjourne pourtant en Europe et engage M. Stephen Fournier et le sieur Bethune pour administrer cette propriété. En 1831, l’arpenteur Joseph Fortune fait arpenter le territoire afin de concéder des lots (généralement trois arpents de front par vingt de profondeur) aux futurs résidents de la seigneurie qui devraient défricher ces terres et les rendre rentables.

Ainsi, les Marthéens actuels sont redevables à un groupe d’Irlandais de s’être installés dès 1835 sur un territoire de 80 km2 de superficie situé à 20 km à l’ouest de Vaudreuil., entre Sainte-Madeleine-de-Rigaud, au nord, et Sainte-Justine-de-Newton, au sud.

Étant donné que la paroisse voisine de Sainte-Marthe avait reçu le nom de Saint-Lazare, on a tout naturellement baptisé la paroisse fondée en 1844 et érigée canoniquement en 1846 tout comme le bureau de poste (1851) du nom de la sœur de Lazare et de Martie de Béthanie, laquelle a vécu au 1er siècle. Sainte-Marthe est généralement considérée comme le modèle des maîtresses de maison. En araméen, il semble que son nom, maria, signifie justement maîtresse, experte. En outre, comme le territoire servant à former la paroisse de Sainte-Marthe avait été détaché de celui de Sainte-Marie-Madeleine-de-Rigaud et que saint Jean la considère comme la sœur de sainte Marthe, le motif d’attribution paraît s’imposer d’emblée. La municipalité actuelle résulte de la fusion intervenue en 1980 entre la municipalité de paroisse officiellement établie en 1845 et celle du village homonyme créée en 1928. L’économie locale repose presque exclusivement sur des activités de nature agricole.

Les premiers habitants de l’endroit construisent leurs maisons, mais ils doivent surmonter de nombreux obstacles : déboiser la forêt et assainir les marais représente une tâche colossale, surtout quand on ne dispose que d’outils rudimentaires, tels la hache, le crochet et la pelle.

Ce n’est qu’en 1905 que l’on construit un aqueduc alimenté par une source pour desservir le village, et à cette époque, le réseau d’aqueduc était détenu par une entreprise privée. À partir de 1963, des usagers commencent à se plaindre de l’approvisionnement en eau, et par la suite, comme le propriétaire n’est pas en mesure de réaliser les travaux exigés, le village achète l’aqueduc le 7 février 1967 pour la somme de 11 000 $. Une vingtaine d’années plus tard, notamment en 1986, l’approvisionnement par un seul puits étant devenu insuffisant, la municipalité achète un terrain du côté est du village pour y creuser un nouveau puits et y installer un nouveau système de pompage en complément au premier situé du côté ouest du village.

Quant à l’électricité, elle arrive à Sainte-Marthe en 1927, mais ce n’est que dans les années 1950 que l’ensemble du territoire a été desservi.

Coordonnées de Sainte-Marthe :

776, rue des Loisirs
Sainte-Marthe, Québec
J0P 1W0

Téléphone : 450 459-4284.

Site Web de la municipalité de Sainte-Marthe: sainte-marthe.ca.

Pour en apprendre plus :

Couverture du livre de Sainte-Marthe "Hommage à nos ancêtres" de Huguette Bourbonnais-Dupras, l'histoire, la généalogie et la vie des résidents. Ouvrage publié en 2010.
Couverture du livre de Sainte-Marthe « Hommage à nos ancêtres » de Huguette Bourbonnais-Dupras, l’histoire, la généalogie et la vie des résidents. Ouvrage publié en 2010.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *