Villes et villages

Sainte-Louise

Sainte-Louise

Municipalité de Sainte-Louise

La paroisse de Sainte-Louise est peuplée par près de 750 Louisiennes et Louisiens. Elle se trouve dans la Municipalité régionale du comté de L’Islet, dans la région administrative des Chaudière-Appalaches et présente une superficie de plus de 73 kilomètres carrés.

L’histoire de Sainte-Louise débute en 1656, année où la première seigneurie a été concédée sur ce territoire. Il s’agissait de la seigneurie des Aulnaies, octroyée à Nicolas Juchereau, un commerçant de fourrures bien connu.

Ensuite, pendant toute l’époque de la navigation à voile, Sainte-Louise fournit des produits comestibles et du bois à Québec. Au début du XIXe siècle, quand l’industrie navale britannique s’établit au Québec, une grande partie du bois provient de la région.

L’an 1856 est l’année de la constitution de la municipalité de Sainte-Louise. Le nom de Sainte-Louise-des-Aulnaies est choisi pour honorer Louise-Catherine Wilhelmine, épouse de Pascal-Amable Dionne, le dernier seigneur de Saint-Roch-des-Aulnaies avant la dissolution de la seigneurie en 1854.

En 1857, l’église de Sainte-Louise est érigée. Puis, en 1856, l’arrivée du train signale le début de l’ère industrielle.

Jusqu’à nos jours, l’économie de la municipalité repose essentiellement sur le secteur primaire, soit la production agricole, notamment la production laitière et l’aviculture. De plus, l’exploitation forestière et plus particulièrement l’acériculture est une source de revenus très importante, du fait de la présence sur son territoire de plusieurs érablières.

Pour les nouveaux arrivants, Sainte-Louise offre plusieurs avantages, tels que la tranquillité, un environnement sain et des paysages enchanteurs.

Pour ce qui est des loisirs, Sainte-Louise compte plusieurs attraits tel qu’une patinoire extérieure, un terrain de balle, un court de tennis, un réseau pour la motoneige ainsi qu’une excellente piste de ski de fond, de randonnée pédestre et de raquette de 17 km. D’ailleurs, cette piste est bien connue des sportifs de la province. De plus, une salle communautaire, une bibliothèque et un centre internet font partie des services communautaires de la localité.

Grâce à l’effort des bénévoles, le Festival du Père Zim se tient chaque année dans cette paroisse pendant la deuxième semaine d’août.

Lieu-dit Botrel

Ce lieu-dit est situé dans la partie sud-ouest de la municipalité de la paroisse de Sainte-Louise, à une dizaine de kilomètres à l’est de Saint-Jean-Port-Joli. Le bureau de poste de l’endroit, en service de 1913 à 1923, a adopté le nom de Botrel, en souvenir de Théodore Botrel (1868-1925), barde breton, auteur de nombreuses chansons dont La Pimpolaise est probablement la plus connue. Une tournée qu’il effectua au Québec en 1902-1903, en compagnie de sa femme, contribua à faire connaître son répertoire, largement diffusé dans les familles et qui a probablement inspiré le choix du toponyme.

Environs de Sainte-Louise. Photo : Site Web de la municipalité

Coordonnées de Sainte-Louise :

C. P. 2130
Sainte-Louise
Québec
G0R 3K0

Téléphone : 418-354 2509

Site internet : saintelouise.qc.ca

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Monique Levesque

    2013/07/26 at 5:03

    Bonjour je cherche des renseignements sur Joseph Levesque né le 03mars 1914 il est né à sainte-Louise et il était le fils de Rodrigue Levesque et Emilia Gautier merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *