Villes et villages

Sainte-Julienne

Sainte-Julienne

Sainte-Julienne

La municipalité de Sainte-Julienne s’étend sur une superficie de 102 kilomètres carrés dans la région administrative de Lanaudière. Elle fait partie de la municipalité régionale de comté de Montcalm. La municipalité regroupe environ 8300 Juliennoises et Juliennois.

Sainte-Julienne est située exactement à la limite entre les basses-terres du Saint-Laurent et le plateau des Laurentides, au nord de Saint-Esprit et au sud de Rawdon, à 50 kilomètres de Montréal. La rivière Saint-Esprit coule à l’extrémité ouest du territoire.
Sainte-Julienne est le chef-lieu de la MRC de Montcalm.

La paroisse de Sainte-Julienne-de-Rawdon  fut fondée canoniquement en 1848 par Joseph-Édouard Beaupré. En 1855, la municipalité du même nom fut constituée civilement par son détachement de la municipalité de Rawdon, et M. Beaupré en fut le maire jusqu’en 1880 (l’appellation a été réduite à Sainte-Julienne en 1967).

Cependant, les premiers colons y défrichent les terres dès les années 1840. Ce sont en majorité des Canadiens Français, mais parmi eux, il y a des Irlandais.

Au XIXe siècle, on y voit naître plusieurs entreprises artisanales, telles que des forges et des cordonneries, ainsi que des moulins à scie et des entreprises agricoles.

On trouve à Sainte-Julienne un joyau patrimonial de Lanaudière: l’édifice du bureau d’enregistrement, érigé en 1859. Auparavant, c’était le palais de justice et plusieurs hommes politiques de renom y travaillèrent, dont Sir Wilfrid Laurier. Aujourd’hui, la préfecture de la MRC de Montcalm y siège. Cet édifice a été reconnu monument historique en 1973.

Malheureusement, des incendies, le fléau du Québec, n’ont pas épargné la municipalité qui a perdu des douzaines de maisons en 1901 et en 1915.

Aujourd’hui, il y a de nombreux projets résidentiels en cours, une polyvalente et 3 écoles primaires. À Sainte-Julienne, on célèbre un festival du VTT chaque année, et de nombreux sentiers de motoneige et de 4-roues y sont aménagés.

Fait historique : en 1994, on découvre sur le territoire de Sainte-Julienne un crâne de morse préhistorique. La technique de la datation par le carbone 14 permet d’établir que son âge est de 10 mille ans. Le crâne est exposé au Musée de Pointe-à-Callière à Montréal.

Pour s’y rendre, on emprunte l’autoroute 25 nord, et ensuite la route 125. Au fait, l’autoroute 25 est censée s’y rendre un jour si on en croit le ministère des transports.

Coordonnées de Sainte-Julienne :

1400, route 125
Sainte-Julienne
J0K 2T0

Téléphone : 450 831 2688

Site internet de Sainte-Julienne : www.sainte-julienne.com

Voir aussi:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>