Villes et villages

Sainte-Anne-des-Lacs

Sainte-Anne-des-Lacs

Sainte-Anne-des-Lacs

Sainte-Anne-des-Lacs est une municipalité de paroisse située dans la MRC des Pays-d’en-Haut qui fait partie à son tour de la région administrative des Laurentides. La municipalité compte une population d’environ 3700 Annelacosies et Annelacois et s’étend sur une superficie de plus de 27 kilomètres carrés.

Les origines de Sainte-Anne-des-Lacs remontent au temps de la colonisation du XIXe siècle, dans la foulée de la migration des habitants de la Vallée du Saint-Laurent vers les terres situées au nord de Montréal.

Vers 1840, des colons émigrés de St-Jérôme, avaient commencé à occuper des terres sur le territoire actuel de Saint-Sauveur. Mais ces premiers colons ne venaient pas tous de Saint-Jérôme ; beaucoup d’entre eux arrivaient de Sainte-Rose, Sainte-Scholastique, Saint-Eustache, Saint-Hermas et Saint-Janvier. Ces jeunes familles, cherchant des nouvelles terres pour s’y établir y cultiver, savaient très bien qu’il faudrait dorénavant aller toujours plus loin au cœur de ce pays neuf. Parfois, c’était un « clan » complet, c’est-à-dire le père avec plusieurs de ses fils, qui décidaient de tenter l’aventure. On ne s’attardait jamais trop sur ceux qu’on laissait derrière. On n’en parlait pas souvent dans les récits de cette époque, parce que la nécessité de survivre et d’espoir dont on l’enrobait primaient sur les regrets éprouvés de quitter les siens…

Le territoire de Sainte-Anne-des-Lacs était, pour l’essentiel, constitué de deux rangs doubles ; celui de la Côte Sainte-Elmire Sud-est (dans l’axe du chemin Ste-Anne-des-Lacs) et celui de la Côte Saint-Godefroy (l’actuel chemin Godefroy). Parmi les premières familles, dont les descendants sont encore présents à Sainte-Anne-des-Lacs, nous retrouvons les Paquin, Raymond, Hébert, Demers, Fournel, Filon, Guindon, Foisy, Saint-Amour, Paquette, Lessard et Boisclair. Au tournant du siècle, les premiers touristes (villégiateurs) Cameron, Copland, Billinglsy, Allen et Jackson sont pour la plupart des anglophones protestants de Montréal. Ils s’installent surtout autour du lac Marois où ils érigent en 1911 la première église, la Lac Mardis Union Church.

Pour ce qui est de la pratique du culte du côté des catholiques francophones, il faudra attendre les années 20 pour voir débuter la construction d’une chapelle, qui sera entièrement financée par les résidents de Sainte-Anne-des-Lacs et du Lac Marois Union Church. Ce n’est que vingt ans plus tard, soit le 10 mai 1940 que l’Archevêque de Montréal, Mgr Georges Gauthier, conférera à la « desserte de Sainte-Anne » tous les droits et privilèges accordés aux organisations paroissiales. La paroisse de Sainte-Anne-des-Lacs devenait, dès lors, une réalité tangible, confirmant dans les faits l’existence d’une communauté autonome, depuis longtemps établie.

Il n’en fallait pas davantage pour que les quelque 300 résidents permanents de Sainte-Anne-des-Lacs réclament la création d’une municipalité distincte. En 1946, une poignée de bâtisseurs ont décidé de prendre en main leur localité, qui était à cette époque une partie de St-Sauveur, pour en faire un endroit bien distincte par sa géographie et par son identité. Aujourd’hui, la municipalité essaie de garder intacts ces particularité. Les Guindon, Hébert, Paquette, Laroche, Paquin, Raymond, Boyer, Lessard, Barrett, Nadeau, Tucker, Knight, Copiand, Billingsley, Allen, Charlton et beaucoup d’autres sont encore des noms présents et des descendants de ces bâtisseurs…

C’est ainsi que le 28 mars 1946, la législature du Québec, sanctionna la loi érigeant la Municipalité de la paroisse de Sainte-Anne-des-Lacs en détachant définitivement ledit territoire de la paroisse de Saint-Sauveur.

Aujourd’hui, la municipalité comprend des résidences d’été et des maisons occupées toute l’année. Des quartiers de la municipalité ou centres de villégiature tirent leurs noms des lacs Marois, Guindon, des Seigneurs et Ouimet.

Coordonnées de Sainte-Anne-des-Lacs :

773, chemin de Sainte-Anne-des-Lacs
Sainte-Anne-des-Lacs
J0R 1B0

Téléphone : 450 224-2675

Site Web de Sainte-Anne-des-Lacs : sadl.qc.ca

Source : Site Web de la municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs et le Guide historique de Sainte-Anne-des-Lacs, rédigé par M. Michel Andreoil, un retraité de l’enseignement en éducation physique, passionné pour l’histoire, la généalogie et le plein air.

corvée coupe de bois

La corvée. Coupe de bois. Source de la photo : Guide historique de Sainte-Anne-des-Lacs, Michel Andreoil

sainte anne des lacs

Sainte-Anne-des-Lacs. Photo : google maps

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>