Villes et villages

Saint-Valérien

Saint-Valérien

Saint-Valérien

Saint-Valérien est une municipalité de paroisse d’environ 900 Valérienoises et Valérienois située dans la municipalité régionale de comté de Rimouski-Neigette qui fait partie à son tour de la région administrative du Bas-Saint-Laurent.

Le territoire de Saint-Valérien couvre une superficie de 147 kilomètres carrés, il est accidenté et son altitude atteint 200 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le territoire de la municipalité comporte de nombreux lacs dont les lacs à Casette, Côté, Foin, à la Truite et Vaseux. La rivière Rimouski et la Petite rivière Rimouski traversent le territoire de Saint-Valérien.

La paroisse a été nommée en l’honneur de Valérien de Rome, un martyr de la foi chrétienne. La mission catholique portait le nom de Saint-Tiburce, un frère de Valérien, avant d’être rebaptisée. De plus, sainte Cécile de Rome, dont la paroisse voisine de Sainte-Cécile-du-Bic porte le nom, a été était l’épouse de Valérien.

La paroisse de Saint- Valérien a été fondée le 19 juin 1885 par la séparation des 4e et 5e rangs de Sainte-Cécile-de-Bic. Appelée d’abord Saint-Tiburce, la paroisse prend ensuite le nom de Saint-Valérien.

Les terres de Saint-Valérien ont été défrichées à partir des années 1840 dans le but d’y établir des fermes. Des familles en provenance de Saint-Thomas-de-Montmagny s’établissent dans la région à l’époque.

En août 1863, les résidents du rang A Duquesne demandent la permission de bâtir une chapelle sur le rang A Duquesne (rang 6) affirmant qu`ils sont trop éloignés de l`église de Sainte-Cécile-du-Bic pour assister à la messe le dimanche. Finalement, la nouvelle paroisse est créée. L`abbé Jules Julien Amiot devient son premier curé et le 29 octobre 1886, la première messe y est célébrée.

Chaque cultivateur avait son propre boisé qui procurait une autre source de revenus. De plus, comme dans de nombreux villages ruraux du Québec, le travail saisonnier en forêt était une pratique courante à Saint-Valérien.

La première école du village est inaugurée en septembre 1886. Il y avait aussi plusieurs écoles de rang qui fermeront au cours des années 1960. À partir de 1967, tous les élèves du primaire sont regroupés au village, dans le couvent dirigé d’abord par les Sœurs du Saint-Rosaire.

En 1918, la grippe espagnole frappe la paroisse causant plusieurs décès.

D’ailleurs, Saint-Valérien a connu plusieurs grands feux : en 1923, le rang 6 et une partie du rang 5 passent au feu ; ensuite, en 1932, un autre incendie détruit presque tout dans les rangs 5 et 6 ouest. Au cours des ans, plusieurs incendies endommagent ou détruisent des bâtiments au village et dans les rangs. En 1971, un seul incendie détruit six maisons au centre du village.

La première épicerie de Saint-Valérien date de la fondation du village, mais le bâtiment qui l’abritait a été brûlé dans l’incendie de 1971. Un deuxième magasin voit le jour en 1908. Un autre commerce date aussi du début du XXe siècle.

La forge du village date de 1947, elle a été construite par M. Wilfrid Fournier.

Aujourd’hui, Saint-Valérien offre à ses citoyens l’air pur de la campagne au cœur d’une communauté à une quinzaine de minutes de Rimouski. L’école primaire St-Rosaire accueille chaque année une centaine d’élèves.

Bâtie en 1839, l’église paroissiale reste très active en abritant la garderie scolaire, le terrain de jeu municipal, le club de l’âge d’or, le cercle des fermières et le local des loisirs donnant accès à la patinoire extérieure asphaltée qui fait le bonheur de petits et des grands.

Au cœur du village, on trouve un bureau de poste, une épicerie, une caisse populaire, un dépanneur, un garage, un atelier de céramique, un ébéniste ainsi qu’une forge active datant de 1947. La municipalité possède quelques garderies, un moulin à scie, un producteur de framboises, d’ail et d’œufs frais, plusieurs fermes dont deux fournisseurs de paniers de légumes biologiques, une pisciculture, des salons de coiffure, un centre de réparation, quelques écuries, etc. (Source : Revivons notre histoire, 1885-1985).

La municipalité de Saint-Valérien est située sur le versant sud du fleuve, à 15 kilomètres du parc national du Bic, à 300 kilomètres au nord-est de Québec et à 400 kilomètres au sud-ouest de Gaspé. La distance entre Saint-Valérien et Rimouski est de 20 kilomètres. La ville de Rivière-du-Loup se situe à environ 95 kilomètres, au sud-ouest.

En 2009, une première Fête au village, une initiative de la Corporation de développement de la municipalité, est tenue.

Coordonnées de Saint-Valérien :

Adresse physique :

181, route Centrale
Saint-Valérien (Québec)

Adresse postale :

C. P. 9
Saint-Valérien (Québec)
G0L 4E0

Téléphone : 418 736-5047

Site Web de Saint-Valérien : municipalite.saint-valerien.qc.ca

st valérien

Paysage de Saint-Valérien. Source : Site Web de la municipalité

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>