Villes et villages

Saint-Pamphile

Saint-Pamphile

Saint-Pamphile

Saint-Pamphile est une ville dans la région administrative de Chaudière-Appalaches, qui fait partie de la municipalité régionale de comté de L’Islet. C’est la ville centrale des sept paroisses environnantes et c’est ici que l’on retrouve, entre autres, le CLSC des Appalaches, l’école secondaire La Rencontre et plusieurs autres établissements qui desservent la population de la région. La ville regroupe environ 3000 Pamphiliennes et Pamphiliens qui résident sur une superficie totale de près de 137 kilomètres carrés.

Étant située à la frontière canado-américaine, Saint-Pamphile compte un poste de douane relié à l’État américaine du Maine.

C’est en 1859 que Saint-Pamphile voit arriver le premier colon, M. Frédéric Vaillancourt qui possédait déjà une bonne terre à Saint-Aubert. En ce moment, le bruit se répand dans les paroisses environnantes que les terrains échelonnés le long de la route Elgin, un chemin de colonisation ouvert par le gouvernement, sont de bonne qualité. Ainsi, M. Vailalncourt, se trouvant dans l’impossibilité d’établir tous ses enfants dans cette même paroisse, prend le parti de pousser une pointe de forêt.

Dés 1860, malgré les terrains rocailleux, d’autres familles viennent tenter leur chance et s’installer sur les lots boisés qu’elles ne tarderont pas à transformer en culture.

En 1880, débute la construction de l’église (elle sera restaurée en 1919 pour y ajouter des galeries).

En 1889, la municipalité de Saint-Pamphile est constituée civilement.

Dans les années 1890, quelques médecins viennent pratiquer et résider dans la paroisse.

Au fil des ans, le nombre des colons s’accroît sensiblement et vers 1900, ces nombreux déménagements font grimper la population de Saint Pamphile à 1250 âmes.

En 1898, la paroisse de Saint-Adalbert se détache de Saint-Pamphile (plus tard, en 1938, la paroisse de Saint-Omer sera également formée par détachement de Saint-Pamphile).

En 1907, on inaugure le couvent de Saint-Pamphile (ce convent a été démoli dans les années 1960. Un nouveau couvent, plus moderne l’a remplacé. Ce bâtiment est actuellement utilisé par le Centre communautaire Noël-Anctil qui loge la Maison de la Famille, Hop! La Vie, l’ABC des Hauts Plateaux et le Centre d’aide de recherche d’emploi Montmagny-L’Islet).

Les citoyens de la route Elgin et du rang Double bénéficient de l’électricité depuis 1936 et ce n’est qu’en 1943 que le village se munit d’un réseau d’aqueduc moderne qui assure d’ailleurs une meilleure protection contre les incendies.

En 1942, on fait construire la salle paroissiale qui est une réalisation de Joseph Alexandre, curé de Saint-Pamphile et qui a ressuscité, dans son architecture, le Manoir Philippe-Aubert-de-Gaspé de St-Jean-Port-Joli, détruit par les flammes en 1909. Au début, la salle communautaire abritait une salle d’amusement, une salle de théâtre, une école de garçons, le logis du professeur et un restaurant. À l’extérieur, on voyait un terrain utilisé en été pour le tennis et le croquet, et transformé en hiver en une magnifique patinoire. En 1966, la salle est transformée en salle municipale et aujourd’hui elle abrite les bureaux de Ville de Saint-Pamphile, la bibliothèque municipale Marie-Louise-Gagnon, ainsi que le Club de l’Âge d’Or qui est locataire de cette salle.

C’est en 1963 que Saint-Pamphile est incorporée en ville.

Côte industrie, la principale activité économique de la région est la coupe de bois. On compte deux grandes entreprises de transformation de matières premières : Maibec et Matériaux Blanchet.

En fait, les premières scieries ouvrent à Saint-Pamphile entre 1870 et 1880. Au fur et à mesure que la demande du bois de construction croît, les moulins se multiplient, s’agrandissent et se modernisent. Au début des années 2950, on assiste à la fondation des Industries Maibec (c’est en 1969 qu’on lui donne cette appellation née de la contraction de Maine et Québec). En avril 1958, Matériaux Blanchet Inc. commence ses opérations.

En 1954, en contrepoids à l’industrie forestière, le textile fait son apparition et l’entreprise Industrie Troie Inc. commence à confectionner des vêtements. En 1968, Industrie Troie Inc. se spécialise dans la production de jeans pour de grandes marques connues, mais elle a fermé ses portes en novembre 2004. Cependant, on voit s’implanter ici, dans le Parc industriel de Saint-Pamphile plusieurs autres entreprises : Bois Cargault Inc., Bois de Foyer I.G.L. Inc., François Dupont Inc., Industries Maibec, Textiles Gauvin Inc., Trans Ray Gauvin Inc. et Transport St-Pamphile Inc. C’est la Société de Développement Industriel de Saint-Pamphile (SODISPA), société autonome, indépendante et constituée pour promouvoir, favoriser et stimuler le développement économique et social sur le territoire de St-Pamphile, qui assure le maintien du parc industriel.

La région est renommée par ses sentiers de VTT et de motoneige. On y trouve plus de 150 kilomètres de sentiers quatre saisons sur six paroisses de l’Islet-Sud. Fondé en mars 2002, le Club de VTT Les défricheurs de l’Islet-Sud a aménagé et entretient ce réseau de sentiers quatre saisons. Le club regroupe les paroisses de Ste-Perpétue, St-Pamphile, Tourville, St-Marcel, St-Omer, St-Adalbert et Ste-Félicité. Le Club maintien les Drag de VTT sur l’ancienne piste d’atterrissage de Tourville. N’oubliez pas qu’il est de votre responsabilité en tant qu’utilisateur de VTT de respecter les propriétés privées, de ne pas détruire la nature autour des sentiers, de ne pas couper d’arbres, de ne pas jeter de déchets. D’ailleurs, au Québec la formation est obligatoire pour la conduite d’un VTT avec passager depuis le 10 juin 2010.

Les points de ventes des droits de passage sont les suivants:

St-Pamphile : Restaurant Chez Réjean, Garage G. Bourgault Service, Garage C.S. Blanchet et Garage C.L. Sport.

Ste-Perpétue : Accommodation Stéphane Lelcerc et Quincaillerie Coop et Garage Beaulieu.

Tourville : Garage Lord et Frères, Centre Sportif Le Jasmin ainsi que tous les patrouilleurs du club.

Saint-Marcel : Alimentation Blanchet.

St-Adalbert : Accomodation G.M. ainsi que les patrouilleurs du club.

Pour toutes les infos, communiquez avec le club au numéro 418-356-8453.

La municipalité entreprend un vaste projet d’aménagement d’un réseau de pistes cyclables sur son territoire dans le but d’attirer les résidents, les villégiateurs et les touristes. Pour cela, les pistes sont tracées selon les attraits naturels, patrimoniaux et touristiques, mettre en place et aménager des haltes et des stationnements pour les vélos.

Au cours de 2010, le premier circuit a été aménagé. Il s’agit d’un circuit d’environ 30 km aller-retour empruntant différentes routes. Le départ et l’arrivée s’effectuent du stationnement de l’Hôtel de Ville de Saint-Pamphile. Les tronçons retenus sont en chaussées désignées (partage de la route entre les cyclistes et les automobilistes). En ce moment, la municipalité développe le deuxième circuit. Il s’agit d’une boucle d’environ 2,5 km empruntant différentes routes.

Pour les intéressés à l’agrotourisme, la Ferme Mariance Enr. est une entreprise familiale cultivant le chanvre dans le but de le transformer en huile et d’en faire la vente. Cette ferme est aussi productrice de différentes cultures commerciales biologiques certifiées : 35 rang Simple, St-Pamphile G0R 3X0, téléphone : 418 356-3747.

La ferme Diane Bouchard et Claude Dupont offre des  séjours de vacances à la ferme pour les jeunes de 6 à 12 ans. Au programme, plusieurs activités variées dont l’initiation à l’anglais et à l’espagnol et toutes les tâches journalières effectuées à la ferme. Coordonnées : 440, rang des Moreau, St-Pamphile G0R 3X0, téléphone : 418 356-5062

La ferme Vifranc Inc. est également une entreprise familiale qui offre des produits d’érable biologiques 100% pur. Coordonnées : 163 rang du Nord, St-Pamphile G0R 3X0, téléphone: 418 356-3312.

Saint-Pamphile se démarque par ses fêtes, dont le Festival du Bûcheux, une fête culturelle et sportive qui met en relief l’importance de l’industrie forestière ; L`Odyssée Appalachienne, dont les participants sont parmi les meilleurs mushers jamais vus dans la région ; le Tournoi Atome Pee-Wee qui offre aux jeunes une fin de semaine remplie de souvenirs dont ils se rappelleront longtemps.

Il ne faut pas oublier le spectacle de la troupe S-Pamphissime, conçue par Mesdames Nancy Bérubé et Nathalie Richard. Ce spectacle créé de toutes pièces par des gens de la région est né en 2005. Depuis, nombreux talents se sont ajoutés au spectacle, regroupant maintenant une vingtaine de personnes. Cette troupe modifie la mise en scène, les numéros d’humour ainsi que les chansons interprétées lors de chaque nouvelle édition. Certaines chansons sont interprétées en solo ou en duo et ce, sans lipsing. La troupe a effectuée un nombre de  représentations et elle remet entièrement ses profits à la communauté.

Coordonnées de la ville de Saint-Pamphile :

3, route Elgin Sud
Saint-Pamphile
G0R 3X0

Téléphone : 418 356-5501

Site Web de Saint-Pamphile : saintpamphile.ca

st pamphile

Piste cyclable de St-Pamphile. Source de la photo : Site Web de Saint-Pamphile

Voir aussi :

2 Comments

  1. André Lord

    2013/04/30 at 12:24

    Bonjour,
    Dans ce texte, je pense qu’on confond l’ancien couvent démoli dans les années 60 et le nouveau, plus moderne et qui abrite maintenant des commerces et organismes.
    Ai-je raison?
    p.s. J’ai personnellement aidé à la démolition du vieux couvent.
    Merci.

  2. admin

    2013/05/01 at 1:22

    Bonjour Monsieur Lord, on a corrigé le texte d’après votre témoignage précieux. Un gros merci !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>