Villes et villages

Saint-Mathieu-de-Rioux

Saint-Mathieu-de-Rioux

Saint-Mathieu-de-Rioux

Saint-Mathieu-de-Rioux est une municipalité de paroisse située dans la municipalité régionale de comté de Les Basques,dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent à une vingtaine de kilomètres à l’est de Trois-Pistoles. La population du village atteint 600 Mathéennes et Mathéens. La superficie de la municipalité est de 117 kilomètres carrés.

L’origine de la municipalité remonte aux années 1850, quand le surpeuplement des seigneuries localisées le long du fleuve oblige les Canadiens français à coloniser les plateaux, dont le plateau des Appalaches. Ce processus donne naissance à un certain nombre de villages, combinant l’agriculture et l’activité forestière. Ce dans ce contexte que se développer la municipalité de Saint-Mathieu-de-Rioux sur les anciennes terres de la seigneurie Nicolas Rioux.

Le site choisi pour ériger Saint-Mathieu-de-Rioux, est remarquable : deux lacs allongés encastrés dans une vallée dominée par un éperon rocheux, site idéal pour construire la première église et fixer le noyau du village.

Le premier colon à s’établir sur ces terres fut Michel Jean, natif de Saint-Jean-Port-Jolie, maçon de profession. Dès son arrivée, il travailla acharnement à défricher son lopin de terre, avec de l’aide de sa famille et de trois Indiens micmacs. Ensuite, l’identification d’un bon potentiel agricole et l’existence d’un microclimat dû à la présence des lacs attirent les nouvelles familles. Des fermes naissent en périphérie du village et dans les rangs.

La construction de la première chapelle débute en février 1861, la chapelle est bénite le 15 juin de la même année. Une industrie artisanale se développe et l’on ne calcule pas les heures passées aux champs ou dans les petits commerces et les ateliers de productions diverses.

À cette époque, isolée des centres urbains et des grands circuits nationaux, l’économie est rurale et locale. Ensuite, avec le développement des réseaux routier, la communauté se développe progressivement. L’apogée de Saint-Mathieu-de-Rioux est atteint au cours des années 1950 alors que la population permanente culmine à quelque 1200 habitants. Les six écoles primaires réparties sur les rangs, ainsi que le « collège », situé au centre du village, accueillent plus de 300 enfants (l’école qui dessert aujourd’hui toute la communauté compte moins de 40 élèves).

Au milieu des années 1950, le village compte un magasin général et deux coopératives à caractère agricole, trois magasins d’alimentation, une meunerie, une quincaillerie, un abattoir, une beurrerie, deux maisons de pension, deux hôtels, trois garages avec atelier mécanique, une cordonnerie-sellerie, un bureau de poste, une caisse populaire, une forge et d’autres entreprises.

Dès le début des années 1960, de nouvelles règles de production sont imposées au Québec. En 1962, le gouvernement fédéral accepte l’entreposage du beurre dans des boîtes de carton. Cette décision est fatale pour l’usine des frères Dionne, la plus importante entreprise de boîtes à beurre au Canada, dont la production s’établissait entre 300,000 et 400,000 boîtes par année et qui créait des dizaines d’emplois pour la population de Saint-Mathieu-de-Rioux. Il devient impossible de concurrencer la boîte de carton ce qui signifiait la mort de cette entreprise et la perte de nombreux emplois. La taille des fermes s’agrandit par souci de rentabilité entraînant la disparition de la majorité des petits producteurs.

Commence l’exode rural et cette tendance se maintient et s’accentue jusqu’à nos jours. Ainsi, Saint-Mathieu-de-Rioux, au même titre que des centaines d’autres municipalités rurales au Québec, subit un processus de déclin l’issue demeure incertaine et préoccupante.

Aujourd’hui, Saint-Mathieu-de-Rioux est un village typiquement québécois qui présente un riche patrimoine bâti dont le joyau est incontestablement l’église, faite de pierres taillées de grès rose dont regorge tout le territoire.

Dispersés sur tout le territoire, se trouvent plusieurs petits lacs dont deux de dimensions plus importantes; le petit et le grand lac Saint-Mathieu. C’est sur les pourtours de ce grand lac que se sont implantés au fil des années de nombreux chalets et résidences.

Sant-Mathieu-de-Rioux s’est dotée d’un immense potentiel récréotouristique fondé sur des attraits naturels aussi nombreux que variés: ces grands lacs, dénivellations propices au ski de pente, érablières et réseaux de sentiers pour la promenade et le ski de fond, routes traversant des paysages sublimes qui invitent aux randonnées pédestres et en vélo, etc. La présence d’un terrain de golf, d’un centre de ski, d’une école de voile, de deux terrains de camping, témoignent de la nouvelle vocation récréo-touristique de la municipalité.

Coordonnées de Saint-Mathieu-de-Rioux :

41, rue de l’Église
Saint-Mathieu-de-Rioux
G0L 3T0

Téléphone : 418 738-2953

Site Web de Saint-Mathieu-de-Rioux : st-mathieu-de-rioux.ca

st-mathieu-rioux

Vue générale du village. Crédit photo : L’Explorateur

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>