Villes et villages

Saint-Joachim

Saint-Joachim

Saint-Joachim-de-Montmorency

Saint-Joachim-de-Montmorency est une municipalité de paroisse située dans la municipalité régionale de comté de La Côte-de-Beaupré, dans la Communauté métropolitaine de Québec et dans la région administrative de la Capitale-Nationale. Saint-Joachim occupe un territoire de près de 41 kilomètres carrés et regroupe 1500 résidents.

Saint-Joachim est situé à côté du Cap-Tourmente et de la Réserve faunique du Cap Tourmente, ou Sanctuaire des oies blanches.

Saint-Joachim fut le premier site de colonisation à l’est de la Côte-de-Beaupré. Il fut choisi par Samuel de Champlain comme lieu de production agricole afin de fournir de la nourriture à la population de Québec. M. de Champlain y fit construire les premières habitations et des granges entre 1626 et 1628. Néanmoins, selon certaines sources, les premiers établissements d’agriculteurs qui cultivaient le blé y virent le jour en 1610. La colonie fut incendiée lors de l’attaque des frères Kirke en 1628.

C’est en 1661 que la première mission religieuse est fondée à Saint-Joachim. Des familles de colons s’y établissent et l’endroit prit le nom de Petite-Ferme. En effet, une école y est ouverte vers la fin des années 1660 par les prêtres du Séminaire de Québec afin d’enseigner le métier de fermier. En 1676, on y ouvre une école pour des élèves  souffrant d’incapacités physiques et pour les jeunes gens peu disciplinés.

La première église paroissiale est érigée en 1686 et, en 1721, la paroisse Saint-Joachim se détache de celle de Sainte-Anne-de-Beaupré. C’est alors que la paroisse est baptisée Saint-Joachim du fait de la proximité de Sainte-Anne-de-Beaupré. En effet, saint Joachim était l’époux de sainte Anne.

Le 23 août 1759, l’église paroissiale et tous les autres bâtiments sont incendiés suite aux combats entre les résidents de la paroisse et les troupes britanniques. C’était l’un des rares cas de participation des civils dans cette guerre. Le curé Philippe-René Robineau de Portneuf dirigea l’attaque contre les soldats qui entraîna la mort de 7 à 35 paroissiens.

En 1779, la nouvelle église de Saint-Joachim est érigée. En 1855, lors du processus de réorganisation municipale du Québec, la municipalité de la paroisse de Saint-Joachim est constituée civilement. Aujourd’hui, la paroisse conserve plusieurs bâtiments anciens, tels que la Maison de la Grande ferme, l’église avec son presbytère, et les vestiges de la première église Saint-Joachim. On mène sur le territoire des fouilles archéologiques.

La Réserve nationale du cap Tourmente, dont l’entrée se situe à Saint-Joachim, est sillonnée de nombreux sentiers pour les randonnées pédestres et la pratique du ski de fond.

Coordonnées de Saint-Joachim-de-Montmorency :

172, rue de l’Église
Saint-Joachim
G0A 3X0

Téléphone : 418-827-3755

Site Web de la paroisse de Saint-Joachim-de-Montmorency : www.saintjoachim.qc.ca

Arc-en-Ciel

Arc-en-Ciel

Arc-en-ciel sur Saint-Joachim-de-Montmorency. Photo : Site Web de la municipalité

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>