Villes et villages

Saint-Jean-de-Matha

Saint-Jean-de-Matha

Saint-Jean-de-Matha

La municipalité de Saint-Jean-de-Matha, la ville de Louis Cyr, est située dans la région de Lanaudière, dans la municipalité régionale du comté de Matawinie. Elle occupe une superficie de plus de 117 kilomètres carrés et regroupe environ 4 mille Mathaloises et Mathalois. De plus, quelque 3 mille 500 vacanciers y résident régulièrement. Qui plus est, à notre humble avis, Saint-Jean-de-Matha possède le meilleur site web de toutes les petites et moyennes municipalités du Québec (voir les détails à la fin de cet article).

Saint-Jean-de-Matha se trouve à une vingtaine de kilomètres de Joliette et à 100 kilomètres de Montréal.

La municipalité se distingue par ses beaux lacs, vallées, collines et montagnes qui offrent d’innombrables opportunités pour les activités de plein air en toute saison.

Le territoire de l’actuelle municipalité Saint-Jean-de-Matha faisait partie de la seigneurie octroyée au seigneur d’Argenteuil en 1746, mais en 1751, n’ayant pas rempli les devoirs que l’on attendait de lui, il perd ses droits (voir notre article sur les seigneuries), et la seigneurie redevient partie du Domaine du Roi, qui la concède quelque années plus tard au sieur de Ramezay.

Ce territoire présente une vaste forêt bordée par des collines, entrecoupée de deux rivières et parsemée de lacs poissonneux. Pendant longtemps, ces terres ne sont visitées que par des coureurs des bois et quelque indiens et ce n’est qu’en 1836 que les quatre frères Ducharme: David, Prosper, Hilaire et Maxime, originaires de Sainte-Élizabeth, s’établissent dans le futur rang Sainte-Louise (ainsi nommé en l’honneur de Louise-Amélie Panet, épouse du peintre William Bercy).

L’exemple des frères Ducharme encourage un certain nombre de colons et vers 1848, le lieu compte 24 familles. De nouvelles concessions de terres sont ouvertes, celles des rangs Saint-Léon, au Pied de la Montagne et Saint-Guillaume. Au fil des ans, une scierie est érigée dans les rapides créés à la confluence des rivières, des maisons sont bâties, le premier moulin est inauguré, après quoi le territoire se développe rapidement.

Une première chapelle est construite en 1854. L’industrie se développe, des colons arrivent régulièrement pour s’établir à Saint-Jean-de-Matha et bientôt, la municipalité devient trop grande. Alors, le 20 avril 1870, on la divise entre les paroisses de Sainte-Émélie-de-l’Énergie et celle de Saint-Jean-de-Matha.

Le 17 novembre 1886, la nouvelle grande église est bénie par Mgr l’archevêque de Montréal.

En 1888, on dénombre dans le village sept scieries, un moulin à farine, un moulin à cardes (pour la laine), des ateliers de menuiserie, de cordonnerie et de ferblanterie, une forge, une boulangerie, une tannerie, des bouchers, des tailleurs, des selliers, deux fromageries, un hôtel, quatre magasins généraux, ainsi que deux médecins et deux notaires.

Aujourd’hui, Saint-Jean-de-Matha se consacre à l’agriculture qui est sa première vocation, mais aussi au tourisme. Le musée-halte Louis-Cyr est installé au centre de Saint-Jean-de-Matha, près de l’hôtel de ville.

Le 28 avril 1973, la Chambre de Commerce de Saint-Jean-de-Matha, une association d’entraide de citoyens, a été fondée pour contribuer au développement commercial, culturel et social de la ville.

Rappelons que le Parc Régional des Chutes Monte-à-Peine-et-des-Dalles avec ses trois chutes, ses belvédères, ses ponts aériens et ses aires de pique-nique se trouve sur le territoire de la municipalité.

Mais nous consacrons un article spécifique aux attraits touristiques de la municipalité.

Pour rejoindre la municipalité, il faut prendre la route 131 en provenance de Joliette. Cette route se poursuit en direction de Sainte-Émélie-de-l’Énergie et Saint-Zénon. On peut aussi emprunter la route 337 ou la route 347.

Coordonnées de Saint-Jean-de-Matha :

170, rue Sainte-Louise
Saint-Jean-de-Matha
J0K 2S0

Téléphone : 450 886 3867

Site internet : www.municipalitestjeandematha.com. Un site web avec les différentes données sur la municipalité, comprenant tous les détails nécessaires pour les résidents et pour les touristes. La navigation est facile et la présentation agréable, sans gadgets superflus qui nuisent à la lecture, avec des photographies de qualité… enfin, s’il existe un bon site web des villes et villages du Québec, c’est bien le site de Saint-Jean-de-Matha !

D’ailleurs, l’expression «à couper le souffle» a été utilisée une seule fois dans la description des beautés de la municipalité, tout un exploit !

église st jean de matha

Église de Saint-Jean de Matha. Chemin Lac Noir. Source de la photo : Site Web de la municipalité

À voir aussi :

5 Comments

  1. parmantier patricie

    2010/08/18 at 3:00

    j aimerais avoir de la doc sur st jean de matha et sur st gabriel de bandon estce possible si oui laisser moi un message sur mon e mail merci

    bonne journee
    patricie

  2. chamberland

    2011/03/07 at 9:23

    j’aimerais avoir de la documentation sur les premiers résidents arrivés dans le rang st-léon à st-jean-de-matha.question de savoir le vécu des gens comment ils vivaient. ect.

  3. André Robillard

    2011/10/24 at 2:53

    Merci de vos bons commentaires sur le site web de notre municipalité, j’ai réalisé ce site… et j’en suis très fier.

    André Robillard, graphiste

  4. ginette levesque

    2012/07/08 at 1:41

    a st. jean matha au cimetiere je recherche lambert madeleine marié a paul emile paillé..pouvez – vous nous
    indiquer le no. du lot, avant que nous passions..bien
    a vous ginette…merci … nous sommes de mt.

  5. Réjean Paradis

    2013/04/03 at 1:23

    Bonjour, j’aimerais recevoir une épinglette de la municipalité de Saint-Jean-de-Matha, merci.

    Réjean Paradis, C-410, 91 Pointe-aux-Lièvres, Québec, Québec, G1K-5Y5, merci.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>