Villes et villages

Saint-Janvier-de-Joly

Saint-Janvier-de-Joly

Saint-Janvier-de-Joly

Constituée civilement le 1er janvier 1944, la municipalité de Saint-Janvier-de-Joly fait partie de la municipalité régionale de comté de Lotbinière, située elle-même dans la région administrative de Chaudière-Appalaches. Déployées sur environ 112 kilomètres carrés, la municipalité compte 1100 Jolyennes et Jolyennes.

La municipalité est située dans la partie sud de Lotbinière et dans le passé, cette partie de la seigneurie de Lotbinière a été appelée la seigneurie de Joly. Il y eut bien quelques colons qui s’installèrent au début des années 1900 sur les berges de la rivière Henri, grâce à l’arrivée du chemin de fer, mais due à l’éloignement, l’implantation sera abandonnée. Ensuite, Finch Pruyn, une compagnie américaine de l’état de New York loue ces terres pour la coupe de bois pour une durée de 25 ans et y fait construire une usine et un moulin à scie. Plus tard, une église, une école, des magasins, un bureau de poste s’y joignent. Les billots de bois pour l’usine et le moulin à scie arrivaient de la forêt par drave sur la rivière Henri. La paroisse est fondée en 1914.

Au tout début, la paroisse portait la dénomination de Saint-Janvier-de-Lotbinière. Ce nom de saint célèbre la mémoire de l’abbé Janvier Lachance (1884-1952), missionnaire desservant entre 1914 et 1926 un vaste territoire à Rivière-Henri, ainsi qu’à Saint-Edmond-de-Lotbinière qui deviendra Val-Alain par la suite. Le constituant Joly, également retenu pour le bureau de poste ouvert en 1924, rappelle le souvenir d’Henri-Gustave Joly de Lotbinière (1829-1908), seigneur de Lotbinière de 1860 à 1908.

Vers 1928, lorsque la coupe de bois termine, les terres sont divisées et 900 colons s’y établissent. En novembre 1929, la crise économique éclate et le ministère de la Colonisation et de l’Agriculture distribue gratuitement les terres vacantes sur le territoire de la municipalité à des gens en chômage qui désirent la cultiver. La majorité des nouveaux arrivants proviennent des comtés de Beauce, Mégantic, Dorchester et même de Charlevoix.

L’érection canonique a lieu en 1936 et la construction de l’église actuelle se fait en 1938 sur une parcelle de terrain, donné par M. Lionel Vidal.

Joly fut touché deux fois par le feu. En 1934, un incendie de forêt brûle plusieurs maisons et des milliers de cordes de bois. L’autre incendie débute en août 1949 et brûlera pendant 15 jours. Deux maisons, une grange, le pont de la rivière Henri ainsi que plusieurs hectares de forêt seront la proie des flammes. Le reste a été sauvé grâce à l’aide des paroisses voisines qui installant plusieurs pompes à incendie.

La municipalité actuelle était administrée par la municipalité de Saint-Édouard, mais en 1943, le conseil municipal de Saint-Édouard accepte la séparation de Joly, selon un plan et la description technique. Par la suite, une requête est signée par 145 propriétaires de la future municipalité de Saint-Janvier-de-Joly pour demander la constitution de cette municipalité, en détachant de Saint-Édouard toute la partie sud-est de la rivière Huron.

Le 1er janvier 1944, Saint-Janvier-de-Joly est donc fondée et M. Adrien Olivier est élu son premier maire.

Aujourd’hui, la municipalité  se démarque par son accueil, par son ouverture et la prise en charge de son développement.
Plusieurs activités et loisirs sont offerts pour les résidents de Joly, dont le parc de la rivière Henri situé à l’intersection de la route Centrale et coin rang 1 et 2, un terrain de jeux avec des modules de jeux pour les enfants, une patinoire, terrain de balles, jeu de pétanque.

Des activités ponctuelles sont tenues par les organismes lors du Festival Rétro de Joly, le dépouillement d’arbres de Noël, la Fête nationale du Québec, différentes sorties éducatives pour les enfants et adultes, le souper des Fermières au mois de mars, l’exposition des Fermières qui a lieu au mois d’août à tous les deux ans, le souper spaghetti organisé par la Fabrique au mois de septembre, le souper aux huîtres organisé par les Chevaliers de Colomb le premier samedi de novembre, le concours d’embellissement…

Grâce à la population dynamique, accueillante et bénévole, notre municipalité se distingue par son festival Festival Rétro de Joly qui est reconnu à travers tout le Québec.

Un terrain de golf de 18 trous, « Les boisés de Joly» est une fierté pour les gens de St-Janvier de Joly.

Coordonnées de Saint-Janvier-de-Joly:

729, rue des Loisirs
Joly
G0S 1M0
Téléphone : 418 728-2984

Site Web de la municipalité : municipalitedejoly.com

école de joly

École primaire De la Caravelle Joly. Source de la photo : Site Web de la municipalité

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>