Villes et villages

Saint-Honoré-de-Shenley

Saint-Honoré-de-Shenley

Municipalité de Saint-Honoré-de-Shenley

Constituée le 19 avril 2000, la municipalité de Saint-Honoré-de-Shenley fait partie de la Municipalité régionale de comté de Beauce-Sartigan qui appartient à la région administrative de Chaudière-Appalaches. La municipalité se déploie sur un territoire d’environ 134 kilomètres carrés. La population atteint 1500 Shenléens et Shenléeennes.

Circonscrivant le territoire de la municipalité de canton de Shenley, implanté au cours de celui de Saint-Honoré, cette municipalité de la Beauc se situe immédiatement à l’est de Saint-Évariste-de-Forsyth, ainsi que de La Guadeloupe et à l’ouest de Saint-Martin. La colonisation y débute en 1854 avec l’arrivée d’une vague de pionniers venus de France, de Bellechasse et de la Rivière-du-Sud. Bientôt, une paroisse est fondée sous le nom de Saint-Honoré et fera l’objet d’une constitution canonique en 1873 et en 1900.

En 1915, l’endroit comptait 380 familles. Territoire issu de la municipalité du canton de Shenley, l’endroit a longtemps porté le nom de Shenley et Saint-Honoré-de-Shenley, dans ce dernier cas afin d’éviter toute ambiguïté en regard des municipalités homonymes de Saint-Honoré dans le Bas-Saint-Laurent et au Saguenay.

Depuis 1955, la municipalité de la paroisse de Saint-Honoré, tout comme le bureau de poste ouvert en 1871, sont identifiés sous leur appellation présente.

L’abbé Honoré Desruisseaux (1833-1892), vicaire à la Beauce (1858-1862), curé de Saint-Évariste-de-Forsyth (1865-1884) et de Saint-Bernard (1884-1892), a laissé son patronyme à la paroisse dont il a été le premier desservant.

Inclusion du territoire dans les limites du canton de Shenley proclamé en 1810, justifie l’appellation primitive des lieux. D’ailleurs, certains des premiers habitants de ce canton étaient originaires de cette localité du Hertfordshire en Angleterre, alors que d’autres provenaient des comtés de Lévis et de Dorchester. De nos jours, l’agriculture caractérise l’économie de Saint-Honoré-de-Shenley

Shenley

Entièrement circonscrit par le territoire de Saint-Honoré, le canton de Shenley occupe un espace de moins de 10 km2, dans la partie ouest de la MRC de Beauce-Sartigan, entre Saint-Jean-de-la-Lande et Saint-Évariste-de-Forsyth. Le lac Adolphe-Drouin et le lac Elzéar-Parent agrémentent le paysage local.

Avant la constitution de la municipalité du canton de Shenley, en 1863, le canton de Shenley était divisé en deux parts pour les fins municipales : les Premier, Deuxième, Troisième et Quatrième rangs relevaient de la municipalité d’Aubert-Gallion, alors que le Cinquième rang était inclus dans le canton de Forsyth.

Désigné en 1795 et proclamé en 1810, le canton de Shenley évoque une localité du Hertofdshire en Angleterre En 1854, trois Canadiens français venus de Sainte-Hénédine, de Saint-Vallier et de la Rivière-du-Sud s’installent à l’endroit où s’élèvera ultérieurement la municipalité du canton. Ils sont suivis, en 1857, par des gens de Saint-Anselme, de Saint-Bernard, de Sainte-Marie, de Saint-Étienne-de-Lauzon et, en 1860, d’un contingent en provenance de Saint-Henri. Fondée en 1861, la paroisse de Saint-Honoré-de-Shenley, ainsi dénommée en l’honneur de l’abbé Honoré Desruisseau (1833-1892), premier prêtre à apporter le secours de la religion aux habitants à partir de 1869, sera érigée canoniquement en 1873 et en 1900. De nos jours, les gens de Shenley, qui n’établissent de distinction entre le village de Shenley et Saint-Honoré, se livrent majoritairement à des activités de nature agricole.

Proclamé en 1910, de forme irrégulière, le canton de Shenley, limité partiellement à l’est par la rivière Chaudière, est très bien arrosé, notamment par les rivières Shenley et de la Grande Coudée, affluents du principal cours d’eau de cette région. Sa topographie, ondulée et marquée parfois par des collines abruptes, ondulée et marquée parfois par des collines abruptes, varie entre 250 m environ au niveau de la rivière Chaudière et 400 m d’altitude, au sud de Saint-Benoît-Labre. Outre cette municipalité et les cinq ou six rangs habités et orientés du nord au sud. La population se concentre également à Shenley, Saint-Honoré et Saint-Martin. C’est à un village de Hertfordshire., à quelques kilomètres au nord-est de Londres, que le nom de cette division territoriale a été emprunté. Il apparaît déjà sur la carte de Gale et Duberger en 1795.

Coordonnées de la municipalité de Saint-Honoré-de-Shenley :

499, rue Principale
Saint-Honoré-de-Shenley.
G0M 1V0

Téléphone : 418 485-6738.

Illustration : Parc récréatif Frédéric Cloutier. Source de l'image : Site Web de la municipalité.
Illustration : Parc récréatif Frédéric Cloutier. Source de l’image : Site Web de la municipalité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *