Villes et villages

Saint-Hilarion

Saint-Hilarion

Saint-Hilarion

La paroisse de Saint-Hilarion regroupe plus de 1200 Saint-Hilarioniennes et Saint-Hilarioniens. Elle s’étend sur environ 98 kilomètres carrés dans la région administrative de la Capitale-Nationale, faisant partie de la municipalité régionale de comté de Charlevoix.

Saint-Hilarion se dresse au cœur de l’arrière pays de Charlevoix, là où les montagnes dominent. La municipalité, 25 kilomètres de Baie-Saint-Paul, via route 138, est littéralement entourée de montagnes et son église surplombe les champs en culture, faisant de ce petit village un endroit unique.

L’agriculture et la transformation du bois sont les principales industries de Saint-Hilarion, alors qu’on y retrouve des fermes traditionnelles d’envergure et des producteurs artisans qui produisent des produits agroalimentaires de créneau.

Le nom du village se réfère saint Hilarion, un moine austère du début de la chrétienté.

Arrivés dans l’arrière pays de Charlevoix aux environs de 1830, les premiers colons durent s’acclimater à une terre ingrate et à un climat rigoureux. La paroisse fut constituée civilement en 1855.

Le village fut le lieu de naissance d’Olivar Asselin, journaliste réputé et cofondateur du journal Le Devoir. Une plaque commémorative soulignant l’implication sociale de M. Asselin orne la façade de l’église du village qui domine la campagne environnante.

Saint-Hilarion

Saint-Hilarion

Village de Saint-Hilarion, source photo : www.sainthilarion.ca

Ici, le panorama sur la chaîne des Laurentides est époustouflant. L’immensité du paysage donne un cachet grandiose à l’endroit et vaut la peine qu’on s’y arrête.

Notons que le tout premier carnaval d’hiver de Saint-Hilarion a eu lieu en 1955 et depuis se renouvelle à chaque année.

Les Sentiers de Ski de fond et raquette ont été ouverts en décembre 2000. Ce réseau a été mis sur pied par le comité des loisirs du village et il permet de fréquenter un milieu forestier d’une grande richesse qui fait la fierté des habitants de Saint-Hilarion.

En 2008, le parc de l’Amical et la halte de la « Montagne de la Croix, offrant une splendide vue sur les montagnes des Laurentides ont été ouverts. Dans le parc, situé au 306 Chemin Principal Est, on peut admirer le merle bleu, et pas loin du parc, dans un champ privé, on peut observer des Cerfs de Virginie Le Bambi des enfants des bisons, des chèvres et des lamas.

Pour apprécier encore mieux le paysage marqué par l’impact météoritique responsable du relief accidenté de Charlevoix, il est suggéré d’emprunter la rue Cartier en direction de Les Éboulements, vers le sud. Là-bas, une plaque en hommage à M. Jean Rondot, découvreur du cratère de Charlevoix, relate l’histoire du météorite. En direction opposée, vers le nord, la rue Carter guide vers le rang Saint-Jean-Baptsite et les montagnes.

À Saint-Hilarion, les promeneurs peuvent, en longeant la rue de la Fabrique en arrière de l’Église, observer le monument Thélesphor Chouinard. Ce pionnier fut l’un des premiers à s’y établir et plusieurs de ses descendants y vivent encore.

Coordonnées de Saint-Hilarion :

306, chemin Cartier nord
Saint-Hilarion
G0A 3V0

Téléphone de Saint-Hilarion : 418 457-3463

Site Web de Saint-Hilarion : www.sainthilarion.ca

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>