Villes et villages

Saint-Henri

Saint-Henri

Saint-Henri 

Situé dans la région administrative de Chaudière-Appalaches, Saint-Henri fait partie de la municipalité régionale de Bellechasse. Sa superficie recouvre plus de 121 kilomètres carrés. Saint-Henri regroupe environ 4 mille Henriçoises et Henriçois.

Saint-Henri est sillonnée par la rivière Etchemin, à mi-chemin entre Saint-Anselme et Lévis (à 10 minutes de voyage en auto) et à 20 minutes de Sainte-Foy. Par son caractère semi-urbain et sa proximité des agglomérations avoisinantes, Saint-Henri est devenue un bon compromis entre la ville et la campagne. D’ailleurs, le secteur urbain y occupe quelque 12 kilomètres, tandis que le secteur rural, près de 99 kilomètres.

Le nom de la municipalité évoque monseigneur Henri-Marie du Breuil de Pontbriand, un évêque du Québec, connu pour sa très grande tolérance. De plus, Saint-Henri est un personnage historique, Henri-II, l’empereur de Rome, dont la fête se célèbre le 15 juillet.

C’est en 1731 que les premiers colons, venus de Beaumont, de Sainte-Foy, de l’Île-d’Orléans et d’autres lieux, commencent à défricher les terres sur les îles de la rivière Etchemin. À l’époque, le village s’appelait Sainte-Geneviève à la Côte de Saint-Henry. Il portait ce nom en l’honneur de la tante d’Étienne Charest, le seigneur de Lauzon.

La paroisse de Saint-Henri a été constituée canoniquement le 25 mai 1833, ensuite, en 1855, elle obtient le statut de municipalité paroisse, celui de municipalité village, le 8 juillet 1913.

En 1976, plusieurs municipalités fusionnent pour former l’actuelle municipalité de Saint-Henri.

La vocation agricole de Saint-Henri est indiscutable, certaines industries agroalimentaires et commerciales toutefois s’y sont implantées et son développement économique est évident. De nouvelles entreprises viennent s’y établir, apportant des investissements importants et contribuant ainsi à créer des emplois et assurer un essor démographique.

À Saint-Henri, l’agrotourisme est une activité très importante en raison des érablières et de l’auto-cueillette des fruits en saison.

Remarquons qu’à Saint-Henri se trouve l’une des plus belles églises du diocèse de Québec, ornée de peintures et de statues sculptées sur bois, oeuvre de l’artiste Louis Jobin.

Rappelons aussi qu’en 1998, l’effort déployé par le comité d’embellissement de Saint-Henri afin de décorer la ville, lui ont valu le premier prix régional au concours provincial «Villes, villages et campagnes fleuris».

Un détail curieux : la mairie de la municipalité est située dans l’ancien presbytère de la paroisse. Le bâtiment, classé monument historique, conserve son cachet ancestral et mérite une visite en tant que vestige de l’époque passée.

Adresse de Saint-Henri :

219, rue Commerciale
Saint-Henri
G0R 3E0

Téléphone : 418 882 2401

Site internet de Saint-Henri : www.municipalite.saint-henri.qc.ca. Site très informatif, bien structuré et organisé.

St-Henri

St-Henri

Église de Saint-Henri. Photo : Bernard Gagnon

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>