Villes et villages

Saint-Gédéon-de-Beauce

Saint-Gédéon-de-Beauce

Saint-Gédéon-de-Beauce

Fondée en 1890 sur les berges de la rivière Chaudière, à mi-chemin entre Saint-Georges-de-Beauce et Lac-Mégantic, la municipalité de Saint-Gédéon-de-Beauce est située dans la MRC de Beauce-Sartigan de la région administrative de Chaudière-Appalaches sur la rive droite de la rivière Chaudière.

La municipalité est nommée en l’honneur du juge biblique Gédéon et s’étend sur une superficie de plus de 123 kilomètres carrés. On y dénombre environ 2400 résidents.

Saint-Gédéon se situe près de la frontière américaine avec l’État américain du Maine. C’est la seule municipalité à avoir conservé une belle forêt d’environ 200 kilomètres carrés, du côté ouest de la Chaudière (cette forêt a longtemps été exploitée par la Domtar).

La paroisse fut ouverte à la colonisation en 1869, par son détachement de la mission de Saint-Martin. Des colons de Saint-Martin, de Saint-Georges-de-Beauce, de Saint-Honoré de Shenley, de Saint-Benoît et de Saint-François (Beauceville) viennent s’y installer. En 1889, l’abbé François de Borgia Boutin ouvre une mission dans le canton de Marlow qui compte 28 familles.

C’est en mai 1890 que la paroisse est érigée en mission Saint-Gédéon. Le cardinal Taschereau choisit ce nom en se basant sur la popularité des prénoms donnés aux baptisés de la région qui étaient selon le père Boutin: Théodore, Albert et Gédéon. Les habitants de la nouvelle mission construisent la chapelle-école, à la jonction des deux seuls rangs existant à l’époque, soit le rang 7 et le rang 9 (de la rivière rang 9).

La première messe est célébrée dans la mission Saint-Gédéon  à la fin du mois d’octobre 1890. Aujourd’hui, une statue de sainte Anne, placée sur un terrain faisant face à la route du rang 7, le long de la route 204 Nord, à l’entrée nord du village, vient rappeler l’endroit où fut érigé le premier lieu de rassemblement chrétien.

Vers la fin du XIXe siècle, la chapelle-école ne répondant plus aux besoins des paroissiens, ils construisent la chapelle-sacristie-presbytère.

Les registres de la paroisse de Saint-Gédéon s’ouvrent le 6 novembre 1899. En 1900, la municipalité de partie de canton de Marlow est constituée civilement et le 30 novembre 1910, Saint-Gédéon est érigée en paroisse.

L’église paroissiale est construite en 1911.

Pendant longtemps, la coupe de bois fut une activité qui a fait vivre de nombreuses familles. D’ailleurs, plusieurs bûcherons traversaient la frontière pour aller travailler aux États-Unis, dans l’État du Maine.

En 1947, une partie du territoire est détachée de la paroisse de Saint-Gédéon et érigée en une unité administrative distincte, sous le nom de la municipalité du village de Saint-Gédéon. Les deux municipalités sont regroupées depuis le 1er janvier 2004 sous le nom de Municipalité de Saint-Gédéon-de-Beauce.

Depuis sa fondation et jusqu’au début des années 1960, les résidents ont vécu essentiellement de l’exploitation agricole et forestière. Puis la population s’est tournée vers le développement économique lors de l’implantation d’une première industrie de la localité, l’usine du groupe Les Aciers Canam, un joyau de l’entreprise québécoise à rayonnement international, importante usine de poutrelles d’acier, d’une capacité de production annuelle de 115 000 tonnes qui emploie des centaines de travailleurs.

La mise en place de divers programmes à l’intention des entrepreneurs, l’ouverture du conseil municipal pour favoriser la construction domiciliaire et l’assistance d’une personne compétente pour  accompagner les nouveaux arrivants dans la réalisation de leurs projets témoignent du vif désir de Saint-Gédéon d’accueillir des nouveaux résidents.

Fondé par la Chambre de commerce de Saint-Gédéon en septembre 1994, Cordi St-Gédéon Inc (Cordi) est un organisme sans but lucratif constitué dans le but de promouvoir, favoriser et stimuler le développement industriel, commercial et économique de Saint-Gédéon. Cet organisme a le mandat de voir à l’aménagement et à la gestion du parc industriel de Saint-Gédéon (pour plus de détails sur le parc industriel, veuillez vous informer au numéro de téléphone 418-582-3341).

En 2004, la Corporation de développement de Saint-Gédéon-de-Beauce a été constituée dans le but de favoriser le développement culturel, économique et social de la municipalité. Cet organisme gère plusieurs programmes d’aide financière qui ont comme objectif de  favoriser  la construction domiciliaire et commerciale ainsi qu’à la mise en place ou au maintien d’organismes voués au bien-être général de la population.

Notons que Saint-Gédéon-de-Beauce est situé au cœur du « pays de l’érable ». L’acériculture est donc une industrie très présente. Il existe plusieurs cabanes à sucre éparpillées dans les rangs, dont le sirop et la tire sont de très haute qualité, selon les experts gustatifs… Ces cabanes sont souvent la propriété d’une même famille depuis plusieurs années et ont conservé un cachet typique d’antan.

Il y a deux écoles primaires dans la municipalité: École des Lutins et École des Joyeux Compagnons.

Un C.L.S.C. (Centre Local de Services Communautaires), une clinique médicale, une compagnie d’ambulance (Ambulance Marlow), un bureau de dentiste à temps partiel et un kynésithérapeute offrent à la population les services de santé de base.

Un notaire et deux salons funéraires sont implantées. L’activité économique est complétée par plusieurs petits commerces de service, manufactures et industries « PME » (petites et moyennes entreprises), garderie, bureau de poste, Caisse Populaire, aréna Marcel Dutil, foyers pour personnes âgées, dépanneurs, épiceries, quincaillerie, stations-services et garages de réparation automobile.

Plusieurs associations et clubs sociaux existent depuis de nombreuses années afin de maintenir une vie sociale très active dont  Club Optimiste, Conseil des Chevaliers de Colomb, Club des Chevaliers, Club des Fermières, Club de l’Âge d’Or, l’Association des Bénévoles des cantons, Club de patinage artistique St-Gédéon, Club des amis de la forêt, les brebis de Jésus, les Cursilistes de Saint-Gédéon, le Renouveau Charismatique…

Quant aux attraits touristiques et architecturaux, remarquons le Podium papal, installé à côté de l’église. Il s’agit d’une structure d’acier coiffée d’un toit en forme de pyramide, qui avait été utilisé par le pape Jean-Paul II pour dire la première messe en terre canadienne, lors de son voyage en septembre 1983. Il avait été construit par l’usine Les Aciers Canam de Saint-Gédéon. L’on peut visiter le Couvent des Soeurs de la Charité de Saint-Louis et le Site historique de la « Mission Saint-Gédéon », avec réplique de la première chapelle-école, situé à l’entrée nord du village.

Un réseau de pistes balisées pour motoneiges traverse le territoire de la municipalité et vous pouvez voir à certains endroits de véritables troupeaux de chevreuils. En effet, l’un des plus gros ravage de chevreuils dans le sud du Québec est situé sur le territoire de Saint-Gédéon.

Pour l’hébergement et la restauration, nous recommandons le « Camping Deux Rivières », situé au sud du village, le gîte La Marguerite, les restaurants Le Rivièra et Chez Marie-Lou, le Bar Central et une cantine, ainsi que de nombreuses cabanes à sucre déjà mentionnées.

Coordonnées de Saint-Gédéon-de-Beauce :

102, 1re Avenue Sud
Saint-Gédéon-de-Beauce
G0M 1T0

Téléphone : 418 582-3341

Site Internet de Saint-Gédéon-de-Beauce : www.st-gedeon-de-beauce.qc.ca

St-Gédéon-de-Beauce

St-Gédéon-de-Beauce

Saint-Gédéon-de-Beauce, vue aérienne. Source de l’image : Site St-Gédéon-de-Beauce

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>