Villes et villages

Saint-Étienne-des-Grès

Saint-Étienne-des-Grès

Saint-Étienne-des-Grès

Saint-Étienne-des-Grès est une municipalité de paroisse située sur la rivière Saint-Maurice dans la municipalité régionale de comté de Maskinongé et la région administrative de la Mauricie, au nord-ouest de Trois-Rivières.

La municipalité s’étend sur un territoire de 104 kilomètres carrés. Elle compte une population de 4300 Stéphanoises et Stéphanois.

La municipalité est nommée en l’honneur du diacre Étienne et du seigneur Étienne de La Fond. «Grès» évoque la présence dans le sol de roches d’une structure curieuse. En fait, si vous frappez les couches du terrain, qui avoisine le rapide des Grès sur le Saint-Maurice, avec un marteau, elles se désagrègent facilement, et vous constatez qu’elles sont formées de petits grains de grès ayant peu ou pas de cohésion entre eux. Ce sont ces grès qui d’après une tradition très répandue, ont d’abord donné leur nom au rapide puis au village bâti à proximité.

En 1668, René Gaultier devient le gouverneur de Trois-Rivières et en1681, il obtient le fief « La Seigneurie de La Vérendrie » connu aussi sous le nom de La Gabelle. Jamais colonisé, le fief de la Gabelle est réuni au domaine royal et aux Forges du Saint-Maurice en 1737 et ces terres, nommées alors fief Saint-Étienne, sont concédées à François-Étienne Cugnet pour approvisionner les Forges du Saint-Maurice.

En 1846, Georges Baptist installe une scierie au poste des Grès pour y exploiter les forêts de pins. En 1856, on construit la première chapelle à Saint-Étienne-des-Grès.

La paroisse de Saint-Étienne est érigée canoniquement par détachement de la municipalité de paroisse de Trois-Rivières, le 3 février 1859 et civilement, le 14 mai 1859.

En 1875, on compte au poste des Grès, jusqu’à 200 familles et en 1885, une école y est ouverte, mais à la fin du XIXe siècle, le village connaît une forte chute de sa population, lors de la fermeture de la scierie de M. Baptist et des Forges du St-Maurice en 1883.

Le début du XXième siècle marque l’arrivée du chemin de fer, dont la voie relie Trois-Rivières à Shawinigan en longeant le Saint-Maurice. On installe même une piste de ski, avec un remonte-pente. Ainsi chaque semaine, une centaine de Trifluviens viennent goûter aux joies du ski à Saint-Étienne.

Le domaine des Grès passe aux mains de la compagnie Union Bags, puis à la Shawinigan Water and Power Compagny. En 1922, les travaux du barrage de la rivière Saint-Maurice, aux rapides La Gabelle débutent. La centrale La Gabelle entre en service en 1925. C’est le début du déclin du poste des Grès puisqu’une partie du village est inondée par le bassin de rétention du barrage.

Une nouvelle école est érigée au village en 1926 et c’est la communauté des Filles de Jésus qui est appelée à en assurer la direction et l’enseignement. Cependant, l’année suivante, en février 1927, l’immeuble devient la proie des flammes. Moins d’un an plus tard, les enfants entrent dans un édifice tout neuf, un couvent qui s’appellera École Des Grès. Les Filles de Jésus furent actives dans l’éducation pendant plus de 40 ans et quittèrent le milieu en 1971.

En 1954, une partie de la municipalité se détache pour devenir la municipalité de la paroisse de Saint-Michel-des-Forges. Aujourd’hui, la municipalité contient deux villages, soit Saint-Étienne-des-Grès au centre et Saint-Thomas-de-Caxton qui est situé sur la limite avec Yamachiche. Elle possède aussi un hameau, Lavoie, située à 3 kilomètres à l’est de Saint-Thomas.

Aujourd’hui, Saint-Étienne-des-Grès se caractérise par un milieu enrichi d’une ruralité côtoyant des secteurs résidentiels. La troisième municipalité en importance dans la MRC de Maskinongé, Saint-Étienne-des-Grès propose ses nouveaux secteurs résidentiels, une coopérative de santé, deux écoles primaires, un Centre de la petite enfance et plusieurs garderies en milieu familial, ainsi qu’un camp de jour pour les jeunes, une piste cyclable (la Route Verte 4) et de ski de fond, des producteurs maraîchers à proximité et plus d’une trentaine de commerces simplifient et agrémentent le quotidien.

Notons que la route Verte 4, un itinéraire cyclable, traverse la municipalité, pour la relier à Trois-Rivières au sud et à Notre-Dame-du-Mont-Carmel à l’est, après avoir traversé le Saint-Maurice par le barrage de La Gabelle.

Saint-Étienne-des-Grès est situé à 25 km au nord-ouest de Trois-Rivières, à 18 km au sud-ouest de Shawinigan, à environ 143 km de Montréal et 152 km de la ville de Québec.

La localité est accessible par l’Autoroute 55, dont les sorties 196, 202, et 206 sont comprises dans son territoire.

Coordonnées de Saint-Étienne-des-Grès :

1230, rue Principale
Saint-Étienne-des-Grès
G0X 2P0

Téléphone : 819 535-3113

Site Web de Saint-Étienne-des-Grès : www.mun-stedg.qc.ca

Parc La Gabelle

Parc La Gabelle

Parc La Gabelle. Photo : Site Web de Saint-Étienne-des-Grès

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>