Villes et villages

St-Émile-de-Suffolk

St-Émile-de-Suffolk

Municipalité Saint-Émile-de-Suffolk

La municipalité de Saint-Émile-de-Suffolk s’étend sur une superficie de 54 kilomètres carrés dans région administrative de l’Outaouais. Elle fait partie de la municipalité régionale de comté de Papineau et regroupe environ 550 Suffolkiennes et Suffolkiens.

Saint-Émile-de-Suffolk se trouve dans la partie nord-est de la région de Papineau. La municipalité est située en bordure de la Petite rivière Rouge et est entourée de denses forêts.

C’est vers 1860 que les premiers résidents s’établissent sur les terres du canton de Suffolk, quand M. Émile Quesnel, un marchand de bois, fait l’acquisition de plusieurs lots de terrains dans le canton et fait ouvrir les premiers chantiers de bûcherons.

C’est d’ailleurs le nom de M. Émile Quesnel qui a été emprunté pour nommer la nouvelle paroisse, créée à la suite du développement de l’industrie forestière dans ces parages et dans le cadre de la colonisation du Nord qui visait à stopper immigration des Canadiens français vers les États-Unis. Remarquons que St-Émile est un martyr, originaire de Carthage, assassiné en 250.

Quant à la partie de Suffolk, le nom provient du comté de Suffolk en Angleterre.

À l’époque, le canton de Suffolk était composé de Namur, Lac-des-Plages et Vinoy, mais au fil des ans, le canton a été divisé et plusieurs municipalités ont vu le jour, dont la municipalité de Saint-Émile-de-Suffolk qui est créée en 1881 dans le secteur Est du canton.

Pendant longtemps, la municipalité portait le nom de Suffolk-et-Addington et c’est le 19 février 1994 qu’elle adopte son nom actuel de Saint-Émile-de-Suffolk.

Aujourd’hui, la municipalité vit toujours de l’industrie du bois, parce que les forêts de feuillus y sont vastes et d’une grande qualité commerciale. St-Émile est devenu aussi un lieu de la villégiature de nombreux randonneurs, skieurs, raquetteurs, amateurs de motoneige et de VTT qui viennent passer quelques jours dans son décor enchanteur.

Parmi les attraits patrimoniaux de St-Émile, on peut citer l’église paroissiale, construite en 1939 à la suite d’un grand incendie qui a anéanti l’église antérieure.

En l’an 2008, la population de Saint-Émile-de-Suffolk est de 550 habitants.

Coordonnées de Saint-Émile-de-Suffolk :

299, route des Cantons
Saint-Émile-de-Suffolk
J0V 1Y0

Téléphones : 819 426 2947 ou 819-426-2987

Fax : 819-426-3447

Site Internet de Saint-Émile-de-Suffolk: st-emile-de-suffolk.com.

Vinoy

Le territoire de cette localité de l’Outaouais épouse la forme d’un long rectangle qui s’étend entre entre Lac-Simon, à l’ouest, et Namur, de même que Saint-Émile-de-Suffolk, à l’est. Implantée dans le canton de Suffolk, à une trentaine de kilomètres au nord de Montebello, son étendue est baignée par les eaux du lac Dumouchel, situé dans la partie sud-est, ainsi que par celles du ruisseau Suffolk qui serpente à l’ouest. Le canton de Suffolk, dont l’appellation est tirée de celle d’un lieu d’Angleterre, a fait l’objet d’une proclamation en 1874 et une partie de sa superficie était érigée, en 1920, en municipalité de canton sous le nom de Suffolk-Partie-Ouest. En 1923, cette appellation cédait la place à celle de Vinoy, qui identifiait déjà le bureau de poste depuis 1871.

Orthographié Vinoit, sur un document cartographique de 1919, ce nom, dont on a tiré le gentilé Vinoyen, honore fort probablement la mémoire du général français Joseph Vinoy (1800-1880). Il s’est d’abord illustré dans la Légion étrangère (Malakoff, 1855, et Magenta, 1859), avant de se retirer de la vie militaire et de devenir sénateur en 1865. En 1870, il reprend du service et, l’année suivante, pendant la Commune, – moment de l’adoption du nom du bureau de poste (1871-1885) – il devient responsable de la défense de la Ville lumière, avec le titre de gouverneur de Paris.

En mars 1871, une partie des troupes se révolta et passa à la Garde nationale, après l’échec de Montmartre. Vinoy a signé la capitulation de 1871. Comme les journaux d’ici ont largement fait état des événements qui ont entouré la Commune, le choix du patronyme de ce militaire paraît très plausible.

Canton de Suffolk

Proclamé en 1874, ce canton situé au nord de Montebello est très arrosé notamment par la petite rivière Rouge et le ruisseau Suffolk qui l’alimente, la première étant un affluent de la rivière Petite Nation. Les lacs y sont nombreux et certains d’entre eux s’égrènent dans les vallées de la Petite Rivière Rouge et de la Petite Rivière Rouge Est qui se situent à environ 220 mètres de hauteur. Le point le plus élevé du relief atteint 365 mètres. Le nom de Suffolk, qu’on trouve déjà sur la carte de Gale et Duberger en 1795, est emprunté à un comté d’Angleterre situé à 120 km au nord-est de Londres. Provenant de Sudfulc, Sudfolka, il signifie le peuple du sud. Le pendant de ce toponyme, à l’opposé, est Norfolk.

Église de Saint-Émile-de-Suffolk

Église de Saint-Émile-de-Suffolk. Photo : st-emile-de-suffolk.com.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *