Villes et villages

Saint-Constant

Saint-Constant

Saint-Constant

La ville de Saint-Constant fut constituée en 1855 sur une superficie de près de 57 kilomètres carrés. Elle regroupe plus de 25 mille Constantines et Constantins.

Saint-Constant fait partie de la région administrative de la Montérégie et de la municipalité régionale de comté de Roussillon. Elle appartient également à la Communauté métropolitaine de Montréal.

Les premières familles européennes s’établissent à Saint-Constant en 1725. Vingt-cinq ans plus tard, en 1750, la paroisse de la Côte Saint-Pierre est créée et une chapelle y est érigée. À l’époque, ces terres appartenaient à la seigneurie du Sault-Saint-Louis.

Selon une légende locale, en 1750, lors de la bénédiction de la chapelle, on nomme celle-ci en l’honneur de saint Constant afin de commémorer la mémoire de Constant Le Marchand de Lignery, père du curé de la paroisse voisine de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge. Ce curé, M. Jacques Le Marchand de Lignery, apprécié des paroissiens, était une figure légendaire sur un large territoire qui incluait les concessions les plus éloignées comme Saint-Constant et Saint-Philippe.

À l’époque, ces lieux étaient mieux connus sous le nom de Black Cattle Road (Chemin des bestiaux) en raison de son importance pour les marchands de bétail qui voyageaient entre l’État de New York et Montréal.

Après la construction des chemins de fer du Canadien Northern et du Canadien Pacific dans le dernier quart du XIXe siècle, le village devient un lieu de villégiature. En 1973, le développement de plusieurs projets domiciliaires mène à la constitution de Saint-Constant en ville.

Aujourd’hui, beaucoup de familles choisissent de vivre à Saint-Constant, une ville en plein essor. En effet, malgré la proximité de Montréal, Saint-Constant préserve son caractère agricole et champêtre. Les terrains agricoles y sont vastes et les espaces verts omniprésents. Les kilomètres de sentiers pédestres et de pistes cyclables en font un lieu où l’on peut vivre en harmonie avec la nature.

Saint-Constant développe de multiples projets résidentiels pour les goûts et des budgets de chacun. Remarquons que la ville a été primée maintes fois pour ses initiatives dans le but d’assurer la sécurité de sa population.

La plus grande partie des activités culturelles se tiennent au Centre culturel Denis-Lord.

L’Écomusée de Saint-Constant organise des expositions sur les sciences de la terre. C’est aussi à Saint-Constant que l’on trouve le célèbre musée ferroviaire Exporail.

Rappelons qu’à St-Constant se situent Les Jardins Garand et Fils Enr. (étang de pêche) : 717, rue St-Pierre sud, St-Constant, téléphone 450-635-9728 : pêche à la truite arc-en-ciel, vente de truites fumées au bois d’érable et d’autres sous-produits  de la truite.

Deux gares de trains de banlieue relient la cité au centre-ville de Montréal. D’autre part, la ville se situe le long de l’autoroute 30 et de la route 132.

Coordonnées de Saint-Constant :

147, rue Saint-Pierre
Saint-Constant
J5A 2G2

Téléphone : 450 638 2010

Site internet de la ville de Saint-Constant : www.ville.saint-constant.qc.ca

Musée ferroviaire canadien

Musée ferroviaire canadien

Musée ferroviaire canadien. Photo : Fraccle

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Francine

    2010/06/08 at 6:46

    Aurons-nous une fête nationale le 23 ou 24 juin?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>