Villes et villages

Saint-Benjamin

Saint-Benjamin

Saint-Benjamin

Constituée en 1897, Saint-Benjamin, municipalité en pleine croissance, est située dans la municipalité régionale de comté des Etchemins (région administrative de Chaudière-Appalaches), sur le versant sud des Appalaches.

Avec ses 900 Benjaminoises et Benajaminois, Saint-Benjamin s’étend sur plus de 110 kilomètres carrés et demeure un endroit paisible avec une nature splendide où il fait bon vivre.

Ce ravissant petit village est typique des villages du sud de la région de la Chaudière-Appalaches. Située au sommet d’une colline, l’église constitue le haut-lieu du village.

Saint-Benjamin portait à l’origine le nom de Lac à Busque, empruntant cette appellation au petit lac situé près du village qui doit son nom au premier colon venu s’établir sur ses bords vers 1882. L’appellation actuelle rappelle le souvenir de l’abbé Benjamin Demers (1848-1919), curé de Saint-François-de-Beauce (1886-1892) qui participa à la fondation de cette paroisse.

En 1894, on y construit une chapelle. Ensuite, le 17 février 1895, la paroisse de Saint-Benjamin est érigée canoniquement par détachement des paroisses de Saint-François-d’Assise (Beauceville), Saint-Odilon-de-Cranbourne et Saint-Georges. On a déjà mentionné que la constitution civile de la municipalité de Saint-Benjamin a lieu en 1897.

L’église paroissiale y est construite en 1906, mais le village se développe dès l’inauguration, en 1909, du chemin de fer de la Quebec Central Railway qui relie Saint-Georges et le lac Frontière, en passant par Saint-Benjamin (la gare à Morisset-Station qui dessert le village n’est inaugurée pourtant qu’en 1912). Le dernier train de passagers y passera en 1967 et en 1969 la gare sera démolie.

En 1916, la Caisse populaire de Saint-Benjamin est fondée et en 1929, les Soeurs de Saint-François-d’Assise s’y installent pour enseigner les jeunes.

Aujourd’hui, les bords du lac à Busque sont occupés par le Club de Golf Le Grand Héron, réputé pour la qualité de son terrain de 18 trous et l’originalité de son parcours et aménagé dans un paysage enchanteur, au milieu d’une érablière et en bordure d’un magnifique lac naturel. Notons que ce club est également  un lieu de rassemblement pour les quadistes de la région en période hivernale.

Des sentiers pour les VTT sont disponibles en toutes saisons.

On accède à Saint-Benjamin en suivant la Route 275.

Coordonnées de Saint-Benjamin :

440, avenue du Collège
Saint-Benjamin

Téléphone : 418 594-8156

Site Internet de Saint-Benjamin : www.st-benjamin.qc.ca

St-Benjamin

St-Benjamin

Vue aérienne de Saint-Benjamin. Source de l’image : Site Web de la municipalité

Voir aussi :

2 Comments

  1. Claude Gilbert

    2012/03/15 at 3:51

    Détaché des concessions de St François (Beauceville), le curé Louis- Zoël Lambert curé de Beauceville entre 1892 et 1925 marquera l’emplacement exact de l’église de St Benjamin. Diacre martyr (en 401), St Benjamin sera nommé ainsi en l’honneur du curé prédécesseur du curé Lambert, Benjamin Demers (1886-1892).

    Un des vicaires du Curé Lambert à Beauceville en 1900-02, l’Abbé Edmond Lévesque, deviendra plus tard curé de St Benjamin (1915-52).

  2. gervais poulin

    2013/08/10 at 2:49

    bonjour je voudrais savoir qui était maire de st benjamin durant le regne du curé antonio guay je crois que c,est dans les années 1950 a 1060……. merci je crois que le curé a ete a st léon de standon

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>