Villes et villages

Saint-Barthélemy

Saint-Barthélemy

Municipalité de Saint-Barthélemy

Saint-Barthélemy a été constituée comme paroisse en 1827 et érigée en municipalité civile en 1855. Aujourd’hui, la paroisse de Saint-Barthélemy couvre une superficie de près de 100 kilomètres carrés et regroupe plus de 2 mille Barthélemiennes et Barthélemiens.

Saint-Barthélemy se trouve dans la région administrative de Lanaudière et dans la municipalité régionale de comté D’Autray.

En 1672, la seigneurie de Maskinongé a été créée à cet endroit. La municipalité recouvre le territoire du fief du Petit-Bruno, situé auparavant dans la partie ouest de cette seigneurie. De plus, elle recouvre la totalité de la seigneurie de Dusablé octroyée en 1739 au Sieur Louis-Adrien Dandonneau.

Après la conquête, James Cuthbert, officier de l’armée anglaise, fait l’acquisition de la seigneurie de Dusablé et la rebaptise «la pointe d’York ou Nouvelle York».

Le peuplement de la région est assez lent, les colons s’établissent d’abord le long des rives du fleuve, puis peu à peu, ils s’installent au nord, à l’intérieur des terres.

Cette paroisse est la dernière étape du Chemin du Roy dans Lanaudière. C’est un véritable village agricole, entouré de champs immenses, qui se trouve au pied de la terrasse du rang York. On y trouve des rangs habités, de vastes espaces cultivés et un grand nombre de maisons patrimoniales que l’on peut admirer entre Berthier et Maskinongé.

L’Église de Saint-Barthélemy et son imposant presbytère qui se trouvent au cœur de cette charmante localité rurale, méritent un détour pendant votre voyage sur le Chemin du Roy (la route 138).

Fait historique : à l’origine, le Chemin du Roy passait le long du chenal au nord du Saint-Laurent. Cependant, les crues printanières, notamment l’inondation de 1860, ont obligé à changer le tracé du Chemin.

Notons finalement que le Guide de Lanaudière, publié par le Conseil régional de la culture de Lanaudière en 1985, précise que : Le hameau ou la mission de Saint-Edmond-de-Berthier comme les gens l’appellent. Est sûrement un des coins les moins bien connus de la région. À la tête du ruisseau Saint-André, affluent de la rivière Chicot, au centre d’un hinterland* entre le bassin du lac Maskinongé et les Basses-Terres de Saint-Barthélémi (sic!), le village de Saint-Edmond respire, la forêt l’habite. Les maisons de Saint-Edmonds ont pour la plupart plus de cent ans.

Il faut noter que la graphie officielle est maintenant Saint-Barthélémy et que Saint-Edmond n’existe plus à proprement parler, son territoire ayant été partagé entre les municipalités de Saint-Cuthbert, de Saint-Gabriel-de-Brandon et de Saint-Barthélémy. Son nom n’apparaît plus sur les cartes ; seul subsiste le chemin Saint-Edmond.

*hinterland – arrière-pays : À l’origine, un arrière-pays désignait une zone continentale, sans limites définies, situées à l’arrière d’un littoral ou d’un fleuve et desservie par un port. Par la suite, le sens s’est étendu à la zone d’influence et d’attraction économiques d’un centre de services. Le mot hinterland, emprunté à l’allemand, est parfois utilisé comme synonyme.

Coordonnées de la municipalité de Saint-Barthélemy :

980, rue Bonin
Saint-Barthélemy
Québec

J0K 1X0

Téléphone : 450- 885-3511

Site Web de Saint-Barthélemy : saint-barthelemy.ca.

Forêts

Forêts du Québec. Photographie de GrandQuebec.com.

Voir aussi:

9 Comments

  1. Pingback: Sainte-Marie, mère de dieu….. « Zone 640 x 480

  2. Louise Bruneau

    2011/04/05 at 6:52

    Madame, Monsieur,

    Je suis une citoyenne de la municipalité de Saint-Barthélemy. Je dois vous exprimer ma déception quant au contenu du site de notre municipalité tant au plan visuel qu’au plan informatif. À la place de faits historiques anciens j’aurais voulu y trouver des renseignements montrant le dynamisme de la municipalité, sa population, ses organismes, ses entreprises, ses services, ses artistes et le potentiel touristique qui la caractérisent.
    Ce site n’est pas attrayant et n’incite pas de potentiels résidants à venir s’installer chez nous.
    En terminant, n’hésitez pas à faire appel à mes services si vous voulez le modifier en tout ou en partie.

  3. Liguori Leclerc

    2012/02/12 at 1:11

    Aimerais savoir quand votre ville a célébré le 150ieme anniversaire. merci

  4. Eric Hall

    2012/06/30 at 8:58

    Ayant visité votre ville comme touriste en avril 2012, je trouve qu’il n’y a pas assez d’informations sur les évènements historiques.

    C’est l’histoire qui va attirer les touristes – les touristes (moi inclus) s’en fichent complètement et royalement de la population, le dynamisme de la municipalité, ses organismes, ses potentiels résidents, etc. etc.

  5. Jean Hénault

    2013/09/26 at 12:54

    Mon arrière grand-père et mon grand-père paternel ont possédé un magasin général 1875-1900,autour.Pas d’info là-dessus.Dommage
    pour moi,en tout cas!

  6. admin

    2013/09/26 at 12:02

    Bonjour M. Hénault.

    Aucun problème pour y ajouter les infos sur le magasin général, c’est pour ça qu’on écrit – pour conserver la mémoire. Il nous faut les noms et toutes les infos qu’à votre avis pourraient intéresser nous lecteurs pour mettre à jour le texte.

  7. Carol-anne

    2013/11/18 at 8:56

    Bonjour cher admin !!

    Moi j’aurais une question pour vous ?? Puis sa m’intrigue beaucoup depuis quelle que temps !!

    J’aimerais savoir il a une petite rue en face de l’église et au bout de cette rue la il a comme un site qui a été étruis je ne sais pas trop sais quoi mes beau-parents me dise qu’il pense que sa serais un vieux couvent mais sa m’intrigue beaucoup j’aimerais en savoir plus ….. Pis pour temps je suis souvent a St-Barthélemy car mes beau-parents demeur la ……. Mais expliquer moi car quand j’ai l’occasion je vais souvent promener leur chien et je vais souvent sur se site d’étrrui sinon si vous n’avez pas les réponse a mes question ou je pourrais aller trouver tout c’est réponse !!

    Merci du teemps que vous avez pris pour me lire en espèrent avoir une réponse de votre par !!

    Bonne semaine

    Carol-anne !!

  8. Carmelle Demers

    2017/05/11 at 4:37

    Mes parents ont eu une epicerie a St Barthélemy de 1968 a 1978 au 665 rue York juste a côté de l’hotel Montmartre….on en parle pas…ni de l’hôtel…ce serait unw bonne idee d’en parler…merci

  9. Royal Dupuis

    2019/03/10 at 5:36

    Bonjour ,Je suis né à Saint-Barthélemy, y ai vécu jusque dans la mi-vingtaine. j’en fus aussi le secrétaire-trésorier de 1977-78. En 1977, le 150e a été célébré toute l’année durant et un livre sous la supervision du curé Aubin de l’époque fût publié. Ce livre en deux tomes relate toutes les célébrations qui ont eu lieu en 1977 ainsi que toute l’histoire de la municipalité jusqu’à la parution du livre. Beaucoup de photos, dont plusieurs avaient été fournies par ma famille. J’imagine que le livre du 150e est disponible à la municipalité ou au presbytère !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *