Villes et villages

Saint-Antonin

Saint-Antonin

Saint-Antonin

La municipalité de Saint-Antonin est située dans la municipalité régionale de comté de Rivière-du-Loup, dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent. La population de la municipalité est d’environ 4100 Antoiennes et Antoniens. La superficie est d’environ 177 kilomètres carrés.

Le nom de Saint-Antonin honore l’abbé Louis-Antonin ou Antoine Proulx (1810-1896), curé de Fraserville (aujourd’hui, Rivière-du-Loup), le premier curé desservant de la paroisse de 1840 à 1854.

Saint-Antonin étant située sur le tracé de l’historique Chemin du Portage reliant depuis le régime français la vallée du Fleuve Saint-Laurent à l’Acadie.
C’est en 1783 que le Gouverneur Haldimand autorise l’ouverture d’un chemin colonial afin de relier la rive sud du St-Laurent au Lac Témiscouata. Il y a alors deux tracés : Le premier passe dans la partie ouest de la municipalité qui s’appelle le Vieux chemin du Lac. Le second passe dans la partie est et s’appelle Chemin neuf. Puis éventuellement, un autre chemin a été ouvert pour rejoindre les deux chemins. Aujourd’hui, c’est la rue Principale actuelle). Mais à l’époque ce territoire n’était pas habité et ce n’est qu’en 1809 que M. Saluste Bélanger vient s’y établir comme premier défricheur. Plusieurs autres familles arrivent par la suite pour peupler le territoire : les Lavoie, Desrosiers, Dubé, Soucy, Marquis, Duval, Thériault, Paradis, Pelletier, Plourde, Dupont, Dumont et beaucoup d’autres.

En 1856, la municipalité de Saint-Antonin est constituée civilement. Elle compte alors 836 habitants qui pour la plupart sont des agriculteurs. Depuis, la population de la nouvelle municipalité s’accroît de façon régulière.

Dès la fondation de la municipalité, un certain nombre de cultures et d’élevage se développent. À l’agriculture s’est ajouté des activités industrielles, commerciales et touristiques et ce grâce à une situation géographique privilégiée et à l’abondance des ressources naturelles telles que le bois, la tourbe et le gravier.

Les tourbières occupent une partie importante du territoire municipal et n’ont jamais cessé d’être exploitées depuis 1945. Jusqu’à nos jours, cette industrie fournit emplois et revenus à des centaines de travailleurs.

D’ailleurs, l’entreprise des moulins s’implante dès la fondation de la municipalité: le moulin à scie, celui à bardeaux, à farine, à tabac, à carder la laine et de pulpe. S’ouvrent encore les services d’une beurrerie, d’une fromagerie, d’une ferblanterie, d’une cordonnerie, d’une forge et d’une ferronnerie.
Au début des années 1970, la construction de l’autoroute transcanadienne 185 qui relie le Québec au Nouveau-Brunswick est venue confirmer le territoire de Saint-Antonin comme carrefour stratégique pour le transport des biens et des personnes. Le fait que cette autoroute traverse en son centre la localité de Saint-Antonin, lui permet de développer de nombreuses activités reliées au transport et d’accueillir des entreprises le long de grands axes routiers.

L’école Lanouette est ouverte en 1954. Elle est nommée ainsi en l’honneur du curé Adrien Lanouette. L’école Levasseur est ouverte en 1961 en l’honneur du curé Paul Levasseur. Un grand nombre d’élèves fréquentent les écoles secondaires de la ville de Rivière-du-Loup. En fait, la municipalité de Saint-Antonin est située à quelques kilomètres au sud de Rivière-du-Loup.

Coordonnées de Saint-Antonin :

261, rue Principale
Saint-Antonin
G0L 2J0

Téléphone : 418 862-1056

Site Web de Saint-Antonin : municipalitedesaintantonin.qc.ca

st-antonin

Saint-Antonin en hiver. Crédit photo : Site Web de la municipalité

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>