Villes et villages

Rochebaucourt

Rochebaucourt

Rochebaucourt

La municipalité de Rochebaucourt est déployée sur 185 kilomètres carrés, mais elle ne regroupe environ que 170 Rochebaucourtoises et Rochebaucourtois. La municipalité est située dans la région administrative de l’Abitibi-Témiscamingue (municipalité régionale de comté de l’Abitibi), à 125 kilomètres au nord-est de Rouyn-Noranda.

L’appellation de Rochebaucourt rappelle le capitaine de cavalerie, aide de camp du général Montcalm et commandant des troupes françaises en 1759.

Rochebaucourt est une petite communauté fondée en 1935. Cette municipalité a pris naissance grâce à l’exploitation agricole qui est encore présente. Une dizaine de producteurs agricoles s’y sont établis, ainsi qu’un producteur de tomates de serre. Autrefois, on trouvait de nombreux petits moulins à scie dans les rangs de Rochebaucourt.

Il y  a à Rochebaucout trois ponts couverts qui font partie de l’héritage de la région. Les visiteurs peuvent aussi admirer la rivière Laflamme avec ses chutes et ses rapides.

Ces rapides ont d’ailleurs une origine artificielle. Ils ont été créés dans les années 1940 après le dynamitage du lit de la rivière Laflamme afin de faire baisser le niveau de l’eau pour éviter les débordements.

Sur les bords de la rivière, un sentier pédestre de 3 km est aménagé. Un refuge rustique y attend les randonneurs fatigués.

Coordonnées de la municipalité de Rochebaucourt :

20, rue du Chanoine-Girard
Rochebaucourt
J0Y 2J0

Téléphone : 819 754 2083

Rochebaucourt n’a pas de site internet.

Rochebaucourt

Rochebaucourt

Rochebaucourt. Auteur de la photo : P199

Voir aussi :

6 Comments

  1. Gaby Chiasson

    2013/09/11 at 2:27

    Ce site devrait être mis à jour car beaucoup de renseignements ne sont plus vrai. Concernant le nombre de cultivateurs, le propriétaire de serres qui n’a qu’épuisé ses subventions et a tout abandonné, le nombre de citoyens, le site internet. Quant aux ponts couverts, le ministère des transports en a fermé 2 en 2010. Il n’en reste qu’un en fonction avec une limite de poids.

  2. Gaby Chiasson

    2013/10/02 at 1:56

    J’ajouterais qu’il y a un 3e pont qui a été fermé par le Ministère des transports en juillet 2010, sur la rivière Laflamme. Beaucoup de citoyens doivent faire des détours de plusieurs kilomètres pour se rendre dans les municipalités voisines. Nous devons constamment nous battre pour conserver nos acquis.

  3. Émie Drouin

    2013/10/02 at 6:34

    Rochebaucourt était un beau petit village, il y a de ça quelques années. On pouvait d’ailleurs compter sur tous les comités soit, les Loisirs, les fermières, le club de l’âge d’or pour organiser des événements rassembleurs. Aujourd’hui, aucun de ces comités n’a survécu due à certaines pressions négatives. Par contre, un comité de citoyen fut créé par des habitants du village afin de préserver la survie de notre petit patelin. D’ailleurs, il nous on réjouit d’un travail exceptionnel en retapant l’attrait principal de notre compté; le sentier des rapides. Ce sentier ne serait plus accessible sans leurs énormes efforts.

    Par ailleurs, plusieurs ponts ne sont plus utilisable vue leur détérioration avancé, et sans l’appui de notre mairesse et de notre municipalité, aucun travail n’a été effectué .

    Nous ne pouvons également plus déguster les meilleurs tomates en région. Le producteur a cessé sont excellent travail par choix et non par manque de subvention.

    • Gaby Chiasson

      2016/09/11 at 10:58

      J’aimerais préciser pour ceux qui ne le savent pas que l’entretien et les réparations des ponts sont de la responsabilité du gouvernement provincial et non des municipalités. Il ne faut pas écrire n’importe quoi sans s’informer. On appelle ça :  »Parler à travers son chapeau »

  4. gerard-daniel lalancette

    2013/12/01 at 2:12

    Un petit milieu fragile qui au fils du temps a une histoire que deux cinéastes ont pris soin de mettre dans les archives de l’ONF le discours et le cri d’hommes et de femmes qui ont cru au pays et à la terre. Le poète Pierre Perrault a mis en images le combat d’Hauris et le jeune cinéaste Denys Desjardins a pris soin de valider que le pays continu en occupant la terre de Rochebaucourt.

    Des gens ont détruits le petit peu qui se construisaient par de la méchanceté et du mépris envers ceux qui tentaient de maintenir le cap.

  5. Isabelle

    2014/05/19 at 12:30

    Moi j’ai vu les films de L’ONF et j’ai visité le coin d’un rang à l’autre…désolé de voir que la maison à Camile Morin à brûler cet année. Merci pour le sentir WOW!! La maison du pont des chutes en rénovations…Youpi une belle d’autrefois de sauver…j’ai visiter le cimetière;laisser à l’abandon entre des chemins de bois en longueur. J’ai lu tous les noms à voix haute… Non le patrimoine ne disparaît pas j’ai 35 ans et je visite avec mes enfants qui viendront avec leurs enfants..Gérard-Daniel lalancette parent avec Hauris?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>