Villes et villages

Rivière-au-Tonnerre

Rivière-au-Tonnerre

Rivière-au-Tonnerre

On peut deviner facilement les origines du nom de Rivière-au-Tonnerre, en raison des nombreux rapides qui parsèment la rivière et de présence d’une chute. La municipalité est située sur les berges de cette rivière au grondement permanent, face à la mer.

Les Montagnais appellent le cours d’eau U`suk `Sipo. La signification de ce nom est rivière aux becs-scie, une allusion à l’oiseau bec-scie à poitrine rousse (Mergus serrator).

C’est une très belle localité de la Côte-Nord et de la région de Minganie. La municipalité, constituée civilement en 1925, ne regroupe pas plus de 400 résidents, pour lesquels la Commission de Toponymie du Québec n’a pas encore officialisé de gentilé. Toutefois, Rivière-au-Tonnerre recouvre un territoire de plus de 1331 kilomètres carrés, c’est donc l’une des municipalités les plus étendues du Québec.

La distance entre Rivière-au-Tonnerre et la ville de Québec est de 600 kilomètres.

Notons que la municipalité de Rivière-au-Tonnerre se compose de deux hameaux: le hameau de Sheldrake, l’un des tout premiers villages fondés en Minganie, et le hameau de Rivière-au-Tonnerre.

Les premiers colons s’établissent à Rivière-au-Tonnerre vers 1850. Quant à Sheldrake, ce village est fondé en 1851 par Philippe-Gedeon Touzel, qui y établit un poste de pêche à la morue pour le compte de la compagnie Robins & Colas. En 1895, plusieurs résidents de l’Île d’Anticosti décident de quitter l’île après son acquisition par Henri Menier, célèbre chocolatier et riche industriel français. Une quinzaine de familles immigrent alors à Rivière-au-Tonnerre et contribuent à son développement économique.

L’électricité fut installée au village en 1948.

Rivière-au-Tonnerre constitue un site d’hivernage pour les bateaux de pêche de la région. Autrefois, on l’a qualifiée de capitale de la pêche au crabe du Québec, mais en 1988 l’usine de transformation du poisson et du crabe ferme ses portes. On continue tout de même à pêcher le crabe, dont les Japonais sont très friands.

Parmi les attraits touristiques, on remarque une église de bois construite dans le style normand, dont la voûte est décorée de motifs taillés au canif. Cette église représente l’un des plus beaux exemple du patrimoine religieux québécois.

On remarque aussi la chute Manitou ainsi que l’ensemble des paysages qui entourent la localité qui sont magnifiques. On y ressent d’ailleurs un sentiment d’infini et de beauté.

Coordonnées de Rivière-au-Tonnerre :

473, rue Jacques-Cartier
Rivière-au-Tonnerre
G0G 2L0

Téléphone : 418 465 2255

riviere aux graines

Le littoral près du village de Rivière-aux-Graines. Source de la photographie : © Site Web de Rivière-aux-Graines

Voir aussi :

1 commentaire

  1. france tremblay

    2012/03/03 at 1:14

    c,est un des plus beau village de la cote nord

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>