Villes et villages

TNO Rivière-St-Jean

TNO Rivière-St-Jean

TNO Rivière St-Jean

D’une superficie de plus de 1781 kilomètres carrés, le Territoire Non Organisé de Rivière-St-Jean se situe à l’intérieur des terres, à l’ouest de Gaspé et au sud de Cloridorme. Ce TNO fait partie de la Municipalité régionale de comté de la Côte-de-Gaspé (en fait, cette MRC compte deux TNO : le TNO des Collines du Basque et celui de Rivière St-Jean), dans la région administrative de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Les territoires non organisés (TNO) sont des territoires qui ne sont pas sous gestion municipale, mais c’est la Loi sur l’organisation territoriale municipale, la MRC a la responsabilité d’administrer les TNO compris sur son territoire. Ainsi, une MRC agit au même titre qu’une municipalité locale régie par le Code municipal du Québec à l’égard de ces territoires.

Les TNO ne sont pas habités de façon permanente. Le gouvernement peut pourtant concéder quelques droits de l’exploitation de terrains. Les principaux en sont les baux de villégiature, les baux miniers et les contrats d’approvisionnement et d’aménagement forestier (CAAF) qui sont accordés à des usines de transformation du bois.

Le TNO de Rivière-Saint-Jean porte a été ainsi baptisé en raison de la rivière du même nom qui coule dans la MRC de la Côte-de-Gaspé. D’une longueur de 90 kilomètres, cette rivière prend sa source dans le Parc national de la Gaspésie, à 5 kilomètres au sud de Murdochville, au centre de la péninsule gaspésienne. Compte tenu de l’importance de l’activité économique de la pêche au saumon, la réserve faunique de la Rivière-Saint-Jean a été créée par le gouvernement du Québec.

Notons également que malgré de nombreuses recherches, l’origine exacte du toponyme Rivière Saint-Jean reste inconnue, mais ce toponyme d’origine chrétienne se distingue des autres toponymes des rivières de la Gaspésie.

Gorges Les Étroits

Ce toponyme descriptif évoque une série de gorges sur le tracé de la rivière York, à quelque 40 km à l’ouest de Gaspé. À une trentaine de kilomètres en amont de son embouchure, près de Gaspé, la vallée de la rivière York se rétrécit de façon marquée sur environ 2,5 km. Le cours de la rivière, très agité en cet endroit, est encadré par des parois rocheuses abruptes qui atteignent près de 400 mètres de dénivellation au mont Béchervais, qui surplombe les gorges.

L’usage du toponyme est bien antérieur à son officialisation en 1985, un relevé du géologue McGerrigle, daté de 1937, identifiait sous le nom de Narrows Brook un petit ruisseau affluent de la rivière, à 2 km en aval du mont Béchervais. La Commission de toponymie a modifié l’appellation en 1978 en Ruisseau des Étroits, suivant l’usage local. On trouve aussi dans la même région deux autres gorges du même nom, mais de moindre ampleur, soit à Newport et à Shigawake.

rivière st jean

Rivière Se-Jean. Source de l’image : Saumonquebec.com.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *