Villes et villages

Richmond

Richmond

Richmond

La ville de Richmond se trouve dans la région administrative de l’Estrie. Elle fait partie de la municipalité régionale de comté du Val-Saint-François et occupe un territoire d’environ 8 kilomètres carrés au nord-ouest de la ville de Sherbrooke, en bordure de la rivière Saint-François. Sa population est de 3 600 Richmondaises et Richmondais.

Le nom de la ville de Richmond a été choisi en l’honneur de sir Charles Gordon Lennox, 4e duc de Richmond, gouverneur général du Canada.

C’est l’une des plus anciennes villes des Cantons de l’Est. Les premiers lots de terrains y furent concédés à la fin du XVIIIe siècle aux colons en provenance de la Nouvelle-Angleterre, de Montréal et de la vallée du Richelieu.

Ces colons mènent une vie paisible en bordure de la rivière Saint-François. Tout se met en branle avec l’avènement de deux compagnies ferroviaires, soit la St. Lawrence and Atlantic Railway, en 1852, et la Quebec and Richmond Railway, en 1854. Beaucoup plus tard, en 1921, c’est la Grand Trunk Railway qui prend la relève.

Au XIXe siècle, Richmond était un centre de production d’ardoises. Vers la fin du XIXe siècle, la carrière New Rockland, située à Richmond, était devenue le principal lieu d’extraction de l’ardoise du pays. On y produisait alors 80 % des ardoises à toiture au Canada. Cette carrière a cessé ses activités en 1924.

Cependant, la ville de Richmond, outre son activité touristique dans les Cantons de l’Est, est toujours reconnue pour sa production d’ardoises et de briques, et comme centre ferroviaire d’importance avec sa gare datant de 1912. Le vieux quartier anglais témoigne aussi de l’époque ancienne, et on y trouve de belles résidences dont les styles architecturaux sont variés.

Remarquons qu’au XIXe siècle, on trouvait à Richmond la St. Francis Academy, fondée par M. Alexander Twilight, premier diplômé universitaire américain noir. Il enseigna ensuite dans cette académie.

On trouve à Richmond un Centre d’interprétation de l’ardoise (ce centre loge dans l’ancienne église presbytérienne française Saint-Paul), le Musée de l’auto ancienne, le Musée de la Société d’histoire du comté de Richmond qui possède des tableaux de Frederick Simpson Coburn, ainsi que de belles églises dont l’église Sainte-Bibiane, érigée en 1880, la St. Anne’s Church, érigée en 1884, et Cla Chalmers United Church, construite en 1888.

Le Centre d’art de Richmond est localisé dans l’ancien couvent Saint-Patrice, daté de 1884.

Chaque année, en août, on célèbre à Richmond le Festival de l’auto ancienne.

L’Étend-Art, événement culturel qui comprend une douzaine d’activités culturelles et de prestations artistiques se déroule à Richmond (mais il s’est étendu à tout le Val-Saint-François, soit à Ulverton, Melbourne, Windsor et Valcourt). Lors de l’Étend-Art, des douzaines de créateurs de la région, dont plusieurs nouveaux venus, se partagent les différents lieux de diffusion, qui sont accessibles au public toute la fin de semaine.

Coordonnées de la municipalité de Richmond :

745, rue Gouin
Richmond
J0B 2H0

Téléphone : 819 826 3789

Site internet de Richmond : www.ville.richmond.qc.ca

gare de richmond

Gare de Richmond. Carte postale ancienne

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Serge Lemieux

    2013/04/17 at 12:19

    Bonjour

    Intéressent mais vous pourriez ajouté un coin photo de différente époques des années (1950-60-70-80) qui nous rappelerais notre histoire et nos coin de village.

    Merci!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>