Villes et villages

Port-Cartier

Port-Cartier

Port-Cartier

L’actuelle ville de Port-Cartier a été constituée par le décret 122-2003 du 19 février 2003, selon lequel le regroupement de la municipalité de Rivière-Pentecôte et de la Ville de Port–Cartier s’établissait. Aujourd’hui, la frontière du 50e parallèle s’ouvre sur cette perle de la Côte-Nord qui se caractérise, notamment depuis le regroupement avec Rivière-Pentecôte, par l’immensité de ses terres et de ses rives, par l’abondance de ses ressources naturelles et par son dynamisme.
Le nom de la ville évoque Jacques Cartier, mais en fait, il provient du nom de la Cartier Mining Compagnie qui a exploité les gisements de fer dans l’ancienne ville de Gagnon, aujourd’hui disparue et exploite aussi des gisements à Fermont.

Aujourd’hui, la municipalité de la ville de Port-Cartier s’étend sur une superficie de plus de 1073 kilomètres carrés, mais la population de la ville ne regroupe que 7000 Portcartoises et Portcartois.

Port-Cartier se situe au nord du 50e parallèle, dans la région administrative de la Côte-Nord et fait partie de la municipalité régionale de comté des Sept-Rivières.

Le Port de la ville de Port-Cartier est situé sur la rive nord du Golfe du Saint-Laurent. Ce sont les Terminaux Portuaires du Québec qui exploitent ce port à quai.

Port-Cartier est un des centres reconnus de l’industrie forestière et des activités minières au Québec, à part cela, c’est un port en eau profonde qui sert à acheminer la pâte à papier et le minerai (du manganèse, par exemple) de Port-Cartier vers les usines de transformation. De plus, une importante quantité de grains y est expédiée, des copeaux de bois et d’autres marchandises.

Un fait curieux : étant donnée l’importance de l’activité maritime et portuaire à Port-Cartier, Transports Canada y maintient un Centre de services satellite.

La ville compte sur une main d’œuvre qualifiée et sur une machinerie appropriée.

petits penguins

Pingouins, gorfous ou manchots dans les environs de Port-Cartier. Photo le Gîte de Mer : www.leventdemer.com

La région possède des paysages grandioses. Pour en apprécier toute la beauté et profiter des activités qu’offrent sa nature et ses hôtes généreux, il faut faire un saut  »en ville » ou pénétrer dans son arrière pays. La réserve faunique de Port-Cartier-Sept-Îles se trouve à proximité. Cette contrée sauvage et méconnue offre une pêche tout à fait exceptionnelle de l’omble de fontaine et de truite mouchetée. La qualité de l’habitat favorise une bonne reproduction des truites.

La Base de plein air Les Goélands y a été aménagée par les amateurs des sports. La plage Rochelois regorge de richesse patrimoniale et permet un ressourcement avec la nature et le plein air.

La rivière et le lac Pentecôte, ainsi que la rivière Riverin et le lac Dupont sont quelques uns des endroits propices pour la pêche sportive. On peut y pêcher au quai ou sur le bord des rivières, le saumon, la truite moucheté, la truite de mer et des embarcations sont nécessaires au Lac Pentecôte et au Lac Dupont.

Parmi d’autres attraits, on remarque le lac Walker qui est un beau lac glaciaire d’une longueur de 30 kilomètres ou les chutes MacDonald.

Adresse de Port-Cartier :

40, avenue Parent
Port-Cartier
G5B 2G5

Téléphone : 418 766 2343

Site web de la ville de Port-Cartier : Port-cartier

vagues port cartier

Le golfe du Saint-Laurent. Photo Gîte Le Vent de Mer : www.leventdemer.com

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>