Villes et villages

Notre-Dame-de-Stanbridge

Notre-Dame-de-Stanbridge

Notre-Dame-de-Stanbridge

La paroisse de Notre-Dame-de-Stanbridge couvre un territoire de 45 kilomètres carrés et regroupe plus de 700 Stanbridgeoises et Stanbridgeois. La paroisse de Notre-Dame-de-Stanbridge se trouve dans la région administrative de la Montérégie et fait partie de la municipalité régionale de comté de Brome-Missisquoi.

Le territoire de la municipalité actuelle de Notre-Dame-de-Stanbridge, tout comme de la municipalité actuelle de Stanbridge et celle de Stanbridge Station fut érigé en canton de Stanbridge, le 1er septembre 1801. Ces terres sont devenus à l’époque la propriété de James McGill, marchand de Montréal et fondateur de l’Université McGill. À son décès, le canton fut légué, en 1813, à ses héritiers, les DesRivières.

C’est en 1830 que les premiers colons sont venus s’établir sur le territoire de Notre-Dame-de-Stanbridge. C’étaient MM. François-Guillaume et Henri DesRivières, deux fils de M. François-Amable DesRivières, ce dernier avait hérité de ces terrains en 1813 et les légua à ses fils.

Vers 1845, la municipalité de la paroisse de Notre-Dame-des-Anges est fondée. Elle comprend une partie de la Seigneurie de Sabrevois et une partie du canton de Stanbridge, dont le hameau de Malmaison (DesRivières) et la bourgade Saint-Charles de Stanbridge.

Notons que le nom de Malmaison fut choisi d’après la ressemblance du manoir de la localité avec la demeure impériale de Joséphine, femme de Napoléon 1er.

En 1842, les résidents font construire un barrage dans la rivière. Vers 1850, on y érige le premier moulin à scie et le premier moulin à carder. Ces deux moulins appartenaient à un seul propriétaire, M. Joseph Couture et se trouvaient à deux côtes de la digue. La coupe du bois assure la prospérité, alors le gouvernement fait tracer et construire le chemin de la Grand-Ligne.

C’est en 1889 que l’agglomération prend le nom de Notre-Dame de Stanbridge, quant elle fut érigée en municipalité de paroisse.

Le principal secteur de l’économie de la paroisse a toujours été l’agriculture en raison des terres qui sont parmi les plus fertiles de la vallée du Saint-Laurent.

Au fil des ans, un certain nombre d’entreprises et des commerces furent créés à Notre-Dame-de-Stanbridge, la plupart reliés à la vocation agricole de la municipalité. Par exemple, on y produisait du beurre et du fromage qui étaient envoyés à Montréal.

En outre, le village était connu pour sa production de foin qui était exporté vers les États-Unis.

La venue du téléphone a lieu en 1912 et l’électricité s’y implante en 1927.

De nos jours, Notre-Dame-de-Stanbridge conserve son caractère champêtre et sa vocation agricole.

Coordonnées de Notre-Dame-de-Stanbridge :

C. P. 209
Notre-Dame-de-Stanbridge
J0J 1M0

Téléphone : 450 296 4710

Site internet de Notre-Dame-de-Stanbridge : notredamedestanbridge.qc.ca

notre dame de stanbridge

Vue panoramique de Notre-Dame-de-Stanbridge. Source de la photographie : Site Web de la municipalité

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>