Villes et villages

Notre-Dame-des-Pins

Notre-Dame-des-Pins

Notre-Dame-de-Pins

Située dans la région de Chaudière-Appalaches, à mi-chemin entre Saint-Georges et Beauceville, la municipalité de paroisse de Notre-Dame-des-Pins fait partie de la MRC de Beauce-Sartigan. Elle compte une population d’environ 1300 Notredamoises et Notredamois et recouvre une superficie d’environ 25 kilomètres carrés.

Notre-Dame-de-Pins a été fondée le 26 juin 1926 sous le nom de Notre-Dame-de-Providence. La municipalité regroupait des terres faisant partie du territoire de Beauceville (St-François Ouest et St-François Est) et de quelques terres faisant partie du territoire de la paroisse de St-Georges . Le premier maire de la municipalité a été monsieur Philippe Thibodeau.

Les résidents demandèrent la constitution d’une nouvelle paroisse pour pouvoir assister aux offices religieux. En effet, à l’époque, pour se rendre à l’église, ils devaient parcourir une dizaine de kilomètres en voiture à cheval. Il n’y avait pas de pont pour traverser la rivière.

Ce n’est qu’en septembre 1927 que le premier pont a été construit. Malheureusement, ce pont a été emporté par la débâcle d’avril 1928 et la même année un deuxième pont a été construit. Ce pont couvert, le pont Perrault, est devenu monument historique au début des années 2000.

Cet endroit était le point de départ de nombreux chercheurs d’or au milieu du XIXe siècle et était connu sous le nom de Touffe-de-Pins. À ses débuts la municipalité comprenait principalement des agriculteurs et des travailleurs forestiers. Au début des années 1940, la Menuiserie des Pins est venue offrir des emplois dans la fabrication de portes et de fenêtres, et l’implantation de cette usine a marqué le développement de Notre-Dame-des-Pins. Au début des années 1960, le propriétaire de l’industrie a amorcé le développement d’une rue pour loger les travailleurs qui venaient de l’extérieur en leur offrant d’acquérir une résidence qui serait payée sur une période de 15 ans. Six familles se sont ainsi établies dans la rue St-Pierre, aujourd’hui la 26e Rue.

Dans les années 1940, la municipalité comprenait deux forges, deux beurreries et deux moulins à scie. Vers le début des années soixante, Notre-Dame-de-la-Providence a accueilli une pâtisserie et deux fermes de produits avicoles. Elle comptait encore deux bars avec logements. Ces commerces se sont plus tard transformés en hôtel La Villa des Pins et le Camping le Paon bleu (Devenu aujourd’hui le Camping du domaine de la rivière). Au début des années 1970, le camping La Roche d’Or a été aménagé. Ce site possède une réputation enviable chez les adeptes de camping.

Au cours des dernières années, la municipalité a accueilli d’importants commerces de services, de nouvelles usines et un centre d’hébergement pour personnes âgées.

En 1978 que le conseil municipal a adopté une résolution demandant un changement de nom pour la municipalité. Ainsi Notre-Dame-de-la-Providence est devenue Notre-Dame-des-Pins.

La municipalité est avantageusement située à l’endroit où la rivière Chaudière, ses îles et ses rives accueillent la plus grande variété d’oiseaux aquatiques. Ce n’est certainement pas un hasard si les ornithologistes amorcent leur tournée annuelle de dénombrement chez nous.

Comme la plupart des municipalités de la région, Notre-Dame-des-Pins avait au début des années 60 sa fête foraine : La Pépite d’or. Ainsi le terrain de la fabrique logeait pendant une fin de semaine de réjouissances, un abri temporaire qui comptait son plancher de danse et une panoplie de jeux qui faisaient la joie des plus jeunes comme des plus âgés. Un peu plus tard, au début des années 80, le Festival du pont couvert a exploité le site de la halte du pont couvert pour tenir une fin de semaine d’activités variées où la musique, l’artisanat et le sport se côtoyaient. En 2009, le comité du pont couvert a repris la tradition pour faire vivre à la population de Notre-Dame-des-Pins et des environs la Fête du vieux pont.

Aujourd’hui, Notre-Dame-des-Pins mise sur un développement résidentiel axé sur la sécurité et la quiétude pour attirer de nouveaux résidents. Il est important de noter que la municipalité se situe à deux pas des centres d’achats et des services de santé régionaux.

Des attraits touristiques, citerons le pont couvert Perrault qui mesure 496 pieds, ce qui en fait le plus long pont couvert au Québec, et le deuxième en importance au Canada.

Le village miniature Baillargeon mérite le détour. Situé au 3815 route du Président-Kennedy, le village miniature compte quelques 250 pièces dont quelques 120 maisons et bâtiments reproduisant de réelles constructions de la Beauce et d’ailleurs. Le site est aménagé dans un décor naturel, où de petites rues vous amènent parmi les oeuvres de M. Ernest Baillargeon.

La piste cyclable le Sentier des Jarrets Noirs est une piste cyclable d’une longueur de 20 kilomètres faisant partie de la Route Verte et longeant la rivière Chaudière dans sa portion située à Notre-Dame-des-Pins.

Coordonnées de Notre-Dame-des-Pins :

2790, 1re Avenue
Notre-Dame-des-Pins
G0M 1K0

Téléphone : 418 774-9718

Pont Perrault

Pont Perrault

Site Web de Notre-Dame-des-Pins : notredamedespins.qc.ca

Pont couvert de Notre-Dame-des-Pines. Source de l’image : SamuelFreli

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>